Leucopénie : définition, conséquences et traitement

Chargement de votre vidéo
"Leucopénie : définition, conséquences et traitement"

La leucopénie correspond à une diminution du nombre de globules blancs dans le sang. Quels sont les risques et conséquences sur l'organisme ? Comment la traiter ? Réponses avec le Dr Karim Maloum, hématologue à la Pitié-Salpêtrière.

Définition

Les leucocytes sont les globules blancs qui entrent, entre autres, dans le fonctionnement de défense de l'organisme. Un taux bas de leucocytes circulants dans le sang, ou leucopénie, peut engendrer à des taux trop bas, un dysfonctionnement dans l'immunité de l'organisme. L'individu est alors plus sensible aux infections bactériennes, virales ou parasitaires et tombe plus facilement malade. Le taux de globules blancs, ou leucocytes, dans le sang, doit être compris entre 4 000 et 10000 par microlitre. En cas de concentration inférieure en globules blancs, on est en présence d'une leucopénie. 

Différence avec une neutropénie 

"La leucopénie est une diminution globale du taux des globules blancs en dessous du seuil de 4 Giga/L. La neutropénie désigne quant à elle la baisse des Polynucléaires neutrophiles en dessous du seuil de 1.5G/L avec ou sans leucopénie", explique le Dr Maloum. 

Diagnostic : quel examen ?

"La numération formule sanguine est l'examen nécessaire à la mise en évidence de la leucopénie. Elle peut être transitoire à l'occasion d'infections virales ou être liée à la prise de médicaments. Lorsqu'elle est chronique ou profonde sans cause évidente, une ponction de moelle osseuse peut être indiquée pour aider au diagnostic" observe l'hématologue. 

Symptômes

Souvent asymptomatique, la leucopénie est retrouvée lors d'un examen biologique systématique. Parfois, c'est à l'occasion d'une infection (fièvre) qu'elle est mise en évidence. 

Causes (chimiothérapie, grippe…)

Un taux de leucocytes bas peut indiquer une infection virale, mais aussi être la conséquence de certains médicaments diminuant l'immunité comme au cours de chimiothérapies, ou le signe d'une pathologie de la moëlle osseuse. Les barbituriques, les anti-inflammatoires et les antibiotiques peuvent entraîner une chute du taux de leucocytes.

Risques et conséquences sur l'organisme 

"Une leucopénie non traitée expose le patient à un risque accru d'infections, essentiellement bactériennes", avertit le spécialiste. 

Traitement médicamenteux 

Le traitement de la leucopénie dépend de sa cause. "Par exemple, lorsque la leuco-neutropénie est liée à une chimiothérapie, on doit administrer des facteurs de croissance (G-CSF) pour stimuler leur production. Dans le cas d'une neutropénie liée à une infection virale, le traitement de l'infection virale entraîne une récupération d'une hématopoïèse normale. S'il s'agit d'une neutropénie liée à un médicament, il faut arrêter le médicament. Cela va entraîner la normalisation des globules blancs avec sous sans facteur de croissance. Dans d'autres cas, il s'agit d'une hémopathie et une prise en charge en hématologie est indispensable", précise le Dr Maloum.

Merci au Dr Karim Maloum, hématologue à la Pitié-Salpêtrière.