Cas contact Covid : nouveau protocole, que faire, en famille ?

"Cas contact Covid : nouveau protocole, que faire, en famille ?"

Selon le nouveau protocole, seuls les cas contacts non vaccinés ou ayant un schéma vaccinal incomplet doivent s'isoler. Pour les autres, les tests et autotests remplacent la quarantaine, si les résultats sont négatifs. Quand est-on considéré comme cas contact ? Que faire ? Dans la famille ? Quand se tester ? Combien de jours s'isoler ?

[Mise à jour le 13 janvier 2022 à 19h08] Face à la diffusion exponentielle du variant Omicron, le gouvernement a fait évoluer les règles d'isolement des cas contacts Covid et la procédure de tests, comme détaillé dans un communiqué du 2 janvier 2022. Pour rappel, le port d'un masque chirurgical ou d'un masque FFP2 en présence de la personne positive permet de ne pas être considéré comme cas contact. Désormais seules les personnes non vaccinées doivent s'isoler immédiatement. Les autres doivent se tester (PCR/antigénique puis autotests) mais peuvent continuer de sortir si leurs résultats sont négatifs. "La personne contact se voit remettre les autotests gratuitement en pharmacie lors de la réalisation de son test immédiat, ou elle présente en pharmacie la preuve de son dépistage immédiat réalisé en laboratoire ou dans une autre pharmacie (résultat de test négatif), ainsi qu'un document justifiant de son statut de personne contact à risque (SMS/mail de l'Assurance maladie ou attestation sur l'honneur justifiant être personne contact) pour se voir délivrer gratuitement les autotests" précise la Direction générale de la Santé le 11 janvier. Les enfants à l'école doivent être testés par leurs parents via trois autotests. Vaccinés, non vaccinés, enfants de moins de 12 ans... Le point sur les nouvelles règles.

Définition : quand est-on considéré comme cas contact ?

Par définition, un cas contact est une personne qui a été au contact d'un cas positif à la Covid-19 en l'absence de mesures de protection efficaces. Si vous avez déjà eu la Covid il y a moins de 2 mois, alors vous n'êtes pas considéré comme cas contact, rappelle le site du gouvernement MesconseilsCovid.

Sont considérés comme des mesures de protection efficaces :

  • Séparation physique isolant la personne-contact du cas confirmé ou probable en créant deux espaces indépendants (vitre, Hygiaphone®);
  • Masque chirurgical, ou masque FFP2, ou en tissu " grand public filtration supérieure à 90% " (correspondant à la catégorie 1 (AFNOR)), porté par le cas confirmé ou probable OU la personne-contact.

►Ne sont pas considérés comme mesures de protection efficaces :

  • Masques en tissu grand public de catégorie 2 ;
  • Masques en tissu " maison " ou de fabrication artisanale ne répondant pas aux normes AFNOR ;
  • Visières et masques en plastique transparent portés seuls ;
  • Plaque de plexiglas posée sur un comptoir, rideaux en plastique transparent séparant clients et commerçants.

La personne contact se voit remettre les autotests gratuitement en pharmacie.

Que dit le nouveau protocole ?

Un nouveau protocole pour les cas contacts Covid a été mis en place le 3 janvier 2022. Celui-ci est disponible sur le site Gouvernement.fr. Concrètement à partir de cette date, les règles d'isolement sont les mêmes pour les personnes positives quel que soit le variant (Delta ou Omicron). Ce qui change :

  • plus d'isolement pour les personnes vaccinées et les enfants de moins de 12 ans : à la place il faut se tester par PCR ou antigénique immédiatement puis réaliser des autotests de contrôle.
  • l'isolement concerne uniquement les cas contacts non vaccinés à partir de l'âge de 12 ans.
  • la durée d'isolement pour les cas positifs est réduite à 7 jours au lieu de 10 pour les personnes vaccinées et les enfants de moins de 12 ans
  • la durée d'isolement reste de 10 jours uniquement pour les personnes non vaccinées contre le coronavirus
  • la durée d'isolement peut être réduit de 2 à 3 jours supplémentaires (7 jours à 5 jours : 10 jours à 7 jours) si la personne a un test négatif (antigénique pour les vaccinés / PCR ou antigénique pour les non vaccinés).

Que faire si on est cas contact ?

