Gel hydro-alcoolique dans l'oeil : risques, que faire, chez l'enfant ?

Des ophtalmologues alertent sur l'augmentation de lésions oculaire graves, type brûlures, chez les enfants à cause des distributeurs de solutions hydro-alcooliques (à pédale), qui se multiplient dans les magasins pour lutter contre le coronavirus. Que faire quand ça arrive ? Quels risques et précautions ? Interview du Dr Gilles Martin, ophtalmologue.

Gel hydro-alcoolique dans l'oeil : risques, que faire, chez l'enfant ?
©  Luka Pollak -123RF

Des ophtalmologues de l'Hôpital Fondation Rothschild de Paris alertent sur l'augmentation de lésions oculaires graves, type brûlures, causées par les solutions hydro-alcooliques, chez les jeunes enfants (entre 2 et 4 ans). Ils ont enregistré six cas entre le 14 et le 24 juillet. En cause principalement : les distributeurs à pédales qui se sont multipliés dans les magasins à cause de l'épidémie de coronavirus et dont la projection de gel se fait juste à la hauteur du visage des enfants. Que faire quand ça arrive ? Quels sont les risques ? Quelles précautions ? Interview du Dr Gilles Martin, ophtalmologue à l'Hôpital Fondation Rothschild.

Quels risques en cas de projection de gel hydro-alcoolique dans l'oeil ?

Le danger des solutions hydro-alcooliques pour les yeux réside dans leur teneur en alcool. "Les gels contiennent 60 à 80% d'alcool or l'alcool est toxique pour les cellules épithéliales qui sont en surface de l'oeil, explique le Dr Gilles Martin. Cela crée un ulcère donc une perte de la couche superficielle des cellules. Si cette surface reste sans son épiderme trop longtemps, il y a un risque d'infection comme on l'a sur la peau en cas de plaie. On observe alors un retard de cicatrisation. Normalement, l'enfant cicatrise rapidement en 48 à 72 heures mais là on observe lors des contrôles, que la cicatrisation n'est pas complète. Certains restaient avec un ulcère plusieurs jours et pour deux d'entre eux sur les six cas que nous avons eu, ils ont dû avoir une chirurgie pour mettre un pansement biologique au niveau de l'oeil." 

Que faire en cas de projection dans l'oeil ?

Distributeur de gel hydro-alcoolique à pieds
Distributeur de solution hydro-alcoolique à pédale. © Sirawit Hengthabthim-123RF

"Rincer abondamment avec de l'eau, au moins 30 minutes même si ce n'est pas évident avec les enfants très jeunes, c'est important. On peut aussi utiliser du sérum physiologique si on en a" répond l'ophtalmologue. Aller ensuite consulter sans attendre.

Quand consulter ?

Dès lors qu'un enfant reçoit du gel hydro-alcoolique dans l'oeil, il faut qu'il soit vu par un ophtalmologue. Même si quelques heures après la projection, il n'a plus mal. Car comme nous explique le Dr Martin, l'alcool contenue dans la solution hydro-alcoolique a petit à petit un effet anesthésiant sur la cornée de l'oeil. La douleur est moindre mais les dégâts sont bien là. Plus vite l'enfant est pris en charge, mieux la cicatrisation se fera. Même conseil chez l'adulte (même si les cas sont beaucoup plus rares), il faut consulter.

Quels signes en cas de projections dans l'oeil ?

La projection de solution hydro-alcoolique dans l'oeil fait mal. L'enfant se plaint de la douleur l'empêchant d'ouvrir ses yeux. 

Quelles précautions ?

Pour éviter l'accident, le Dr Martin conseille aux parents de prendre eux-mêmes la solution hydro-alcoolique et de l'appliquer sur les mains de leurs enfants : "Les enfants aiment bien appuyer sur les pédales des distributeurs, c'est pour ça que les accidents augmentent, mieux vaut que les parents le fassent pour eux." Autre recommandation de l'ophtalmologue : apposer des autocollants sur les distributeurs pour mettre en garde les parents sur le risque de projection dans les yeux de leurs enfants. 

Merci au Dr Gilles Martin, ophtalmologue à l'Hôpital Fondation Adolphe de Rothschild de Paris.

Gestion de l'épidémie