Douleur au coccyx : causes et comment la soigner ?

Chargement de votre vidéo
"Douleur au coccyx : causes et comment la soigner ?"

Petit os situé tout en bas de la colonne vertébrale, le coccyx peut parfois provoquer de vives douleurs. Notamment après une chute, après un accouchement, en cas de sciatique ou de luxation... Comment soulager et soigner un coccyx douloureux voire cassé ?

Définition : qu'appelle-t-on une douleur au coccyx ?

Le coccyx est un os situé à l'extrémité de la colonne vertébrale chez l'homme. Il résulte en principe de la soudure de 3 à 5 vertèbres atrophiées nommées "les vertèbres coccygiennes". Il a une forme triangulaire et se situe juste en haut de la raie des fesses. Il constitue une petite boule dure que l'on peut sentir en passant le doigt. Si l'on pense qu'il est le vestige d'une queue, commun avec nos ancêtres primates, il n'est pas pour autant dépourvu de fonction : il assure un rôle statique, étant le seul point osseux central du détroit inférieur du bassin. Il forme le troisième pied du tripode qui soutient l'homme en position assise, les deux autres étant les tubérosités de l'ischion.

Schéma du coccyx femme
Schéma du bassin de la femme (coccyx) © CHEN I CHUN - 123RF

Le coccyx peut être le lieu de douleurs appelées "coccygodynies" qui, quoique souvent bénignes, sont parfois extrêmement gênantes. Elles surviennent généralement en s'asseyant ou en se relevant d'un siège. Elles peuvent parfois être vives et empêcher la position assise et la gêne peut être continuelle.

Causes et signification : fracture après une chute, sans chute, après accouchement...

Après une chute. Si on a longtemps cru que les fractures liées à des traumatismes étaient seules responsables des douleurs au coccyx, la littérature montre que ces fractures sont au contraire assez rares et qu'ils s'agit le plus souvent de luxations ou des entorses liées à des traumatismes (chutes sur les fesses ou coups traditionnellement) ou micro-traumatismes (voyages sur des routes chaotiques sur des sièges inconfortables, durs et étroits…). Ces luxations surviennent dès lors que le coccyx a été amené à faire un mouvement anormal. Quelques cas de fractures liées à l'ostéoporose ont été rapportés, mais c'est extrêmement rare.

Après accouchement. Les douleurs au coccyx peuvent également résulter d'un traumatisme interne comme lors d'un accouchement  surtout lorsque celui-ci est difficile. "Il peut même y avoir une fracture sans conséquence qui facilite l'expulsion du bébé" ajoute le Dr Delamare, médecin généraliste. 

Sans raison. Les coccygodynies peuvent également survenir sans traumatisme et être d'origine ostéo-articulaire et liées, par exemple, à :

  • une hyperlaxité,
  • des rhumatismes,
  • une inflammation des disques de la colonne vertébrale,
  • une bursite chronique au niveau du coccyx.

Sciatique. Certaines douleurs au coccyx peuvent également être des douleurs dites projetées et liées à une sciatalgie. "Elles peuvent aussi résulter d'une souffrance du nerf pudental", ajoute le Dr Delamare. Celui-ci innerve la région du périnée, où se situent les organes génitaux externes et l'anus.

Causes psychologiques. On considère qu'il existe des coccygodynies sans cause somatique qui peuvent être causées par des traumatismes psychologiques comme des abus ou une dépression. On parle alors de "coccygodynie essentielle" ou de "coccygodynie idiopathique".

Facteurs de risque

Il semble que les douleurs au coccyx soient liés à certains facteurs de risque tels que l'obésité et la perte de poids rapide. En outre, les coccygodynies affectent davantage les femmes que les hommes et sont plus fréquentes chez les adolescents et les adultes que chez les enfants.

Symptômes : brûlure, boule, constipation, diarrhée...

La coccygodynie est décrite par le patient comme une douleur au coccyx et à l'articulation sacro-coccygienne. Elle est ressentie comme une douleur vive, superficielle ou profonde, qui peut avoir des paroxysmes à type de brûlures ou de déchirement. Elle irradie vers le périnée, parfois vers l'anus, souvent vers les fesses, ou encore vers la région lombaire, les aines ou les cuisses.

Cette douleur est exacerbée par la position assise, surtout sur un siège dur. Elle peut être aggravée par lorsque l'on se lève, que l'on marche, que l'on va à la selle ou lors d'un rapport sexuel. En revanche, elle s'atténue typiquement en position couchée sur le côté, une cuisse fléchie, l'autre étendue. Les douleurs au coccyx peuvent entraîner à moyen et long termes une réduction de l'appétit, une constipation réflexe et retentir sur l'état psychologique entraînant lassitude, inquiétude, et pessimisme.

Combien de temps dure une douleur au coccyx ?

La durée de la douleur est très variable et dépendante des causes.

Diagnostic : examen clinique, radio...

Le diagnostic repose en premier lieu sur l'examen clinique qui commence par examen visuel le plus souvent normal. La palpation superficielle de l'articulation, ou la pression sur la pointe du coccyx vont, en revanche, réveiller la douleur.

Le toucher rectal est parfois nécessaire "mais non systématique" précise le généraliste : le médecin va retrouver une contracture douloureuse des muscles releveurs de l'anus, et une douleur à la mobilisation du coccyx. Enfin, le reste de l'examen est généralement normal, notamment celui du rachis lombaire et des membres inférieurs, de même que l'état neurologique.

D'une manière générale, les radios effectuées en statique ne montrent pas d'anomalie car la coccygodynie est avant tout un trouble dynamique. C'est pour cela que l'on préfère aujourd'hui les images dynamiques, par comparaison d'images en superposition (le patient est radiographié en différentes positions, debout, assis, flexion, extension, etc.). Ces examens permettent d'évaluer les angles de mobilité du coccyx.

Traitement : que faire pour la soulager ?

Le plus simple pour remédier aux douleurs dues à un traumatisme est d'éviter l'appui sur le coccyx grâce à l'utilisation d'un bloc de mousse évidé au centre, une bouée d'enfant ou une chambre à air de vélo 1er âge gonflée au maximum... 

- Médicaments. Des antalgiques pourront également être utiles en phase aiguë afin de limiter la douleur. "On peut également prescrire un décontractant musculaire" ajoute le Dr Delamare.

- La kinésithérapie pourra être utile dans certains cas afin de redonner de la mobilité à la zone. Il est à noter que l'ostéopathie a des effets plutôt médiocres dans la vraie coccygodynie.

- Des infiltrations de cortisone peuvent être également proposées.

- En l'échec de ces traitements, une opération peut être envisagée pour repositionner le coccyx, voire pour le retirer complètement.

Prévention

Il est difficile de prévenir les coccygodynies. Seules une perte de poids en cas d'obésité ainsi qu'une surveillance en cas d'hyperlaxité ou d'arthrose peuvent être utiles. 

Merci au Dr Georges Delamare, médecin généraliste.

Douleur