Syndrome d'Eagle : symptômes, comment le soigner ?

Le syndrome d'Eagle, ou syndrome stylo-carotidien, est une pathologie rare qui se caractérise par une calcification du ligament stylo-hyoïdien associé à une hypertrophie de l'apophyse de la stiloïde. Le point sur les causes, les symptômes, le diagnostic et le traitement.

Syndrome d'Eagle : symptômes, comment le soigner ?
© iakovenko-123RF

Définition : c'est quoi le Syndrome d'Eagle ?

Le syndrome d'Eagle (autrement appelé syndrome stylo-carotidien, syndrome de l'américain ou syndrome du processus styloïde allongé) est un ensemble de troubles provoqués par une petite structure osseuse anormalement longue, l'apophyse styloïde de l'os temporal. Cette structure, située sous la mâchoire, provoque une douleur intense lorsque le sujet s'alimente ou bouge la tête. Le diagnostic peut être confirmé au cours d'un scanner ou d'une radiographie du crâne. Le traitement est médicamenteux (corticostéroïdes) ou chirurgical.

Quels sont les symptômes du Syndrome d'Eagle ?

Le tableau clinique est assez variable selon les patients. Le syndrome d'Eagle se traduit essentiellement par de vives douleurs lors de la déglutition, de la mastication et de la mobilisation du cou ou de la tête, ainsi qu'une sensation de corps étranger dans la gorge. Des céphalées peuvent également se manifester, compte tenu du fait que le processus styloïde peut comprimer les vaisseaux qui passent à ses côtés, notamment l'artère carotide interne.

Quelle est la cause du Syndrome d'Eagle ?

L'étiologie du syndrome d'Eagle est mal connue. "Certains médecins pensent qu'il survient à la suite d'un traumatisme ou une intervention chirurgicale au niveau de la gorge, d'autres qu'il est lié à une métaplasie réactionnelle, ce qui signifie que le ligament a subi une ossification partielle. D'autres estiment que le syndrome d'Eagle serait favorisé par un choc externe. D'autres encore pensent qu'une variabilité anatomique, des dysfonctionnements endocriniens, des dysfonctionnements du métabolisme phosphocalcique peuvent être en cause", explique le Dr Anne-Sophie Hue, médecin ORL spécialisée en chirurgie cervico-faciale.

Comment pose-t-on le diagnostic du Syndrome d'Eagle ? 

Le diagnostic du syndrome d'Eagle est assez difficile à poser, compte tenu du fait qu'il s'agit d'une pathologie peu fréquente et relativement méconnue. Avant de l'envisager, il convient de procéder à un diagnostic différentiel, en éliminant notamment une tumeur des voies aérodigestives supérieures, une infection chronique des amygdales, une pathologie de l'oreille, des glandes salivaires ou de l'os hyoïde. "Un examen ORL complet est donc nécessaire afin d'écarter des causes plus fréquentes statistiquement avant d'envisager ce syndrome. Le diagnostic repose sur une radiographie, notamment un panoramique dentaire, sur lequel on peut apercevoir de petites calcifications à l'arrière de la branche montante de la mandibule", détaille l'ORL spécialisée en chirurgie cervico-faciale. L'autre examen de choix est le scanner cervical qui offre une meilleure visibilité de l'allongement du processus styloïde et de la calcification du ligament. Le syndrome d'Eagle peut aussi être découvert de manière fortuite.

Comment soigner le Syndrome d'Eagle ?

En première intention, des antalgiques ou des AINS par voie orale seront administrés. Si les douleurs ne sont pas atténuées, une infiltration avec des corticoïdes ou des anesthésiants locaux pourront être proposés. 

Quand envisager la chirurgie ?

La chirurgie pourra être envisagée si la symptomatologie ne diminue pas et que le patient reste très douloureux. L'intervention consiste en une ablation du processus styloïde. 

Merci au Dr Anne-Sophie Hue, médecin ORL spécialisée en chirurgie cervico-faciale;

ORL