Enfant cas contact : protocole, école, que faire ?

A l'école ou via son entourage, l'enfant peut être exposé à la Covid-19 et être "cas contact". Un seul test doit être réalisé et l'enfant doit remettre le masque. Que faire si l'enfant est cas contact à l'école ? Que faire si on est cas contact de son enfant ? Test, positif : rappel du protocole en vigueur.

Enfant cas contact : protocole, école, que faire ?
© 123rf-tomsickova

Au sein de sa famille, auprès d'amis ou à l'école, l'enfant peut être exposé au coronavirus et se retrouver "cas contact". La règle n'a pas changé : il doit se faire tester deux jours après le dernier contact avec la personne positive. Pour autant, c'est parfois au bout de plusieurs tests et de symptômes qui perdurent que la positivité est confirmée. A l'école, le protocole est repassé au niveau 1 dans les écoles du primaire ainsi que les collèges et lycées.Pour les parents, le dispositif d'activité partielle pour les salariés du secteur privé devant garder leur enfant et ne pouvant pas télétravailler et d'autorisation spéciale d'absence (ASA) pour garde d'enfant ont pris fin le 31 juillet 2022. Depuis le 1er août 2022, le régime de droit commun (congé enfant malade) est de nouveau en vigueur. Il en va de même pour les agents de la Fonction publique, les agents publics contraints de garder leur enfant du fait de la Covid et ne pouvant pas télétravailler ne peuvent plus être placés en autorisation spéciale d'absence à compter du 1er août 2022. Quel est le protocole pour les enfants cas contacts ? A l'école ? Que faire si on est parent d'un enfant cas contact ? Doit-il remettre le masque ?  Quand est-ce qu'un enfant doit se faire tester ? Où ? Avec quel test ? Salivaire ? Quelles recommandations si le test est positif ou négatif ? Combien de temps doit durer l'isolement ? Quand l'enfant peut-il retourner à l'école ? Le point avec notre spécialiste.

Quelle est la définition d'un cas contact Covid ?

Selon Santé Publique France, sont considérées comme cas contact, les personnes qui ne sont pas vaccinées ou dont le schéma vaccinal n'est pas complet qui ont eu un contact direct avec un cas confirmé ou probable de Covid, en face-à-face, à moins de 2 mètres, quelle que soit la durée (ex. conversation, repas, contact physique) en l'absence de mesures de protection efficace (séparation physique isolant la personne-contact du cas confirmé ou probable en créant deux espaces indépendants (vitre, Hygiaphone); masque chirurgical, ou FFP2, ou en tissu de catégorie 1 AFNOR), porté par le cas confirmé ou probable OU la personne-contact). Les cas contacts vaccinés doivent se tester mais n'ont plus l'obligation de s'isoler. Des personnes croisées dans l'espace public de manière fugace ne sont pas considérées comme des personnes-contacts à risque. "Dans les crèches, un enfant va être considéré comme cas contact si une assistante maternelle a été testée positive, ou si d'autres enfants sont positifs", ajoute la pédiatre Brigitte Viret. Si vous avez déjà eu la Covid il y a moins de 2 mois, alors vous n'êtes pas considéré comme cas contact, informe le site Mesconseilscovid du gouvernement.

Que faire si l'enfant est cas contact à l'école ?

Les classes de maternelle et de primaire ne ferment plus si un cas positif est détecté mais les enfants doivent être testés par leurs parents. Les enfants cas contacts n'ont plus l'obligation de s'isoler s'ils sont cas contacts (comme les adultes). En revanche, ils doivent :

  • faire un autotest (ou test PCR pour plus de fiabilité) 2 jours (J2) après le dernier contact avec le cas confirmé (sans isolement entre J0 et J2) ou au moment de l'information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact. Sur présentation du courrier ou du message remis par l'école, les représentants légaux de l'élève se verront remettre gratuitement en pharmacie un autotest. Les élèves poursuivent leur apprentissage en présentiel. 
  • Si l'autotest est positif, l'élève devient un cas confirmé. Son test doit être confirmé par un test antigénique ou PCR qui sera enregistré dans la base de données Si-DEP. Il est demandé aux responsables légaux d'en informer le directeur ou le responsable d'établissement.
  • L'élève positif doit respecter un isolement de 7 jours pouvant être réduit à 5 jours s'il a, alors, un test négatif et plus de symptômes depuis 48 heures.
  • le port du masque en intérieur est fortement recommandé pendant 7 jours après la survenue du cas confirmé pour les cas contacts.
  • Les élèves ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois et identifiés comme cas contact ne sont pas soumis à l'obligation de dépistage ou de quarantaine.
  • Suite à la survenue d'un cas confirmé parmi les élèves, tous les élèves de la classe sont considérés comme contacts à risque, sans distinction entre les élèves ayant ou non porté le masque. Dans la mesure du possible, les contacts à risque sont recherchés en dehors de la classe (par exemple les élèves d'une autre classe déjeunant à la même table que le cas confirmé)

Quel est le protocole à l'école maternelle ?

