Soulager le mal de gorge chez l'enfant : miel, médicaments

Picotements et brûlures au niveau du pharynx, toux, difficultés à avaler…Autant de symptômes dont se plaignent les enfants qui ont mal à la gorge. Quels médicaments peut-on donner à l'enfant ? Quels sont les remèdes naturels ? Quand s'inquiéter et consulter ? Les réponses du Dr Jérôme Valleteau de Moulliac, pédiatre à Paris.

Soulager le mal de gorge chez l'enfant : miel, médicaments
© khosrork-123RF

Quels médicaments peut-on donner à l'enfant en cas de mal de gorge ? 

Rhume, angine bactérienne ou virale, allergie, air trop sec…Les causes pouvant être à l'origine d'un mal de gorge chez l'enfant sont nombreuses. C'est la raison pour laquelle l'automédication est à proscrire. "Avant de donner un médicament à l'enfant, il est important de déterminer la cause de son mal de gorge pour lui donner un traitement adapté. En cas d'angine bactérienne, une antibiothérapie de 6 jours sera nécessaire", prévient le Dr Jérôme Valleteau de Moulliac, pédiatre. Pour confirmer le diagnostic et déterminer s'il s'agit ou non d'un streptocoque, le médecin pourra être amené à réaliser un test de diagnostic rapide à partir d'un frottis des amygdales. "Chez l'enfant de moins de 3 ans, l'angine est quasi exclusivement virale, les antibiotiques ne sont donc pas justifiés", continue-t-il. En complément ou non de l'antibiothérapie, de nombreux médicaments peuvent continuer à soulever le mal de gorge chez l'enfant :

Quels sont les remèdes naturels en cas de mal de gorge chez l'enfant ? 

Plusieurs remèdes naturels peuvent permettre d'apaiser un mal de gorge chez l'enfant : une infusion avec une plante dotée de vertus anti-inflammatoires (thym, romarin, camomille) ; une cuillère à café de miel et une cuillère à café de jus de citron mélangées dans une tasse de lait chaud (attention, le miel est réservé aux enfants âgés de plus de 12 mois) ; lui faire porter un foulard pour garder sa gorge au chaud. Du côté des huiles essentielles, Ravinstara possède des propriétés anti-infectieuses, anti-virales et bactériennes, et immunostimulantes. La posologie idéale ? 1 à 2 gouttes d'HE diluées dans de l'huile végétale, 1 à 3 fois par jour, sous la voute plantaire pour les moins de 12 ans, et dans le creux du poignet pour les plus de 12 ans. Attention, ce remède est formellement déconseillé avant 3 ans. Chez l'enfant de plus de six ans, les gargarismes avec cuillère à café de sel dissoute dans un verre d'eau bouillie (refroidie, bien sûr) peut permettre d'atténuer le mal de gorge. "Des mesures simples peuvent également permettre de soulager le mal de gorge chez l'enfant", ajoute le pédiatre : 

Les boissons chaudes sont à éviter.

Aérer régulièrement les pièces et éviter de trop chauffer car plus il fait chaud, plus l'air est sec, et plus cela favorise la sécheresse de la gorge et par conséquent, les douleurs. 

► Faire boire beaucoup d'eau à l'enfant pour hydrater la muqueuse de sa gorge. En revanche, les boissons chaudes sont à éviter. 

► Lui donner des bonbons pastilles qui favorisent la salivation et calment l'irritation. 

► Lui proposer des aliments semi-liquides et frais.

► Lui dire de ne pas crier ni se racler la gorge car cela augmente la douleur.

Éviter les atmosphères enfumées.

Peut-on donner du miel et comment ?

Dans un communiqué publié le 31 juillet 2013, l'Anses rappelle que, conformément aux recommandations de l'OMS, il est formellement déconseillé de donner du miel aux bébés de moins d'un an, compte tenu du risque de botulisme infantile. Cette maladie rare, qui affecte le système nerveux, est due aux spores de la bactérie Clostridium botulinum qui sont présentes dans le miel. Et pour cause, le système immunitaire de l'enfant de moins d'un an n'est pas suffisamment développé pour se défendre contre les spores de cette bactérie. En revanche, au-delà de 12 mois, les vertus antiseptiques et anti-inflammatoires du miel ne peuvent que se révéler bénéfiques pour apaiser les maux de gorge de l'enfant. "Pour que le remède soit efficace, il est préférable de donner à l'enfant une cuillère à café pure de miel, de manière à ce que ses muqueuses soient bien tapissées. L'opération peut être renouvelée jusqu'à trois fois par jour", indique le pédiatre. 

Quand s'inquiéter et consulter un médecin ?

"Il est nécessaire de consulter un pédiatre le plus rapidement possible en cas de persistance des symptômes depuis plus de 3 jours, et en cas de fièvre et/ou de vomissements associés", informe le spécialiste. 

Merci au Dr Jérôme Valleteau de Moulliac, pédiatre à Paris. Source : Pas de miel pour les enfants de moins d'un an, 31/07/2013, Anses

Santé du bébé et de l'enfant