Quels fruits manger pour faire baisser le cholestérol ?

"Quels fruits manger pour faire baisser le cholestérol ?"

Un bilan lipidique permet de mieux appréhender la problématique et les origines du cholestérol (génétique, alimentation…). Un bon équilibre alimentaire avec une consommation de fruits adaptée peut avoir un impact s'il est aussi accompagné d'une activité physique régulière. Alexie Colson nous donne les règles à suivre.

Quels sont les meilleurs fruits pour baisser le cholestérol ?

L'ensemble des fruits contiennent à la fois des fibres solubles et insolubles. Celles qui contribuent davantage à faire baisser le taux de cholestérol sont principalement les fibres solubles, et en particulier la pectine. "L'avantage de ces fibres solubles, c'est qu'elles absorbent l'eau et forment ainsi un gel visqueux ralentissant la vidange gastrique. Au niveau de l'intestin grêle, cette viscosité permet ainsi de diminuer l'absorption du cholestérol et de réguler la glycémie", explique Alexie Colson, diététicienne-nutritionniste. Les fruits riches en pectine sont la pomme et les agrumes (orange, pamplemousse et citron), mais également l'abricot et la prune. 

Est-ce que la banane fait baisser le cholestérol ?

Riche en amidon, la banane contient des fibres solubles et insolubles, mais ce n'est pas le fruit le plus intéressant pour aider à la baisse du cholestérol. Consommer, néanmoins, une banane de taille moyenne par jour apporte une portion de fruit dans la journée et contribue ainsi à l'équilibre alimentaire. L'objectif étant de varier sa consommation de fruits dans la journée.

Est-ce que la pomme fait baisser le cholestérol ?

Les composés de la pomme agissent de façon coordonnée. Les fibres comme la pectine, dans la pulpe, régulent le temps de digestion ; elles contrôlent l'assimilation des sucres du fruit dans l'organisme, qui entrent alors plus lentement dans le sang. Les polyphénols de la famille des flavonoïdes, particulièrement présents dans la peau, augmentent le bon cholestérol HDL et réduisent le mauvais cholestérol LDL de l'organisme. La pomme entière, avec sa peau et sa pectine, est donc plus efficace qu'un jus.

Aucun fruit ne contient du cholestérol.

Est-ce que les fruits secs font baisser le cholestérol ?

Les fruits secs sont intéressants puisque les abricots et les pruneaux contiennent une quantité concentrée de pectine. Leur consommation doit, néanmoins, rester raisonnable, autour de 30 g par jour, et en remplacement d'une portion de fruit frais. "Les fruits secs étant dépourvus d'eau, ils sont concentrés en sucre. En généralement, on a tendance à vouloir en consommer plus que trois et cela peut avoir un impact sur le taux de triglycérides et la prise de poids", ajoute Alexie Colson.

Combien manger de fruits par jour pour baisser le cholestérol ?

Il est conseillé de consommer quotidiennement des fruits dans la journée et de les varier : soit 2 à 3 portions par jour pour leurs apports en fibres, vitamines et minéraux. "Une portion de fruits, c'est-à-dire 80 à 10 0g, équivaut à 2 abricots, 1 pomme moyenne, 1 orange, 1 banane moyenne… Inutile ainsi de consommer plus de 3 portions de fruits par jour en cas de cholestérol, cela ne permettra pas de faire baisser davantage le taux", ajoute Alexie Colson. Il est aussi conseillé d'utiliser les épluchures des pommes par exemple et/ou les écorces des agrumes très riches en peptine.

Quels sont les fruits à éviter en cas de cholestérol ?

"Le cholestérol est une source animale : il n'y a aucun fruit qui contient du cholestérol", insiste Alexie Colson. Il n'y a donc pas de fruits à éviter en cas de cholestérol.

Quelles précautions prendre ? 

La consommation de fruits doit être raisonnable, ne pas excéder les 3 portions par jour et surtout être pérennisée. "Il n'y a pas de fréquence à respecter et ce n'est pas parce que les portions de fruits n'ont pas été consommées dans la journée qu'il faut les compenser en une seule prise". Il faut espacer leur consommation et adopter d'autres règles hygiéno-diététiques pour assurer un véritable équilibre alimentaire : limiter sa consommation d'aliments riches en cholestérol (viandes grasses, charcuterie, beurre, crème) et avoir une activité physique régulière.

Merci à Alexie Colson, diététicienne-nutritionniste au sein du Groupe Hospitalier Diaconesses Croix-St Simon et en libéral.

Alimentation et maladies