Comment faire baisser le cholestérol rapidement ?

À moins d'être hypersécréteur, il n'y a pas de secret : pour faire baisser le taux de cholestérol, on doit faire attention à ce que l'on met dans son assiette et soigner son hygiène de vie. Mais que faut-il manger concrètement ? Quels aliments éviter ? Réponses avec Véronique Liesse, diététicienne-nutritionniste. 

Comment faire baisser le cholestérol rapidement ?
© dmytrokozak-123RF

Qu'est-ce que le cholestérol ?

Le cholestérol fait partie de la famille des lipides. Il peut être apporté par l'alimentation (environ 20 à 25% dans la viande, les œufs, le fromage, le beurre) ou fabriqué de façon endogène par l'organisme (70-75%). Si un excès de cholestérol est mauvais pour la santé, il n'en reste pas moins indispensable au bon fonctionnement de l'organisme. 

Il joue de nombreux rôles dans le corps :

  • Modulation de la fluidité des membranes de nos cellules
  • Précurseur de la vitamine D
  • Précurseur des hormones sexuelles
  • Précurseur des acides biliaires (indispensables pour digérer les lipides)

"Il n'existe pas véritablement un "bon" et un "mauvais" cholestérol. Le cholestérol est transporté par des lipoprotéines et l'une d'entre elles est le LDL (Low Density Lipoprotein), qui amène le cholestérol vers les artères. Alors que le HDL (High Density Lipoprotein) récupère le cholestérol et le ramène vers le foie pour être recyclé et éliminé (sous forme d'acides biliaires), d'où son nom de "bon cholestérol", tient à préciser Véronique Liesse. 

Valeurs normales

Les valeurs normales actuelles sont de :

  • Cholestérol total : 120 à 200 mg/dL
  • HDL : 40 à 109 mg/dL (H) et 50 à 109 (FE)
  • LDL : 0 à 114 mg/dL

Combien de temps pour faire baisser le cholestérol ?

"Il est impossible de répondre à cette question car chaque personne est différente, tout comme les causes d'hypercholestérolémie ", explique la diététicienne-nutritionniste. D'autant plus qu'il ne faut pas oublier que le corps fabrique lui-même son propre cholestérol. 

Aliments pour baisser le cholestérol : que manger ?

La stratégie consiste certes à ne pas le faire trop monter, même s'il y a beaucoup d'hypersécréteurs de cholestérol qui fabriquent trop de cholestérol de façon génétique. "L'alimentation est donc loin d'être la seule responsable. L'activité physique est importante aussi, en plus de la génétique et d'une bonne gestion du stress", prévient la spécialiste. Au menu : Des aliments riches en fibres : noix, céréales complètes, légumes, fruits (particulièrement les pommes), graines de lin, graines en général, aliments complets… Ces aliments sont aussi riches en phytostérols susceptibles de faire baisser le cholestérol. "Notons que les margarines qui en contiennent font baisser légèrement le cholestérol mais attention, elles ont des effets négatifs comme celui de diminuer l'absorption de vitamines liposolubles. Elles ne sont en aucun cas à conseiller de façon générale à quelqu'un qui n'aurait pas un véritable excès de cholestérol", prévient la diététicienne-nutritionniste. "Mais la stratégie la plus importante est de protéger le cholestérol de l'oxydation. Car du cholestérol oxydé devient petit et dense et beaucoup plus dangereux car difficile à éliminer ", poursuit Véronique Liesse. Pour cela, on mise sur :

  • Les oméga-3 du poisson gras et de l'huile de colza
  • Les antioxydants des fruits, légumes, légumineuses, huile d'olive, thé vert, noix etc
  • Des aliments à index glycémique très bas donc : légumes, légumineuses comme lentilles ou pois chiches, quinoa, sarrasin, riz basmati complet, pain au levain etc
  • Éviter l'alcool ou trop d'alcool 
  • Réduire la quantité de viande pour les graisses saturées, l'excès de fer etc. 

Quels aliments éviter quand on a du cholestérol ?

Assez peu d'aliments sont à éviter totalement si l'on considère l'apport direct en cholestérol. "En effet, même la consommation de plusieurs œufs par semaine ne semble pas constituer de facteur de risque. Les études semblent assez d'accord sur ce sujet. Les aliments riches en cholestérol ne posent donc plus de problème en soi", souligne la diététicienne-nutritionniste. 

Ce qui peut potentiellement poser problème :

  • Les aliments raffinés, riches en sucres, riches en glucides ou hyperglycémiants. 
  • Si on mange beaucoup de féculents car en général, cela facilite la fabrication endogène de cholestérol et empêche la présence de fibres. 
  • L'alcool.
  • Les graisses saturées, principalement celles issues de la viande.
  • Viandes grasses.
  • Manger beaucoup plus végétarien.

Faire baisser le cholestérol de façon naturelle

Pour faire baisser le cholestérol naturellement, on peut prendre des fibres alimentaires en complément. "Attention, il faut le faire de façon progressive pour ne pas ballonner, indique la spécialiste. La berbérine est également très efficace : elle booste l'AMP kinase, qui freine la production de cholestérol et possède des effets très intéressants sur la glycémie (à faire sous contrôle médical de préférence mais en vente libre) ", ajoute-t-elle, avant de préciser que l'assiette et le mode de vie restent la priorité.

Merci à Véronique Liesse, diététicienne-nutritionniste, auteur du livre  "Le Grand Livre de l'alimentation Spécial Immunité" (Editions Leduc);

Cardiologie-Circulation