Comment traiter l'acné ?

L'acné est une maladie de peau qui touche surtout les adolescents, mais parfois aussi les nourrissons et les adultes. Cette dermatose inflammatoire peut être légère, modérée, sévère ou très sévère. Zoom sur les types d'acné et les traitements disponibles avec le Docteur Sandra Ly, dermatologue et vénéréologue.

Définition

"L'acné désigne des lésions du follicule pilo-sébacé, inflammatoires ("boutons") et/ou rétentionnelles ("points noirs", "microkystes") qui surviennent le plus souvent à l'adolescence et qui sont liées à l'hyperséborrhée ("peau grasse")", explique le Docteur Sandra Ly, dermatologue et vénéréologue, membre de la Société Française de Dermatologie (SFD).

Acné du nourrisson à l'adolescent

L'acné, qui touche principalement les adolescents, peut parfois apparaître chez le nourrisson. Dans ce cas, elle est "généralement liée aux androgènes maternels".

Acné de l'adulte

Si certains adultes (plus de 25 ans) ont de l'acné, il s'agit principalement d'une acné de l'adolescence qui persiste à l'âge adulte. "Elle peut se présenter comme l'acné de l'adolescent ou atteindre plus spécifiquement le bas du visage (menton et mandibules) et les faces latérales du cou."

Acné hormonale

Lorsqu'on parle d'acné, on sous-entend parfois acné hormonale car cette pathologie est liée à l'hyperséborrhée, c'est-à-dire un excès de sébum. "Le sébum est sécrété par les glandes sébacées de la peau et cette sécrétion est stimulée principalement, mais pas seulement, par les androgènes, et surtout la testostérone qui est l'hormone mâle." Sans oublier que certaines femmes ont une acné qui s'aggrave au moment de l'ovulation ou des règles, ce qui fait parler là encore d'acné hormonale. Enfin, certaines femmes développent une acné quand elles sont enceintes, notamment lors du premier trimestre de la grossesse.

Acné rétentionnelle ou inflammatoire ?

Il existe deux types d'acnés. L'acné rétentionnelle où les comédons et les microkystes sont les lésions prédominantes tandis que les lésions papulo-pustuleuses sont plus rares. Quant à l'acné inflammatoire, elle présente une prédominance de lésions papulo-pustuleuses ou nodulaires inflammatoires, c'est-à-dire rouges et parfois pustuleuses.

Acné ou rosacée ?

Attention à ne pas confondre acné et rosacée : Cette maladie cutanée qui provoque des rougeurs, de la couperose voire des lésions cutanées, n'est en effet pas liée à l'hyperséborrhée.

3 critères définissent la sévérité d'une acné du visage

La sévérité d'une acné du visage est définie selon trois critères :

  • la surface atteinte,
  • le nombre de lésions,
  • et le type de lésions.

"Une acné est qualifiée de "sévère" (grade 4) quand tout le visage est recouvert de nombreuses papulo-pustules (boutons) et de comédons ouverts (points noirs) ou fermés (microkystes). Une acné est qualifiée de "très sévère" (grade 5) quand elle est très inflammatoire recouvrant le visage avec des nodules. Une acné sévère est aussi une acné qui laisse des cicatrices et/ou qui altère la qualité de vie des patient(e)s."

Symptômes

Les boutons et les points noirs dus à l'acné peuvent apparaître sur le visage (menton, nez, front, ou joues) mais aussi sur le dos. En fait, l'acné "touche les zones riches en glandes sébacées mais on ne sait pas pourquoi elle se distribue différemment selon les individus", explique le Dr Ly.

Causes

Les hormones sont l'une des premières causes d'acné chez l'adolescent, mais aussi parfois chez la femme adulte. A la puberté, la poussée hormonale provoque une surproduction de sébum qui vient obstruer les pores de la peau. Chez la femme, les fluctuations hormonales avant leur période de menstruations peuvent entraîner des poussées d'acné.

Si le facteur principal est l'hyperséborrhée, elle peut aussi être déclenchée par d'autres facteurs tels que le stress, une alimentation déséquilibrée riche en sucres ou en graisses, la nicotine… "L'acné est une dermatose inflammatoire bénigne d'origine multi-factorielle."

"Il faut traiter efficacement et rapidement l'acné"

Diagnostic

L'acné juvénile courante ne nécessite pas d'examen complémentaire. En revanche, en présence d'acné chez une femme adulte, un dosage sanguin et parfois une échographie des ovaires peuvent être utiles pour déterminer les causes d'une sécrétion excessive d'hormones mâles. C'est le dermatologue qui sera le plus à même de vous prescrire un traitement adapté pour réduire, voire stopper, votre acné.

Traitement

  • L'acné doit faire l'objet d'un traitement local qui s'accompagne d'un nettoyage quotidien de la peau acnéique avec des produits non agressifs adaptés à la peau grasse.
  • Ensuite, il existe deux grands groupes de traitements pour lutter contre l'acné : les traitements locaux et les traitements généraux à avaler. Ces deux types de traitements, qui sont adaptés à la sévérité de l'acné, peuvent être associés car ils sont complémentaires.

Pour une acné légère, le dermatologue pourra prescrire "un traitement local, principalement peroxyde de benzoyle +/- rétinoïde topique".

Pour une acné modérée à sévère, "une cure de 3 mois d'antibiotique (doxycycline) et traitement local (peroxyde de benzoyle et rétinoïde topique)".

Pour une acné sévère à très sévère, "une cure de 3 mois d'antibiotique (doxycycline) et traitement local (peroxyde de benzoyle et rétinoïde topique) ou isotrétinoïne orale (Curacné©, ex-Roaccutane©)nécessitant une contraception obligatoire chez la femme en âge de procréer ", énumère le Dr Ly, qui ajoute : "Dans tous les cas, l'observance du traitement est primordiale et un accompagnement cosmétique adapté indispensable."

Toucher les boutons augmente l'inflammation et dissémine les germes

Faire disparaître les cicatrices

"Le meilleur moyen d'éviter les cicatrices d'acné est de traiter efficacement et rapidement l'acné surtout si elle est sévère", préconise le Dr Ly. Outre le traitement, il faut protéger la peau du soleil afin de limiter les marques pigmentées. Si des cicatrices apparaissent toutefois, elles pourront être atténuées par différents moyens tels que le peeling et le laser, "que l'on propose à distance du traitement de l'acné".

Prévenir l'acné

S'il n'est pas possible d'empêcher à 100% l'apparition de l'acné, le Dr Ly préconise toutefois d'adopter quelques gestes facile à mettre en place au quotidien pour prévenir au maximum son apparition. Ainsi, il est recommandé d'adopter une bonne hygiène de vie, d'avoir une alimentation équilibrée et de ne pas fumer. Sans oublier " une hygiène douce de la peau et des cosmétiques adaptés, non comédogènes ".

D'autres facteurs peuvent déclencher ou aggraver une acné. Il peut s'agir de l'effet occlusif d'un casque ou d'une casquette, d'une exposition au soleil qui provoque une amélioration uniquement transitoire, ou de la manipulation des boutons : le fait de toucher les boutons augmente le risque d'inflammation, dissémine les germes et aggrave les marques post-boutons.

Merci au Docteur Sandra Ly, dermatologue et vénéréologue, membre de la Société Française de Dermatologie (SFD).

Comment traiter l'acné ?
Comment traiter l'acné ?

Sommaire Qu'est-ce que l'acné ? Acné du nourrisson à l'adolescent Acné de l'adulte Acné hormonale Acné rétentionnelle ou inflammatoire ? Acné ou rosacée ? Stades de sévérité de l'acné Symptômes Causes ...