Quels conseils pour se protéger du coronavirus ?

L'épidémie de coronavirus s'accélère en France et le pic est à venir. Lavage de mains, gants, masques, distance sociale, confinement... Tour des mesures barrières pour réduire son risque de contamination et éviter de graves problèmes respiratoires dont l'issue, pour les plus fragiles, peut être fatale.

[Mis à jour le mardi 24 mars à 12h38] Responsable d'une pandémie mondiale, le coronavirus SARS-CoV-2 (Covid-19) circule activement en France. Près de 20 000 Français ont été diagnostiqués positifs et plus de 800 en sont morts. Dans le monde, près de 400 000 personnes ont été contaminées et plus de 16 000 décès sont recensés. En l'absence de traitements efficaces (même si la piste de la chloroquine se confirme au fil des jours) et face à un virus très contagieux, les autorités françaises ont décidé de confiner la population française et de miser sur les mesures barrières. 

Première mesure : rester chez soi autant que possible

Le confinement en vigueur en France depuis le mardi 17 mars au midi oblige la majorité de la population à rester chez elles. Les enfants y compris puisque les écoles ont fermé leurs portes depuis le lundi 16 mars. Seuls ceux des personnels soignants sont accueillis. Le confinement est le seul moyen de casser la chaîne de transmission du virus et de ne pas tomber malade. Au 24 mars, les déplacements sont uniquement autorisés sur attestation pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n'est pas possible (avec justificatif professionnel à avoir sur soi) ;
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés ;
  • Se rendre auprès d'un professionnel de santé pour raisons urgentes ou sur demande formulée par le médecin ;
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants (personnels soignants) ou pour aider les personnes vulnérables, ou pour un motif familial impérieux, dûment justifié, à la stricte condition de respecter les gestes barrières ;
  • Faire de l'exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile (rayon d'un kilomètre maximum) et sans aucun rassemblement, et pas plus d'une heure.

Adapter les gestes du quotidien pour éviter la propagation du virus

  • Se laver les mains fréquemment et correctement : "Bien se laver les mains (avec du savon et de l'eau) minimise le risque d'être contaminé après avoir touché une surface qui a été préalablement contaminée par une personne malade, puis de se toucher le visage, la bouche ou les yeux", explique le Dr Parneix. Il faut se laver les mains plusieurs fois par jour.
  • Avoir du gel hydro-alcoolique sur soi : les pharmacies ont reçu des gels hydro-alcooliques. Il est donc possible de s'en procurer et sinon il peut être possible d'en fabriquer à la maison. 
  • Maintenir une distance "sociale" : "Il faut observer une distance de sécurité d'un mètre entre les personnes. C'est la distance qui permet de ne pas être touché par les gouttelettes du nez ou de la bouche susceptibles de contenir le virus" insiste notre interlocuteur. Lorsque l'endroit est confiné et qu'il n'est pas possible de respecter cette distance, le spécialiste recommande de "tourner le dos à la personne malade, afin que les sécrétions aient moins de risque de toucher le visage".
  • Eviter de se serrer la main ou de se faire la bise pour se saluer.
  • Éviter de se toucher la bouche, le nez et les yeux : nez, yeux et bouches sont autant de "portes d'entrées" possibles au virus. En période d'épidémie, il est préférable d'éviter au maximum de se toucher le visage avec les mains, potentiellement contaminées.
  • Tousser ou éternuer dans son coude.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique.

Faut-il porter un masque ?

Un masque n'est ni lavable ni réutilisable.

Selon le Dr Parneix, "le port du masque dans la population générale ne se révèle pas particulièrement efficace car il n'est souvent pas utilisé correctement. Le masque aurait finalement plutôt tendance à procurer un "faux sentiment" de sécurité, faisant baisser la vigilance de celui qui le porte".  Face à la prolifération de l'épidémie et au manque de masques, le gouvernement a décidé de réserver leur délivrance aux malades sur prescription médicale, aux contacts avérés haut risque, aux professionnels du secours à personnes, du transport sanitaire, des professions de santé, en ville comme à l'hôpital.

  • Le masque est à usage unique et n'est en aucun cas lavable ou réutilisable. 
  • Le masque doit être par ailleurs adapté à la taille du visage et doit être bien positionné (le côté rembourré de la barrette nasale doit être placé sur la bosse du nez pour bien protéger le nez).

Faut-il porter des gants ?

"Non, répond l'Organisation mondiale de la Santé. Le fait de se laver les mains régulièrement protège mieux contre la COVID-19 que le port de gants en caoutchouc. Le virus peut se trouver sur les gants et il y a un risque de contamination si vous vous touchez le visage avec les gants."  Les gants peuvent servir de support au virus après souillage par des gouttelettes (les sécrétions respiratoires qu'on émet quand on tousse, éternue, ou discute), qui sont le moyen de transmission du coronavirus. 

Prendre un bain chaud pour se protéger du coronavirus ?

Cette information a circulé sur Internet : prendre un bain chaud réduirait le risque d'être contaminé par le coronavirus. Une fake news encore une fois. "Prendre un bain chaud n'empêche pas de contracter la COVID-19, explique l'OMS. La température du corps reste normale, entre 36,5°C et 37°C, quelle que soit celle de votre bain ou de votre douche. Le meilleur moyen de se protéger contre la COVID-19 est de se laver souvent les mains. Le lavage des mains élimine les virus qui pourraient s'y trouver et évite qu'on ne soit contaminé en se touchant les yeux, la bouche ou le nez."

Désinfecter les poignées de portes, les interrupteurs...

Pour réduire le risque de contamination par le coronavirus, il faut désinfecter. "Les produits de nettoyage et désinfectants couramment utilisés (eau de Javel, éthanol 70%...) sont efficaces contre le COVID-19", peut-on lire sur le site du gouvernement.

En plus du nettoyage régulier, les surfaces qui sont fréquemment touchées avec les mains doivent être nettoyées et désinfectées deux fois par jour : les poignées de porte, les interrupteurs d'éclairage, les poignées de toilettes, les rampes d'escaliers, les surfaces d'écran tactile et les claviers par exemple.