Désormais seules les personnes non vaccinées ou ayant un schéma vaccinal incomplet doivent s'isoler. Pour les autres, les tests et autotests remplacent la quarantaine (si les résultats sont négatifs). Selon les consignes actualisées de la Direction générale de la Santé le 11 janvier :

Personnes avec schéma vaccinal complet1 (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire) et enfants de moins de 12 ans indépendamment de leur statut vaccinal, hors milieux scolaire et périscolaire Personnes non vaccinées ou avec un schéma vaccinal incomplet
  • Réalisation d'un test TAG ou RT-PCR immédiat, puis surveillance par autotests à J2 et J4 après la date du test immédiat.
  • La personne contact se voit remettre les autotests gratuitement en pharmacie lors de la réalisation de son test immédiat, ou elle présente en pharmacie la preuve de son dépistage immédiat réalisé en laboratoire ou dans une autre pharmacie (résultat de test négatif), ainsi qu'un document justifiant de son statut de personne contact à risque (SMS/mail de l'Assurance maladie ou attestation sur l'honneur justifiant être personne contact) pour se voir délivrer gratuitement les autotests.
  • Pas de quarantaine.
  • Application stricte des mesures barrière dont le port du masque, limitation des contacts, en particulier avec les personnes à risque de forme grave, télétravail si applicable.
  •  Quarantaine d'une durée de 7 jours après la date du dernier contact avec le cas (7 jours pleins).
  • Levée de la quarantaine avec un résultat de TAG ou RT-PCR négatif.

Que faire si on est cas contact et vacciné ?

Pour les personnes cas contact ayant un schéma vaccinal complet (avec rappel) :

  • plus d'isolement
  • test antigénique ou RT-PCR dès qu'elles apprennent qu'elles sont cas contacts puis autotests à J+2 et J+4 après le dernier contact avec la personne positive (la personne contact se voit remettre les autotests gratuitement en pharmacie lors de la réalisation de son test antigénique en pharmacie ou elle présente en pharmacie la preuve de son dépistage immédiat réalisé en laboratoire ou dans une autre pharmacie (résultat de test négatif), ainsi qu'une attestation sur l'honneur justifiant être personne contact pour se voir délivrer gratuitement les autotests).
  • En cas d'autotest positif, il convient de confirmer le résultat par un test antigénique ou un test RT-PCR.
  • Si le test est positif, la personne est contaminée par le covid et doit s'isoler 7 jours après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif ou 5 jours si elle présente un test négatif à ce moment-là.

Que faire si on est cas contact et pas vacciné ?

Pour les personnes cas contact ayant un schéma vaccinal incomplet et pour les personnes cas contacts non-vaccinés :

  • isolement d'une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du dernier contact.
  • test antigénique ou RT-PCR au bout des 7 jours. Si le test est négatif, l'isolement prend fin.
  • Si le test est positif, la personne est contaminée par le covid et doit s'isoler 10 jours après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif (elle peut sortir au bout de 7 jours si elle effectue un test antigénique ou PCR qui négatif).

Quelles sont les nouvelles règles d'isolement ?

Les durées d'isolement des cas contacts ont changé à partir du 3 janvier 2022 "afin de tenir compte de l'évolution extrêmement rapide de la diffusion du variant Omicron en France et avoir une balance bénéfice-risque visant à assurer la maitrise des contaminations tout en maintenant la vie-socio-économique" a expliqué le gouvernement dans un communiqué du 2 janvier.

Personnes vaccinés et enfants de moins de 12 ans Personnes non vaccinées
Pas d'isolement : l'isolement est remplacé par les tests. L'isolement n'intervient que si l'un des tests s'avère positif. Isolement de 7 jours d'office.

Que faire si mon enfant de moins de 12 ans est cas contact ?

Les enfants de moins de 12 ans cas contact à l'école doivent faire trois autotests à J0, J+2 et J+4. Ils ne sont pas tenus de s'isoler. Les autotests pour les enfants de moins de 12 ans sont pris en charge par l'assurance maladie et délivrés gratuitement en officine pharmaceutique.

Que faire si on est cas contact en famille, dans le foyer ?

Les membres du foyer d'un personne testée positive au coronavirus sont considérées comme cas contact. Dès lors, si elles sont vaccinées elles doivent se faire tester par test PCR ou antigénique. Ce test est gratuit puisqu'elles sont cas-contacts. Selon les nouvelles consignes générales données par le gouvernement (qui ne font plus de distinction pour les membres d'une famille) : 

  • Si le test est négatif et que la personne contact est vaccinée ou qu'elle a moins de 12 ans, elle n'a pas besoin de s'isoler mais doit refaire deux autotests à J+2 et J+4.
  • Si le test est positif, l'isolement se met en place : 7 jours pour une personne vaccinée ou 10 jours si la personne n'est pas vaccinée ou que son schéma vaccinal est incomplet.
  • Une personne non vaccinée cas contact doit s'isoler 7 jours et se tester au bout des 7 jours.

