Covid-19 ou gastro-entérite : symptômes, comment faire la différence ?

Fièvre, diarrhée, vomissements... Certains symptômes du Covid-19 sont proches de ceux d'une gastro-entérite hivernale. Comment faire la différence entre les deux maladies ? Quels sont les signes d'aggravation à surveiller ? Le point avec le Dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue à Paris.

Covid-19 ou gastro-entérite : symptômes, comment faire la différence ?
© Andriy Popov - 123RF

Points communs : des symptômes similaires

Certains symptômes sont non spécifiques : les maux de tête, courbatures et la fatigue qui se voient parfois dans la gastro-entérite mais qui peuvent aussi être présents avec le Covid-19. La chronologie dans l'apparition des symptômes permet toutefois de faire assez facilement la distinction entre le Covid-19 et gastro-entérite. La gastro débute par des vomissements et une diarrhée brutale, tandis que le Covid-19 commence par des symptômes respiratoires, de la fièvre et des problèmes ORL (perte d'odorat ou de goût). Les troubles digestifs (diarrhée, maux d'estomac) apparaissent dans un seconde temps, généralement au cours de la 2e semaine d'infection au Covid-19. "Sur le plan symptomatique, la distinction entre le Covid-19 et la gastro-entérite est souvent aisée, surtout dans les formes courantes et caractéristiques, mais certains cas atypiques pas si rares peuvent poser problème", explique le Dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue à Paris.  "Il arrive donc que cela soit plus difficile lors de certaines formes atypiques qui créent la confusion, nuance le spécialiste. D'autant plus qu'il existe des formes de Covid-19 qui comportent des troubles digestifs dès le départ, parfois au premier plan. Lorsque la distinction n'est pas possible, il n'y a qu'un test PCR qui permet de savoir si les gens sont positifs ou non au Covid-19. On peut aussi avoir les deux : une infection Covid-19 et une gastro-entérite".

Symptômes du Covid-19

Dans sa forme typique, le Covid-19 se manifeste par des difficultés respiratoires, de la fièvre, une toux sèche et des symptômes ORL désormais bien connus tels que l'agueusie et l'anosmie (disparition du goût et de l'odorat). Des troubles digestifs (diarrhées) peuvent apparaître mais souvent de façon retardée, au cours de la deuxième semaine. Ils sont plus fréquents et plus marqués dans les formes sévères. "Ces troubles digestifs avec douleurs abdominales peuvent donc apparaître plus tardivement et de manière beaucoup plus insidieuse", commente le gastro-entérologue. 

Symptômes d'une gastro-entérite hivernale

A contrario, au cours d'une gastro-entérite épidémique, le tableau clinique démarre de façon beaucoup plus brutale avec une diarrhée profuse voire des vomissements qui existent plus rarement dans le Covid. La gastro-entérite, dans sa forme typique, se caractérise par une diarrhée, brutale, liquide mais relativement brève puisqu'elle dure moins de 48 à 72 heures, sans fièvre.

Différences entre la gastro et le Covid-19

Deux virus différentsLe virus responsable du Covid-19 est un coronavirus appelé Sars-CoV-2. Sars pour "Syndrome Aigu Respiratoire Sévère", CoV pour coronavirus et 2 parce qu'il s'apparente au Sars-Cov1, à l'origine de l'épidémie de SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère) de 2002 à 2004. "Si une gastro-entérite peut être provoquée par un virus, une bactérie ou un parasite, la gastro entérite épidémique de l'hiver est quasi exclusivement d'origine virale", indique le spécialiste. Chez l'adulte, le virus que l'on retrouve le plus souvent est le norovirus tandis que chez l'enfant, c'est davantage le rotavirus. Les gastro-entérites bactériennes font souvent suite à l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés : salmonellose, Escherichia coli ou encore Campylobacter. Quant à la gastro-entérite parasitaire, plus rare, elle survient volontiers au retour d'un voyage dans un pays tropical (amibes par exemple). "Le germe incriminé peut être détecté par un examen bactériologique et parasitologique des selles (contrairement aux virus qui ne sont pas détectés par les examens de routine)", continue-t-il.

La fièvre est rare dans la gastro-entérite virale. 

Le contexte : il permet d'orienter vers la Covid -19 si on est sujet contact ou profession exposée ; rappelons que la transmission prédominante actuellement se fait au sein du premier cercle familial. "Le risque augmente en cas de facteurs de risques identifiés tels que hypertension, surpoids, diabète, antécédents cardiovasculaires ou maladie fragilisant le système immunitaire. Alors que pour la gastro-entérite, le contexte est différent. On a été en contact plutôt avec des enfants ou avec quelqu'un qui a déjà eu une gastro-entérite , note le Dr Philippe Godeberge.  

► La fièvre : celle-ci est rare dans la gastro-entérite standard virale. On peut éventuellement observer une petite fébricule chez l'enfant. Le Covid est plus régulièrement responsable d'une fièvre. "Toutefois, les gastro-entérites, liées à des bactéries sont plus volontiers très fébriles, reconnaît le gastro-entérologue. Mais là encore, il faut tenir compte du contexte (retour d'un pays à risque, traitement antibiotiques, restauration collective), etc .

► Les douleurs abdominales et diarrhée : elles sont plus fréquentes dans la Covid-19 que dans la gastro-entérite qui, souvent, s'accompagne d'une diarrhée profuse mais de crampes abdominales modérées. 

► La durée de la maladie : la gastro-entérite dure habituellement entre 24 et 72 heures tandis que les symptômes de la Covid-19 s'installent progressivement sur plusieurs jours (le délai d'incubation s'étend de 2 à 7 jours, 12 maximum avec une moyenne à 5 jours).

Prévention : que faire ?

"Il est important de souligner que les précautions que l'on prend dans le cadre de la lutte contre le coronavirus vont probablement permettre de diminuer le pic de fréquence de gastro-entérite, se réjouit le Dr Philippe Goderberge. C'est ce que l'on avait observé durant l'épidémie de H1N1 en 2009 au cours de laquelle la quantité de gastro-entérites a été beaucoup plus modeste parce que l'on prenait beaucoup de précautions ". Il est donc très important de respecter les gestes barrières comme se laver les mains régulièrement, tousser et éternuer dans son coude... 

Complications et signes d'aggravation à surveiller

La gastro-entérite virale est une pathologie fréquente qui disparaît généralement en 48 à 72 heures. Lorsqu'elle est bactérienne, elle peut durer jusqu'à deux semaines. Dans sa forme bénigne, le risque principal de la gastro-entérite est la déshydratation due à la diarrhée et aux vomissements, il est donc essentiel de la prévenir, surtout chez le nourrisson et la personne âgée. La présence de glaires ou de sang dans les selles doit également alerter. En ce qui concerne la Covid-19, ce sont les difficultés respiratoires qui doivent amener à appeler immédiatement le 15.

Merci au Dr Philippe Godeberge, gastro-entérologue à Paris.

Covid-19