Enfant Bulle : c'est quoi, quels symptômes, ça se soigne ?

La maladie de l'enfant-bulle est une affection génétique rare qui se caractérise par une immunodéficience profonde. La thérapie génique est à l'étude quand la greffe de moelle osseuse n'est pas possible.

Enfant Bulle : c'est quoi, quels symptômes, ça se soigne ?
© inarik-123RF

Qu'est-ce qu'un "enfant bulle" ? 

Un enfant bulle est un enfant qui souffre d'un déficit immunitaire combiné sévère (DICS) provoqué par diverses anomalies génétiques. Ces syndromes font partie d'un ensemble de maladies rares et héréditaires : les déficits immunitaires d'origine primaire (DIP) bien décrits par l'association de patients IRIS. "La terminologie" enfant bulle "fait référence au système d'isolation qui a été utilisée pour protéger ces enfants des agents infectieux auxquels nous sommes tous exposés, car ils ne peuvent pas former de globules blancs et n'ont donc pas de système immunitaire. Pour les protéger des infections, on les mettait dans des bulles" explique Anne Galy, qui dirige à Généthon l'unité mixte de recherche Integrare (UMR951) et qui pilote également l'Accélérateur de recherche technologique en thérapie génomique (ART-TG) de l'Inserm.

Quels sont les symptômes d'un bébé bulle ? 

"Les symptômes des bébés bulle se voient dès la naissance car ces nourrissons développent rapidement un grand nombre d'infections. Par ailleurs, celles-ci sont frappantes par leur sévérité comme par exemple des pneumonies, des méningites, des septicémies" indique Anne Galy. Ils sont en effet sensibles au moindre germe présent dans l'environnement. D'où l'idée de les hospitaliser rapidement dans des centres spécialisés où ils sont placés en isolement septique et de faire des traitements préventifs adaptés (immunoglobulines, antibiotiques, antifongiques, antiviraux…) afin de les protéger. Le déficit immunitaire combiné sévère (DICS) est maintenant intégré dans le programme national de dépistage néonatal (sous la condition d'une évaluation obligatoire à cinq ans et d'évaluations intermédiaires régulières).

Quelles sont les causes des enfants bulles ? 

Plusieurs types d'anomalies génétiques (anomalie sur un gène) dites héréditaires ou primaires, peuvent créer un syndrome d'immunodéficience. Le spectre le plus sévère des déficits immunitaires d'origine primaire (DIP) est le Déficit Immunitaire Combiné Sévère (DICS) qui recouvre plusieurs anomalies génétiques qui induisent un déficit profond du nombre de cellules T, B et natural killer (NK) et donc un déficit profond de l'immunité cellulaire (liée aux lymphocytes T et NK) et humorale (liée aux anticorps). "L'enfant n'a pas de système immunitaire" explique Anne Galy. "Dans d'autres déficits immunitaires d'origine primaire (DIP), le système immunitaire ne fonctionne pas correctement mais il n'est pas complètement absent" informe-t-elle.

Quelles conséquences à l'âge adulte ? 

Sans traitement, la plupart des enfants atteints de déficit immunitaire combiné sévère (DICS) décèdent lors de la première année de vie. Des enfants atteints d'autres types de déficit immunitaire moins sévères comme le syndrome de Wiskott-Aldrich (SWA) peuvent vivre plus longtemps sans traitement, mais les DIP restent pour un grand nombre, des maladies sévères. 

Quels sont les traitements proposés aux enfants bulles ? 

Jusque dans les années 2000, le seul espoir de traitement des bébés-bulle était la greffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) grâce à un don de moelle osseuse. Cette greffe doit être pratiquée idéalement avant les trois mois de vie de l'enfant pour prévenir le risque de survenue d'infections graves. "Mais pour une partie de ces enfants on ne trouve pas de donneur compatible" informe Anne Galy. Depuis 2000, la thérapie génique a révolutionné les espoirs de traitement de cette maladie. Pour une partie des enfants bulle (ceux atteints de DICS par déficit en adénosine désaminase) il existe un médicament de thérapie génique en Europe. Pour les autres DICS (DICS lié à l'X ou DICS par déficit en Artemis) qui ne peuvent pas bénéficier d'une greffe, des essais de thérapie génique sont en cours en Europe ou aux Etats unis. 

Quels sont les effets de la thérapie génique sur les enfants bulles ?

La thérapie génique, qui consiste à prélever des cellules souche dans la moelle osseuse, à traiter celles-ci avec un gène médicament pour ajouter le gène qui manque puis à ré-intégrer ces cellules corrigées dans l'organisme, permet aux enfants bulle de vivre une vie normale car après le traitement, ils se mettent à produire les cellules qui manquaient et retrouvent ainsi un système immunitaire fonctionnel  "La thérapie génique actuelle qui utilise une deuxième génération de vecteurs a fait la démonstration de son efficacité et de sa sécurité" souligne Anne Galy, qui rappelle que les premières thérapies géniques chez les bébés bulle avaient pu entraîner des leucémies chez certains enfants traités. 

Source :

- "La HAS propose l'extension du dépistage néonatal au déficit immunitaire combiné sévère (DICS)", 7 février 2022, HAS

- Association IRIS associationiris.org

Santé du bébé et de l'enfant