Selon le protocole en vigueur, un enfant cas contact à l'école maternelle doit se faire tester quel que soit son statut vaccinal :

  • ses parents doivent lui faire un autotest à J2 après le dernier contact avec le cas confirmé (sans isolement entre J0 et J2) ou au moment de l'information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact. 
  • Sur présentation du courrier ou du message remis par l'école, les représentants légaux de l'élève se verront remettre gratuitement en pharmacie un autotest à réaliser à J2.
  • L'élève poursuit son apprentissage en présentiel. Il ne s'isole pas.
  • Si l'autotest est positif, l'élève devient un cas confirmé. Il est demandé aux parents d'en informer le directeur ou le responsable d'établissement. L'élève devra alors respecter un isolement de 7 jours pouvant être réduit à 5 jours.

Quel est le protocole à l'école primaire ?

Suite à la survenue d'un cas confirmé parmi les élèves, tous les élèves de la classe sont considérés comme contacts à risque, sans distinction entre les élèves ayant ou non porté le masque. Dans la mesure du possible, les contacts à risque sont recherchés en dehors de la classe (par exemple les élèves d'une autre classe déjeunant à la même table que le cas confirmé) Selon le protocole en vigueur, un enfant cas contact à l'école primaire doit se faire tester quel que soit son statut vaccinal :

  • ses parents doivent lui faire un autotest à J2 après le dernier contact avec le cas confirmé (sans isolement entre J0 et J2) ou au moment de l'information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact. 
  • Sur présentation du courrier ou du message remis par l'école, les représentants légaux de l'élève se verront remettre gratuitement en pharmacie un autotest à réaliser à J2.
  • L'élève poursuit son apprentissage en présentiel. 
  • Si l'autotest est positif, l'élève devient un cas confirmé. Il est demandé aux parents d'en informer le directeur ou le responsable d'établissement. L'élève devra alors respecter un isolement de 7 jours pouvant être réduit à 5 jours.
  • le port du masque en intérieur est fortement recommandé pendant 7 jours après la survenue du cas confirmé.
protocole cas contact école covid
Protocole pour les cas contacts à l'école © Ministère de l'Education nationale

Quelle est le protocole dans les collèges et les lycées ?

Les cas contacts de 12 ans et plus ne disposant pas d'un schéma vaccinal complet ne sont plus tenus de s'isoler, rappelle le ministère de l'Education nationale. Ils réalisent également un autotest à J2 ou au moment de l'information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact.

  • le port du masque en intérieur est fortement recommandé pendant 7 jours après la survenue du cas confirmé.
  • les représentants légaux de l'élève ou l'élève se verront remettre gratuitement un autotest sur présentation du courrier remis par l'établissement aux contacts à risque.
    Protocole pour les cas contacts au collège et lycée actualisé en mars 2022
    Protocole pour les cas contacts au collège et lycée © Ministère de l'Education nationale

Que faire si on est cas contact de son enfant ?

Un enfant qui a été au contact d'une personne positive au coronavirus sans protection doit se faire tester car il est considéré comme cas contact. Les parents de cet enfant ne sont pas d'office considérés comme cas contact (sauf s'ils ont eux-aussi été au contact du cas positif) car ils sont "cas contact de cas contact". Ils seront considérés comme cas contact si le test de leur enfant revient positif. Dans ce cas, ils devront aussi aller se faire tester. Les tests de dépistage étant réalisables sans ordonnance, les parents d'un enfant cas contact peuvent se faire tester même si le test de leur enfant est négatif, pour être rassurés. Si vous êtes cas contact de votre enfant testé positif à la Covid (cas confirmé) de moins de 16 ans ou en situation de handicap, vous pouvez demander un arrêt de travail dérogatoire pour la durée de l'isolement de votre enfant : jusqu'à 7 jours à partir du début des symptômes ou de la date du résultat positif si votre enfant n'a pas de symptômes, jusqu'à 10 jours pour un enfant non vacciné de 12 à 16 ans ou sans limite d'âge pour les enfants handicapés (un contrôle sera effectué par l'Assurance Maladie). Un seul des parents peut bénéficier de ce dispositif. dérogatoire, rappelle le site Service-Public.fr.

Que faire si l'enfant est cas contact de ses parents ?

Si l'élève est cas contact d'un cas confirmé au sein de sa sphère familiale, il réalise un autotest 2 jours (J2) après la survenue du cas confirmé. Il n'a pas besoin de s'isoler avant le test. Il ne s'isole pas non plus après si le test est négatif. En revanche, il faut lui faire porter un masque pendant 7 jours quand il se rend à l'école (ou dans l'espace public).

