Angiome chez le bébé : causes, visage, main, disparition

Il existe plusieurs types d'angiomes. Ces pathologies affectent la peau de 10% des nourrissons. Quelles sont les causes chez le bébé et comment les traiter ? Éclairage du Dr Rakotonarivo, dermatologue.

Angiome chez le bébé : causes, visage, main, disparition
© komokvm-123RF

Définition de l'angiome chez le bébé

L'angiome est une malformation congénitale bénigne du système vasculaire ou lymphatique. Il en existe de plusieurs sortes. "Les vaisseaux sanguins de la peau sont exagérément dilatés en permanence et/ou en nombre excédentaire" précise le Dr Rakotonarivo. Chez le bébé, on en retrouve plusieurs types, comme l'explique la dermatologue. "Il existe essentiellement deux sortes d'angiomes. L'hémangiome ou angiome tubéreux, ou "fraise", et l'angiome plan ou "tache de vin". On l'appelle aussi baiser de l'ange ou morsure de la cigogne". 

Quelles sont les causes d'un angiome chez le bébé ?

L'angiome est une anomalie imprévisible survenant pendant le développement embryonnaire. "Il semblerait que leur fréquence soit accrue chez les filles et les prématurés, mais l'explication n'a pas encore été trouvée", souligne la spécialiste avant d'ajouter "Les angiomes se retrouvent aussi dans certaines maladies congénitales ou syndromes malformatifs rares". 

Où est localisé un angiome chez le bébé ?

Visage, nuque, paupière, visage, main… chez le bébé, l'angiome touche tout le corps comme le confirme la dermatologue. "Il peut apparaître absolument partout. Dans des cas exceptionnels, on peut en trouver dans le foie". 

Quels sont les signes d'angiome chez le bébé ?

Les signes diffèrent en fonction de la nature de l'angiome. L'angiome plan, par exemple, est visible dès la naissance. "Les vaisseaux dilatés confèrent à la peau une couleur rose à rouge foncé permanente. Il devient plus visible aux changements de température et aux pleurs du bébé", détaille le Dr Rakotonarivo. L'hémangiome possède d'autres caractéristiques. "Il constitue une tuméfaction rouge à violet sur la peau, de quelques millimètres à plusieurs centimètres, non détectable à la naissance, mais qui devient visible après quelques semaines de vie. Cet intervalle libre est caractéristique", indique la dermatologue. Ce type d'angiome évolue ensuite jusqu'à atteindre sa taille définitive avant les 12 mois de l'enfant. En dehors de certaines localisations, il ne provoque aucun symptôme. 

Quand et qui consulter pour un angiome ?

Pour la spécialiste, il est possible de consulter lorsque l'angiome est constaté. "Cela permet de rassurer les parents", explique-t-elle. Il faut se rapprocher d'un pédiatre ou du médecin traitant. "Ces derniers jugeront s'il est nécessaire d'adresser à un dermatologue. Une consultation rapide est vivement conseillée en cas de douleur ou saignement local", conseille-t-elle. 

Est-ce que les angiomes sont dangereux ?

Les angiomes plans sont bénins. "Le premier risque est essentiellement esthétique avec parfois des difficultés d'insertion sociale", développe le Dr Rakotonarivo. Les hémangiomes du visage, cependant, présentent un risque fonctionnel selon leur emplacement. "Dans la région de l'œil, ils peuvent altérer la vision. Sur la bouche, ils sont susceptibles d'occasionner des troubles respiratoires ou des difficultés d'alimentation. Si le nez est atteint, le cartilage peut être définitivement déformé" énumère la spécialiste avant d'ajouter "Parfois, l'hémangiome peut s'infecter, s'ulcérer voire provoquer une hémorragie". 

Le laser vasculaire peut être proposé à partir de l'âge de 6 mois.

Comment faire disparaître un angiome chez le bébé ?

D'après la professionnelle, beaucoup d'hémangiomes s'estompent voire disparaissent spontanément avant l'âge de 10-12 ans, ce qui n'est pas des angiomes plans qui persistent toute la vie. "C'est pour ces raisons que les traitements ne sont proposés que dans les formes problématiques ou volumineuses", explique-t-elle. Il existe aussi des solutions médicamenteuses. "Le traitement médicamenteux de référence est le propranolol ou Hémangiol®, un bêtabloquant en sirop prescrit pour faire régresser les hémangiomes complexes chez le bébé à partir de 1 mois. Le traitement débute à l'hôpital puis est renouvelé par le pédiatre ou le dermatologue. Il nécessite une surveillance médicale spécifique. En deuxième intention, on a recours aux corticostéroïdes" développe la dermatologue. Le laser vasculaire est une autre solution. "Il peut être proposé à partir de l'âge de 6 mois pour traiter les angiomes plans. Cette technique étant douloureuse, il faudra réaliser une anesthésie préalable locale, voire générale" prévient Louva Rakotonarivo.  Enfin, la chirurgie est une dernière option. 

Merci au Dr Louva Rakotonarivo, dermatologue vénérologue. 

Santé du bébé et de l'enfant