Comment faire baisser rapidement la tension artérielle

L'hypertension artérielle est un des principaux facteurs de risques des accidents cardiovasculaires comme l'infarctus et l'AVC, notamment chez la femme. Conseils pour faire baisser sa tension avec le Pr Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHU de Lille et Présidente de la Fédération française de Cardiologie.

L'hypertension artérielle représente un des facteurs de risques les plus importants des maladies cardiovasculaires comme l'infarctus du myocarde et de l'AVC. Elle est définie par une pression artérielle en consultation supérieure ou égale à 140/90 mm HG et supérieure à 135/85 mm HG en automesure à la maison. De nombreux facteurs ou situations à risques participent à l'apparition d'une hypertension artérielle. Lorsqu'elle est découverte, il est indispensable de revoir son hygiène de vie.

Modérer la consommation d'alcool

"La consommation d'alcool représente un facteur de risque d'hypertension artérielle mais aussi de résistance à l'effet du traitement antihypertenseur" explique le Pr. Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHU de Lille et Présidente de la Fédération française de Cardiologie. Il est recommandé de ne pas consommer plus de 2 verres de vin par jour chez l'homme et 1 verre par jour chez la femme, avec une journée sans alcool.

Avoir une activité physique

L'activité physique est un excellent atout car elle permet de contrôler le poids, facteur aggravant de la maladie, de diminuer le stress, de faire travailler le cœur, d'assouplir les artères et, par ricochet, de diminuer la pression artérielle. Les activités d'endurance d'intensité modérée comme le vélo, la course à pied, la marche rapide… sont à privilégier et doivent être pratiquées 30 min 2 à 3 fois par semaine. Demander l'avis de son médecin avant de débuter une activité sportive. Indépendamment des activités sportives, il est recommandé d'utiliser son quotidien pour bouger plus quotidiennement.

Lutter contre le stress

Le stress contribue à l'augmentation de la tension artérielle. Faire du sport, de la gymnastique douce (yoga, Taï Chi, Qi Ging…) ou des exercices de relaxation et bien dormir sont des conseils précieux qui peuvent aider à faire baisser la tension artérielle. "De plus faire une sieste de 20 à 30 minutes par jour, sans forcément s'endormir, permet de diminuer le stress, la sécrétion de cortisol, et fait baisser la pression artérielle", précise le Pr. Mounier-Vehier.

Chaque cigarette élève la pression artérielle durant 20 à 40 min et augmente le rythme cardiaque de 40 %.

Supprimer la réglisse

Cette plante contient de la glycérrhizine, une substance qui favorise la rétention de sodium et d'eau, ce qui fait monter la pression artérielle et favorise l'hypertension. Les alcools anisés, les bonbons à base de réglisse ainsi que les tisanes contenant cette plante vous sont donc désormais interdits.

Arrêter de fumer

Le tabac demeure un des facteurs de risque majeurs de l'hypertension artérielle. Selon la Fédération Française de Cardiologie, chaque cigarette entraîne une élévation de la pression artérielle durant 20 à 40 min ainsi qu'une augmentation du rythme cardiaque de 40 % qui usent prématurément le cœur et fragilisent les artères. D'autre part, le tabac représente également un facteur de risque des maladies cardio vasculaires en raison de l'apparition de la plaque d'athérome : ainsi peuvent apparaitre un infarctus du myocarde, un accident vasculaire cérébral, une artériopathie oblitérante des membres inférieurs, une impuissance… Il est grand temps d'écraser la dernière ! Parlez-en à votre médecin qui, au besoin, vous orientera vers un tabacologue.

Surveiller son taux de cholestérol

Un taux de cholestérol augmenté représente, avec le tabac, un autre facteur de risque des maladies cardiovasculaires. Modifier son alimentation et prendre un traitement médicamenteux au besoin, selon la situation clinique et l'avis médical, peuvent être indispensables.

Surveiller sa glycémie

Le diabète représente un autre facteur de risque des maladies cardiovasculaires. Une surveillance de la glycémie et, si nécessaire, de l'hémoglobine glyquée sont indispensables pour dépister un diabète débutant et mettre en place les mesures diététiques et médicamenteuses, après avis médical.

Avoir une alimentation équilibrée

Aliments à privilégier

Invitez chaque jour dans votre assiette des fruits et légumes, des céréales complètes et des fruits secs. Leurs atouts ? Ces aliments sont sources de potassium, un minéral qui s'oppose aux effets du sel dans l'organisme et participent à la régulation de la tension artérielle avec un effet vasodilatateur. Ils sont également riches en fibres, des substances qui aident à réguler la tension. Enfin, n'hésitez pas à rajouter un filet d'huile d'olive sur vos poissons, plats de pâtes et crudités, ainsi qu'à enrichir vos petits déjeuners et goûters de fruits oléagineux (noix, amandes, noisettes), l'étude Predimed publiée en 2013 ayant souligné leurs bienfaits dans la diminution des chiffres de la tension artérielle.

Aliments à éviter

Levez le pied sur les charcuteries, les huîtres qui contiennent beaucoup d'eau de mer, le beurre demi sel, les fromages (pensez aux yaourts), les biscuits apéritifs, les cacahuètes et amandes grillées et salées ainsi que les plats industriels et les conserves car ils possèdent souvent une forte teneur en sel.

25 à 30 % des hypertendus dorment mal.

