Didier Raoult : retraite, femme, âge, livre, qui est-il ?

Médecin le plus médiatique de la pandémie de coronavirus en France, le Pr Didier Raoult qui dirige l'IHU de Marseille doit partir à la retraite. Son remplaçant arrivera au plus tard le 30 Septembre 2022. Dans quelle famille a-t-il grandi ? Qui est sa femme, Natacha Caïn ? Quels sont ses diplômes ? Portrait.

Didier Raoult : retraite, femme, âge, livre, qui est-il ?
© Francois Mori/AP/SIPA

[Mise à jour le 24 novembre 2021 à 17h10] Déjà à la retraite depuis le 31 août 2021 de l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM), le polémique Didier Raoult va aussi quitter ses fonctions de Directeur de la fondation privée qu'il a créé en 2011-2012, l'IHU Méditerranée Infection. Le Conseil d'Administration de l'IHU -dont fait partie Didier Raoult- s'est réuni le 23 novembre et a désigné Louis Schweitzer comme président de la commission de recrutement pour trouver le remplaçant de Didier Raoult. "Cet appel à candidature sera prochainement diffusé dans des revues internationales" précise Yolande Obadia Présidente Fondation Méditerranée Infection dans un communiqué. Le processus aboutira à la désignation de la nouvelle directrice ou du nouveau directeur au plus tard le 30 Juin 2022 pour une prise de poste au plus tard le 30 Septembre 2022, précisait un communiqué de presse de l'IHU en septembre. En attendant, le médecin reste très actif sur les réseaux sociaux, principalement via la chaîne You Tube de l'IHU et son compte Twitter.

Quel âge a le Pr Didier Raoult ?

Didier Raoult est né le 13 mars 1952 à Dakar (Sénégal) en Afrique. Il a 69 ans. Il est arrivé à Marseille avec ses parents à l'âge de 9 ans, en 1961.

Quand partira-t-il en retraite ?

Didier Raoult est à la retraite de ses fonctions à l'Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM) depuis le 31 août 2021. Il y était professeur des universités-praticien hospitalier (PU-PH) au sein d'Aix-Marseille Université et des hôpitaux universitaires de Marseille. Le nouveau Directeur Général François Crémieux avait déclaré dans Le Monde du 18 août : "Il faut tourner la page Raoult".  Au micro de France Bleu Provence, Jean-Luc Jouve, président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HM a précisé : "Il demandait deux demi-journées de vacation par semaine. On ne pouvait pas en attendre un grand travail. On va dire qu'il a réussi sa succession car il est entouré d'une équipe brillante avec qui nous travaillons déjà". Didier Raoult est encore directeur de l'IHU Méditerranée Infection qu'il a créé en 2011-2012.  Le Conseil d'Administration de l'IHU -dont fait partie Didier Raoult- s'est réuni le 23 novembre et a désigné Louis Schweitzer comme président de la commission de recrutement pour trouver le remplaçant de Didier Raoult. "Cet appel à candidature sera prochainement diffusé dans des revues internationales" précise Yolande Obadia Présidente Fondation Méditerranée Infection dans le communiqué. Le processus aboutira à la désignation de la nouvelle directrice ou du nouveau directeur au plus tard le 30 Juin 2022 pour une prise de poste au plus tard le 30 Septembre 2022, précisait un communiqué de presse de l'IHU en septembre.

Que faisaient ses parents ?

Son père André Raoult (1909-1978) était un médecin militaire originaire de Bretagne qui a fondé l'Organisme de recherches sur l'alimentation et la nutrition africaines (Orana). Sa mère, Francine Le Gendre (1912-2009), était infirmière née à Marseille. André Raoult a donné son nom à une bactérie, le Bacillus andreraoultii. L'arrière grand-père de Didier Raoult, Louis Paul Le Gendre (1854-1936), était médecin des hôpitaux de Paris (hôpital Tenon et Lariboisière) et infectiologue. Didier Raoult est fils unique.

Qui est sa femme ?

Didier Raoult s'est marié en 1982 avec Natacha Caïn, une psychiatre. Les parents de Natacha Caïn étaient psychanalystes. Elle a écrit plusieurs romans comme "Un mardi chez les fous", "Sept jours", "Je vous en prie... pas Noël". Elle exerce son métier à Marseille. Ensemble, ils ont eu deux enfants, Sacha - qui est maître de conférences en droit privé et sciences criminelles à Marseille - et Lola (Raoult-Cohen) qui est médecin psychiatre à Marseille et a notamment travaillé dans un centre experts sur les troubles bipolaires. Le Pr Raoult a également eu une fille née en 1977 d'une précédente union.

Qu'a-t-il fait comme études ?

