Symptômes, vaccin, transmission... 15 mythes sur le VIH On repère d'abord le VIH par ses symptômes

aucun bouton ou symptômes ne vous permettra de dire si une personne est infectée
Aucun bouton ou symptômes ne vous permettra de dire si une personne est infectée ou non par le VIH. © detailblick - Fotolia

 Faux.

C'est une idée reçue qui montre à quel point le VIH/Sida est mal connu. L'infection du VIH n'entraîne pas de symptômes, parfois une fièvre et une fatigue, comme dans le cas d'une grippe ou d'une mononucléose. Mais ces symptômes ne sont pas systématiques et disparaissent rapidement et pendant plusieurs années.

Le seul moyen de savoir si une personne est infectée par le VIH est le test de dépistage. Car une personne infectée par le VIH peut n'avoir aucun symptôme mais transmettre le virus lors d'un rapport sexuel non protégé.

En fait, les "symptômes" attribués à tort au VIH sont ceux du Sida. Lorsque le système immunitaire ne peut plus défendre l'organisme contre le VIH, celui-ci envahit le corps et fatigue les défenses immunitaires, laissant la place libre à toutes les infections "qui passent". On parle alors d'infections opportunistes : elles profitent une baisse des barrières pour entrer et infecter l'organisme déjà affaibli.

Sommaire