Douleur au psoas : signification, causes, que faire ?

Chargement de votre vidéo
"Douleur au psoas : signification, causes, que faire ?"

Peu connu du grand public, le psoas est pourtant très sollicité au quotidien : c'est lui qui nous permet, entre autres, de fléchir la jambe et de maintenir notre corps en position statique. Une douleur peut être le signe d'une lésion musculaire ou d'une contracture. Le point avec Cyril Sellier, kinésithérapeute et préparateur physique.

Définition : qu'est-ce que le psoas ?

Le psoas ou psoas-iliaque est un muscle pair et symétrique qui s'étend de chaque côté des vertèbres lombaires jusqu'à la partie antérieure de la cuisse au niveau du petit trochanter du fémur. 

Quelles sont les causes d'une douleur au psoas ?

Les causes d'une douleur au psoas sont multiples : il peut s'agir d'une lésion musculaire, d'une tendinopathie ou d'une contracture.

schéma psoas
Schéma du psoas. © 123RF

Quels sont les symptômes ? 

Les symptômes dépendront de la localisation et de la nature de la douleur. "Ainsi, une inflammation du tendon du muscle ilio-psoas (tendinopathie) se manifestera par une douleur au niveau du pli de l'aine avec parfois une faiblesse musculaire en marchant" rappelle Cyril Sellier, kinésithérapeute et préparateur sportif. Une contracture pourra occasionner, quant à elle, des douleurs dans les lombaires, une cruralgie ou encore une douleur à l'aine. "Les postures assises prolongées ou au contraire une hyper-sollicitation du psoas lors d'activités sportives risquent d'engendrer une raideur ou un raccourcissement de ce muscle, poursuit le kinésithérapeute. Outre un manque de souplesse, cela peut déboucher sur des tensions lombaires, des douleurs à l'aine, dans la hanche ou dans la région lombo-sacrée en position assise."

Qui et quand consulter ?

Il est important de consulter son médecin généraliste devant une douleur d'apparition brutale, une douleur à la marche qui peut être handicapante dans la vie quotidienne ou lors d'une activité sportive.

Quels sont les traitements pour la soigner ?

Les traitements dépendront de la cause de la douleur. "En cas de lésion, il est préférable d'éviter au maximum le geste douloureux et de mettre le muscle au repos le temps de la cicatrisation, confie Cyril Sellier. Au contraire, dans le cas d'un psoas contracté, il est tout indiqué de faire des étirements - par exemple, allongé sur le bord d'un lit, vous pouvez ramener une jambe pliée sur le buste et laisser pendre l'autre en respirant profondément - ou de renforcer ses abdominaux via des exercices de gainage." Un ostéopathe pourra également libérer les accroches du psoas au niveau de la colonne et de la hanche. 

Merci à Cyril Sellier, kinésithérapeute et préparateur physique.

Douleur