Après l'obtention d'un baccalauréat littéraire, Didier Raoult s'est inscrit à la Faculté de Médecine de Marseille. Il voulait à l'origine être obstétricien mais n'a pas obtenu le classement lui permettant d'accéder à cette spécialité et s'est alors tourné vers l'infectiologie. A 29 ans, Didier Raoult est docteur en médecine puis en biologie humaine (à Montpellier en 1985). Il est doublement titulaire d'un Certificat d'Études Supérieures (CES) en bactériologie-virologie clinique et diagnostic biologique parasitaire. Il a aussi obtenu un certificat en pharmacologie générale (1983). Il complète sa formation en Amérique, au Centre pour le contrôle et la prévention des maladies d'Atlanta, où il obtient deux certifications, une sur les principes d'épidémiologie (1983) et l'autre sur le contrôle de la propagation des maladies transmissibles (1984). En 1983, il obtient également un certificat de Pharmacologie générale. 

D'où lui vient son titre de Professeur ? Didier Raoult a enseigné à la Faculté de Médecine de Marseille. D'assistant en 1984, il devient Maître de Conférence des Universités en 1986 puis Professeur des Université. En 1995, il obtient le titre de Professeur de première classe (réservé aux professeur de chaires universitaires) puis Professeur de classe exceptionnelle de 1er échelon en 2000, et de 2e échelon en 2003.

Comment a-t-il créé l'IHU de Marseille ?

dider raoult IHU Marseille
Le Professeur Didier Raoult directeur de l'Unite de Rickettsies de l'assistance publique de Marseille en 2008 ©  TSCHAEN/SIPA

Didier Raoult est nommé président de l'Université Aix-Marseille en 1994, à 42 ans. Il la rebaptise alors "Université de la Méditerranée" et reste à ce poste jusqu'en 1999. En 2003, il remet au ministre de la Santé Jean-François Mattei un rapport dans lequel il préconise la création d'un Institut Hospitalo-Universitaire (IHU) afin de combiner sur un même site la recherche, la surveillance, le diagnostic, les soins de très hauts niveaux et l'enseignement pour lutter contre les maladies infectieuses. Il obtient l'autorisation du ministre pour créer l'IHU Infection Méditerranée à Marseille en 2012, dont il devient le directeur. L'Institut est ouvert aux patients en décembre 2016 et un nouveau bâtiment est inauguré en 2018 sur le site de l'hôpital de La Timone. Il dirige par ailleurs de 2008 à 2017 l'Unité de recherche sur les maladies infectieuses et tropicales émergentes (Urmite) à Marseille et à Dakar. Il devrait rester directeur jusqu'au milieu de l'année 2022 avant d'être remplacé.

Quelles ont été ses découvertes ? 

Didier Raoult est à l'origine de découvertes concernant les virus géants (mimivirus, marseillevirus…) et des nouvelles bactéries pathogènes dont certaines portent même son nom (Raoultella planticola ou Rickettsia raoultii). Il a aussi participé à l'avancée des connaissances sur des maladies comme la fièvre Q, il a découvert la bactérie à l'origine de la maladie de Whipple et décrypté son génome, il a aussi travaillé sur les endocardites et les lymphomes non hodgkiniens.

"Je ne regrette rien de ce que j'ai dit, rien de ce que j'ai fait"

Quels livres a-t-il écrit ?

Le Pr Didier Raoult a écrit plusieurs livres ("La vérité sur les vaccins", "Epidémies : vrais dangers et fausses alertes"?). En 2021, il a sorti deux livres : en février "Carnets de Guerre Covid-19" et en octobre "Au-delà de l'affait de la chloroquine". "Mon livre Carnets de Guerre COVID-19 (...) permettra au lecteur de se faire une meilleure idée de notre travail, tout au long de l'année 2020. Je ne regrette rien de ce que j'ai dit, rien de ce que j'ai fait" avait-il commenté sur son compte Twitter.

Comment s'est-il fait connaître ?

Plus de 850 000 personnes suivent Didier Raoult sur son compte Twitter. Le Pr Raoult aurait bâti sa renommée scientifique internationale en co-signant entre 2 000 et 3 000 articles scientifiques jusqu'en 2020, selon les estimations du journal Le Point et de Marsactu à partir de la base de données PubMed. Il a aussi signé ou co-signé des centaines d'articles dans des revues éditées par ses propres collaborateurs. Le journal Le Point a recensé 230 publications où l'on voit le nom de Didier Raoult parmi les auteurs de la revue "New Microbes And New Infections" éditée par Michel Drancourt qui travaille avec lui depuis plus de 30 ans. Scott Sayare, du New York Times Magazine a aussi fait remarquer que Didier Raoult associe son nom à presque tous les articles publiés par son institut de Marseille. Il s'est fait connaître du grand public en France en 2020 avec la crise du Covid-19. Il a recommandé la prescription d'hydroxychloroquine aux malades alors que le médicament n'était pas autorisé dans cette indication et l'a administré au sein de son établissement. S'attirant la colère de nombreux confrères et la méfiance des autorités sanitaires, il a séduit le grand public par sa position "marginale" et revendicatrice, hors du système politique.  