Quand tester l'enfant ?

A l'école comme au sein de la famille, l'enfant cas contact doit se faire tester (par PCR (plus fiable), antigénique ou autotest). Le test est à réaliser à J2 après le dernier contact avec le cas confirmé (sans isolement entre J0 et J2) ou au moment de l'information de la survenue du cas si elle intervient plus de 2 jours après le dernier contact. Sur présentation du courrier ou du message remis par l'école, les représentants légaux de l'élève cas contacts se verront remettre gratuitement en pharmacie un autotest à réaliser à J2. Dans le cas d'un autotest positif, la personne doit faire un test antigénique ou un test RT-PCR de confirmation. "Si l'enfant a des symptômes, comme un rhume ou de la fièvre, il est préférable de consulter son médecin traitant. Il faut poser un diagnostic car on peut passer à côté d'une autre maladie, surtout chez les petits qui peuvent faire de manière fréquente des otites, ou des infections urinaires", précise la spécialiste.

Quel test utiliser chez l'enfant ?

En dehors du prélèvement nasopharyngé parfois difficile chez l'enfant (mais plus fiable), les modalités de prélèvement recommandées par la HAS chez l'enfant sont le prélèvement nasal (pour les tests antigéniques) et les prélèvements salivaire et oropharyngé (pour les tests RT-PCR). "Les enfants peuvent faire un test antigénique, à n'importe quel âge. Il doit être réalisé au moment où il est le plus contagieux, c'est-à-dire symptomatique (au maximum 4 jours après le début des symptômes)", explique Brigitte Virey. Depuis janvier 2022, les autotests sont privilégiés pour dépister les enfants cas contacts à l'école.

Où faire tester un enfant ?

"Le test antigénique peut se faire en cabinet, tout comme le PCR si le médecin s'associe avec un laboratoire qui lui fournit un kit pour faire un prélèvement. Les parents le portent ensuite au laboratoire pour que ce soit fait avec la technique PCR", détaille la spécialiste. Il faut sinon prendre rendez-vous auprès d'un laboratoire d'analyse pour réaliser le test nasopharyngé ou salivaire PCR (plus fiable). Le test antigénique peut être réalisé en pharmacie avec ou sans rendez-vous. L'autotest est disponible en pharmacie (mais moins fiable ou alors il faut le répétér : J2, J4).

Est-ce payant ?

Les tests de dépistage du Covid sont entièrement pris en charge par la Sécurité Sociale, sans avance de frais pour les mineurs. Un justificatif d'identité (pièce d'identité) peut être demandé. Même chose pour les autotests si l'enfant est cas contact à l'école.

Que faire si le test est positif ? 

"Comme pour les adultes, il faut isoler l'enfant (7 jours à partir de la date du test ou des premiers signes pour les enfants vaccinés ou de moins de 12 ans ; ou 10 jours pour les plus de 12 ans non vaccinés). Les parents doivent aussi se faire tester et rester à la maison car ils sont cas contact. Généralement, les enfants sont asymptomatiques ou font des formes de viroses classiques. S'il y a une dégradation de l'état de santé de l'enfant, il faut de nouveau consulter. L'hospitalisation reste très rare", abonde Brigitte Virey. L'isolement peut passer de 7 à 5 jours ou de 10 à 7 jours si l'enfant a un test PCR ou antigénique négatif (pour les moins de 12 ans et les plus de 12 ans vaccinés un antigénique suffit). Enfin, un autotest positif doit être confirmé dans les 24 heures par un test PCR ou antigénique mais l'enfant commence son isolement dès le résultat de l'autotest.

Que faire si le test est négatif ? 

Si l'enfant a un test négatif, il peut continuer à aller à l'école mais il vaut mieux lui faire porter un masque pendant une semaine après le contact avec un cas positif.

Combien de temps doit durer l'isolement ? 

Règles d'isolement Covid
Règles d'isolement Covid depuis mars 2022 © Ministère de la Santé

Merci à Brigitte Virey, pédiatre et présidente du syndicat national des pédiatres français.

Sources :

- Enfant positif au Covid ou cas contact : quelles solutions pour garder mon enfant ? 7 septembre 2022 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre).

- Foire aux questions Covid-19 mis à jour le 17/03/2022. Ministère de l'Education nationale.

- Cas positif à la Covid-19 : le protocole adapté dans les écoles. 1er décembre 2021

- Covid-19 : Mesures pour les écoles, collèges et lycées, Education nationale, 2 septembre 2021.

- Définition de cas d'infection au SARS-CoV-2 (COVID-19) et de contact à risque Mise à jour le 30/08/2021

Vivre avec le virus