Air sec et mal de gorge : comment savoir, que faire ?

Assèchement des muqueuses, toux, rhinite…L'air sec a des répercussions sur la santé et entrave le sommeil. Comment savoir si l'air est trop sec ? Quels sont les risques pour la santé et comment y remédier ? Le point avec le Dr Anne-Sophie Hue, ORL spécialisée en chirurgie cervico-faciale.

Air sec et mal de gorge : comment savoir, que faire ?
© yuriiyarema-123RF

Comment savoir si l'air est trop sec ?

Plusieurs indices permettent de soupçonner que l'air est trop sec à l'intérieur du logement : une accumulation de poussière, la présence d'électricité statique, des fissures sur le parquet et les meubles en bois. "Sur le plan de la santé, un taux d'humidité trop faible se traduit par un assèchement des muqueuses, entraînant des rhinites et des maux de gorge à répétition, un essoufflement, un dessèchement de la peau, des saignements de nez, des migraines ainsi qu'une sensation de fatigue chronique. L'air trop sec a également tendance à aggraver les symptômes de l'asthme. Pour confirmer ce diagnostic, il existe un appareil appelé hygromètre qui permet de mesurer le taux d'humidité dans l'air", détaille le Dr Anne-Sophie Hue. 

Pourquoi l'air sec entraîne-t-il des maux de gorge ?

L'air sec entraîne des maux de  gorge parce qu'il provoque un assèchement et une irritation de la muqueuse, qui est la même que celle située dans le nez et les poumons. "Le nez a pour rôle de filtrer l'air et de le réchauffer afin  qu'il arrive à 37 degrés dans les poumons. Or, lorsque l'air est trop sec, l'épithélium respiratoire, qui recouvre la trachée et les poumons, ne peut pas assurer correctement sa fonction d'échanges gazeux avec l'air inhalé. Les cils présents sur l'épithélium ne peuvent pas effectuer de drainage. Résultat, la muqueuse va avoir tendance à s'inflammer et à sécréter pour se défendre", développe le médecin ORL.

Quels sont les risques d'un air trop sec pour la santé ?

L'air trop sec peut avoir de nombreuses répercussions sur la santé : 

  • Un assèchement de la peau et des muqueuses 
  • Des rhinites récurrentes 
  • Des maux de gorge 
  • La gorge sèche 
  • Des maux de tête et migraines 
  • Une déshydratation de la peau et des lèvres
  • Une irritation des yeux 
  • Des saignements de nez 
  • Une fatigue chronique 

"Sur le long terme, l'air trop sec favorise la survenue de pathologies ORL", précise l'experte. 

Quelles sont les solutions ?

Lorsque l'air est trop sec, il est recommandé d'installer plusieurs humidificateurs d'air au sein du logement. Ces appareils vont permettre de réguler le taux d'humidité dans la pièce et ainsi, d'améliorer les symptômes. "Plusieurs techniques existent pour réhumidifier l'atmosphère : brumiser à l'aide d'un humidificateur d'air, faire couler un bain chaud qui dégage de la vapeur (certes pas très écologique), faire bouillir une marmite d'eau dans la cuisine, ou bien faire sécher son linge à l'air libre", indique Aude Maillard, docteur en pharmacie et aromatologue. Il est également important de veiller à ne pas trop chauffer l'intérieur en hiver (pas plus de 19 degrés) et à limiter le recours à la climatisation en été. Quant aux huiles essentielles, elles n'ont aucune action d'humidification de l'air. En revanche, elles permettent de décongestionner les voies respiratoires, ce qui contribue à améliorer les maux de gorge. "Mélangez 5 gouttes de pin sylvestre, 5 gouttes d'épinette noire, 5 gouttes de sapin pectiné et 5 gouttes de sapin douglas, puis diffusez pendant 15 minutes toutes les 1h30", conseille la spécialiste. Il est également possible de déposer quelques gouttes de ces HE dans une coupelle sur un radiateur. Prudence toutefois, cela est formellement déconseillé en cas d'asthme, et en présence d'un enfant de moins de 4 ans.

Merci au Dr Anne-Sophie Hue, ORL spécialisée en chirurgie cervico-faciale et au Dr Aude Maillard, docteur en pharmacie et aromatologue.

ORL