Pourquoi a-t-il fait polémique pendant la crise du Covid ?

Quand l'épidémie de Covid-19 débute en France, en mars 2020, le Pr Didier Raoult n'est pas connu du grand public, du moins pas en dehors de Marseille où il travaille comme médecin à l'IHU. Alors qu'il faut faire face à l'arrivée de cas graves du Covid-19 dans les hôpitaux et qu'aucun traitement ni vaccin n'a eu le temps de prouver son efficacité, Didier Raoult soutient la prescription de l'hydroxychloroquine et l'administre le 16 mars 2020 à des patients Covid-19 alors que le médicament n'est pas encore autorisé en France dans cette indication. Il le sera le 26 mars puis interdit le 27 mai. Didier Raoult publie les résultats de ce traitement sur ses patients de l'IHU et maintient qu'il permet d'améliorer leur état de santé: "C'est quand ils ont des formes modérées, moyennes, ou qui commencent à s'aggraver, qu'il faut les traiter. A ce moment là on contrôle les virus qui se multiplient. Quand ils sont rentrés en réanimation, le problème ce n'est plus le virus" explique-t-il le 25 mars sur son compte Twitter. Support sur lequel il diffuse chacune de ses analyses sous forme de vidéos publiées sur la chaîne YouTube de l'IHU de Marseille. Au fil des semaines, sa popularité gagne du terrain. Il divise aussi de plus en plus.

Le 10 avril, il accueille le Président de la République Emmanuel Macron à l'IHU Marseille.

Le 23 avril, l'Ordre des médecins publie un communiqué et "rappelle fermement à l'ensemble des médecins qu'en cette période de vulnérabilité particulière et face à l'inquiétude de nos concitoyens, leur parole prend un sens encore plus important. Il serait inadmissible dans ce contexte de susciter de faux espoirs de guérison ". Il informe l'Agence du médicament des protocoles "qui s'inscrivent en dehors des législations". Le Pr Raoult n'est pas cité directement et ne se dit d'ailleurs "pas concerné" par ce qu'il qualifie de "menaces" de l'Ordre mais la tension commence à monter.

Le 22 mai, une étude publiée dans le Lancet conclut que l'hydroxychloroquine n'a pas d'avantage sur les résultats à l'hôpital pour le COVID-19. Le Pr Raoult dénonce cette étude : "Il y a manipulation préalable, non mentionnée dans le matériel et méthodes, ou ces données sont faussées."

Le 27 mai, l'hydroxychloroquine est interdite en France chez les patients Covid-19 alors que le Lancet dépublie l'étude polémique après avoir reconnu de fortes inquiétudes sur la qualité des données publiées. Le Pr Raoult continue de relayer sur Twitter toutes les études qui montrent l'intérêt de la molécule chez les patients Covid-19 : "Dans le monde entier, les résultats publiés concordent en faveur de l'utilisation de l'hydroxychloroquine" déclare-t-il le 23 septembre.

24 juin 2020 : Didier Raoult est reçu à l'Assemblée nationale. Les députés l'interrogent dans le cadre de la commission d'enquête parlementaire sur l'impact, la gestion et les conséquences de l'épidémie de coronavirus-Covid-19.

Juillet 2020 : la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf) dépose plainte contre Didier Raoult, auprès du Conseil départemental de l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône. Il lui reproche d'avoir enfreint 9 articles du code de déontologie médicale.

15 septembre 2020 : Didier Raoult est auditionné au Sénat devant la commission d'enquête sur la gestion de la pandémie Covid-19.

Janvier 2021 : Dans une lettre publiée sur le site du Centre national d'information en biotechnologie, il explique avec son équipe avoir "réanalysé" leurs données sur les 42 patients inclus dans une de leur première étude et indique finalement que "les besoins en oxygénothérapie, le transfert aux soins intensifs et le décès ne différaient pas significativement entre les groupes". Le traitement avec l'hydroxychloroquine ne réduit donc pas la mortalité. Il convient plus loin que "la combinaison HCQ-AZ (hydroxychloroquine-azithromycine) peut potentiellement conduire à des interactions médicamenteuses" et se dit "tout à fait d'accord avec nos collègues pour faire attention aux niveaux de magnésium, avec une supplémentation, si nécessaire, pour prévenir les arythmies potentiellement mortelles".

Vivre avec le virus