Diminuer la consommation de sel

L'hypertension et les maladies cardiovasculaires représenteraient les risques les plus importants d'une consommation excessive de sel. En France, elle est, en moyenne, de 11 g par jour. Or pour 40% des Français, elle contribue à l'élévation de leur tension. En la ramenant à 6 g seulement, la pression artérielle chute de 5 mm Hg. Evitez de resaler vos plats. Vous remplacerez avantageusement ce condiment par des épices ou des herbes aromatiques.

Limitez les excitants

"Modérez les excitants comme le thé ou le café car la caféine et la théine activent le système nerveux sympathique, dont la fréquence cardiaque et un peu la pression artérielle", recommande la cardiologue.

Bien dormir

Environ 25 à 30 % des hypertendus souffrent de ce mauvais sommeil. Revoyez votre hygiène du sommeil : couchez vous régulièrement à la même heure, évitez les repas trop copieux et l'alcool avant de dormir, établissez des rituels de nuit qui conditionneront votre cerveau (lecteur de quelques pages…) et au besoin tournez-vous vers des tisanes de plantes apaisantes comme le tilleul ou la valériane.

Attention à la contraception

"Dans certains cas, et notamment après 35 ans, la contraception contenant des œstrogènes de synthèse (pilule, patch ou anneau vaginal) peut induire ou aggraver une hypertension artérielle, en stimulant la synthèse d'une hormone tensiogène et en favorisant la rétention d'eau et de sel", explique le Pr.

Lutter contre la surcharge pondérale

Des kilos en trop favorisent la rétention d'eau et de sel, la synthèse de substances inflammatoires qui accélèrent le vieillissement des artères et augmentent ainsi le risque d'hypertension artérielle. L'obésité abdominale (périmètre abdominal > 88 cm chez la femme et 102 cm chez l'homme) est un vrai booster de l'hypertension artérielle.

Connaître son IMC (indice de masse corporelle)

Un IMC augmenté représente un facteur de risque supplémentaire : dans ce cas, effectuer un régime risque d'être nécessaire. Il se calcule en divisant le poids (en kg) par le carré de la taille (m). Un IMC normal se situe entre 18,5 et 25.

Effectuer un régime

Maigrir peut s'avérer nécessaire car la surcharge pondérale est un facteur de risque important d'HTA : c'est une cause d'hypercholestérolémie et de dyslipidémie donc d'athérosclérose, de diabète et de maladies cardiovasculaires. Si la perte de poids est importante ou que vous avez du mal à rester motivé, prenez conseils auprès d'un nutritionniste ou d'un diététicien.

Comment faire baisser sa tension naturellement

Jusqu'à présent, aucune plante n'est assez puissante pour faire baisser les hypertensions pathologiques. Néanmoins, en réduisant le stress et en renforçant le cœur, elles peuvent apporter un coup de pouce. C'est le cas de l'ail noir aux propriétés anti-hypertensives, anti-inflammatoires et fluidifiant sanguin, de l'aubépine qui favorise le confort cardiaque et de l'olivier qui possède une action anti-hypertensive.

Peut-on la faire baisser rapidement ?

"Hormis certaines urgences hypertensives graves, il convient de faire baisser la pression artérielle progressivement en adaptant les traitements selon l'efficacité et la tolérance, précise le Pr. Claire Mounier-Vehier. Il faut arriver à une pression artérielle < 140/90 mm HG en consultation dans les 2 à 3 mois maximum, avec une surveillance tous les mois jusqu'à normalisation." Au delà, s'il y a une escalade thérapeutique, un bilan plus approfondi sera à discuter avec le cardiologue.

Faire baisser la tension quand on est enceinte

Il est possible qu'une hypertension artérielle se développe lors de la grossesse. C'est ce que les spécialistes appellent une "hypertension gravidique" ou "pré-éclampsie", quand le rein est aussi touché. Elle survient le plus souvent au dernier trimestre, même chez des femmes qui ne souffraient pas d'HTA auparavant. Cela est dû à un défaut de fabrication du placenta qui vieillit trop vite et sécrète des substances qui abîment les artères. Chez le fœtus, cette atteinte peut entraîner un retard de croissance, être à l'origine d'un décollement du placenta (hématome) de mort fœtale ou de grande prématurité ; chez la mère, elle peut entraîner des complications hépatiques, rénales, des convulsions (éclampsie) et parfois la mort maternelle… Le risque d'HTA de la grossesse augmente avec l'âge, l'obésité, l'hypertension artérielle préalable, le diabète, un nouveau partenaire, les grossesses gémellaires ou avec procréation médicale assistée. Il est possible de limiter son apparition en limitant la prise de poids, en contrôlant les facteurs de risque classique en amont de la grossesse. Parfois, un traitement antihypertenseur sera prescrit après confirmation ambulatoire de l'hypertension, pour protéger la future maman des complications de l'hypertension. Dans tous les cas en cas d'hypertension confirmée au cours de la grossesse, le suivi se fera dans un centre obstétrical adapté pour cette grossesse à risque. De plus avoir fait une hypertension au cours de la grossesse nécessite un suivi régulier à distance de l'accouchement car c'est un facteur de risque cardio vasculaire spécifique de la femme.

Merci au  Pr. Claire Mounier-Vehier, cardiologue au CHU de Lille et Présidente de la Fédération française de Cardiologie.

Comment faire baisser rapidement la tension artérielle
Comment faire baisser rapidement la tension artérielle

Sommaire Alcool Sport Stress Réglisse Tabac Taux de cholestérol Glycémie Alimentation Sel Thé, café Sommeil Contraception Surpoids • Calcul IMC Faire baisser sa tension naturellement Faire baisser...

Cardiologie