Quand se faire tester ?

Les personnes cas contacts et vaccinées (avec rappel) doivent réaliser un premier test antigénique (pharmacie) ou RT-PCR (laboratoire) dès qu'elles apprennent qu'elles sont cas contacts, puis effectuer des autotests à J+2 et J+4 après le dernier contact avec la personne positive. Pour information, comme le précise la DGS "la personne contact se voit remettre les autotests gratuitement en pharmacie lors de la réalisation de son test antigénique en pharmacie ou elle présente en pharmacie la preuve de son dépistage immédiat réalisé en laboratoire ou dans une autre pharmacie (résultat de test négatif), ainsi qu'une attestation sur l'honneur justifiant être personne contact pour se voir délivrer gratuitement les autotests". Les personnes cas contacts non vaccinées s'isolent 7 jours et réalisent un test antigénique ou PCR au bout des 7 jours pour lever leur isolement si le résultat est négatif. Les tests sont gratuits pour les personnes cas-contacts.

Que faire si le test est positif ?

Si la personne cas contact a un test positif, elle est contaminée par le Covid (un autotest positif doit être confirmé par un test antigénique ou PCR). Depuis le 3 janvier 2022, les règles d'isolement sont les mêmes pour les personnes positives quel que soit le variant (Delta ou Omicron).

  • Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal complet (rappel réalisé conformément aux exigences du pass sanitaire) et pour les enfants de moins de 12 ans : l'isolement est de 7 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Au bout de 5 jours, la personne positive peut sortir d'isolement si elle effectue un test antigénique et celui-ci est négatif et si elle n'a plus de signes cliniques d'infection depuis 48h. Si le test réalisé est positif ou si la personne ne réalise pas de test, son isolement est maintenu à 7 jours. Elle ne réalise pas un second test à J7.
  • Pour les personnes positives ayant un schéma vaccinal incomplet (rappel non réalisé) et pour les personnes non-vaccinées : l'isolement est de 10 jours (pleins) après la date du début des signes ou la date du prélèvement du test positif. Au bout de 7 jours, la personne positive peut sortir d'isolement si elle effectue un test antigénique ou PCR et celui-ci est négatif et si elle n'a plus de signes cliniques d'infection depuis 48h. Si le test est positif ou si la personne ne réalise pas de test, l'isolement est de 10 jours.

Que faire si le test est négatif ?

Les personnes cas contacts vaccinées doivent réaliser un test tout de suite. Si ce test est négatif, elles continuent de respecter les gestes barrières et réalisent un autotest à J+2 et J+4 après le dernier contact avec la personne positive. Les cas contacts vaccinés n'ont plus l'obligation de s'isoler.

Peut-on avoir un arrêt de travail ?

►Les salariés cas contact d'un malade qui habite avec eux ou non dans le cas d'un schéma vaccinal complet ou non peuvent bénéficier d'un arrêt de travail de 7 jours pour s'isoler sous certaines conditions. La demande est à faire sur le site Declare-ameli.fr. Pour faire cette demande, il faut :

Salarié parent d'enfant cas contact : pour les parents d'enfants cas contact qui n'ont pas de mode de garde alternatif et qui ne peuvent pas télétravailler, un courrier sera adressé soit par l'établissement, soit par l'Assurance Maladie valant attestation d'isolement pour bénéficier du chômage partiel. Ceci n'est valable que pour un seul des 2 parents. Sur la base de ce courrier, l'employeur procède à la déclaration d'activité partielle.

Sources : 

Infection ou cas contact : les nouvelles règles d'isolement face au Covid-19 à partir du 3 janvier 2022. 02/01/2022. Gouvernement.fr

Nouvelles doctrines pour l'isolement des cas de Covid-19 et la quarantaine des personnes contacts. 2/01/2022

Dispositif d'indemnisation des interruptions de travail des salariés et des non-salariés. 16 novembre 2021. Ameli.fr

Définition de cas d'infection au SARS-CoV-2 (COVID-19) et de contact à risque Mise à jour le 22/07/2021

Vivre avec le virus