Opération des amygdales : douleur, pourquoi, quels risques ?

"Opération des amygdales : douleur, pourquoi, quels risques ?"

Si l'opération consistant à retirer les amygdales était fréquemment pratiquée il y a une vingtaine d'années, elle est aujourd'hui beaucoup moins systématique. Indications, risques, effets secondaires… Le point avec le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.

L'ablation des amygdales aussi appelée "tonsillectomie" ou "amygdalectomie" peut être décidée quand elles obstruent les voies respiratoires

A quoi servent les amygdales ?

La tonsillectomie, parfois appelée amygdalectomie, correspond à l'ablation chirurgicale des amygdales. S'il est vrai que les amygdales jouent un rôle important dans la défense immunitaire, elles peuvent aussi obstruer les voies respiratoires. Il existe trois types d'amygdales : palatines et linguales (celles que l'on voit) et les amygdales pharyngiennes (végétations). Toutes sont des organes lymphoïdes du larynx. Véritables barrières protectrices de l'organisme, elles s'opposent aux infections de la même façon que le font les ganglions lymphatiques. En cas d'infection, les amygdales enflent.

Schéma des amygdales
Schéma des amygdales © 123rf

Quand faut-il retirer les amygdales ?

Chez l'enfant, l'amygdalectomie concerne l'ablation des amygdales palatines en cas d'angines à répétition ou d'amygdalite chronique notamment. Elle est fréquemment associée à l'adénoïdectomie où les amygdales pharyngiennes ou végétations sont enlevées. Chez le jeune enfant (de moins de 6 ans), l'indication principale est l'obstruction respiratoire chronique liée à l'augmentation du volume des amygdales. En 2020, la Société française d'ORL et de chirurgie de la face et du cou (SFORL) a actualisé ses recommandations concernant l'ablation des amygdales chez l'enfant et précisé que l'amygdalectomie n'est pas recommandée pour le traitement d'un ronflement simple et elle n'est pas recommandée non plus pour le traitement de l'angine ou de la pharyngite récidivante de l'enfant survenant à une fréquence de moins de 7 épisodes infectieux sur la dernière année, ou de moins de 5 épisodes/ an sur les 2 dernières années, ou de moins de 3 épisodes par an sur les 3 dernières années.

Des amygdales trop volumineuses

Des amygdales de taille trop importante empêchent de bien respirer et de bien déglutir, sont souvent l'indication de 80% des cas d'amygdalectomie. Elle est le plus souvent alors associée à une adénoïdectomie, c'est-à-dire une ablation des végétations. L'apparition d'apnées du sommeil provoquée par ces amygdales trop volumineuses est souvent également constatée. Lorsque les amygdales sont trop grosses, elles peuvent en effet obstruer en partie les voies respiratoires, provoquant un ronflement accompagné de pauses respiratoires, avec un sommeil de mauvaise qualité. Les enfants sont fatigués toute la journée, et peuvent présenter des problèmes scolaires. D'autre part, épuisés, ils risquent de moins s'alimenter, surtout si les amygdales gênent parfois la déglutition, et avoir un retard de croissance. L'amygdalectomie a alors des conséquences souvent très positives sur la santé physique et psychologique de ses enfants.

Des angines à répétition

20% d'amygdalectomies sont effectuées lors d'angines ou d'abcès. Les angines récidivantes sont l'une des principales indications infectieuses. Mais l'opération n'est pas recommandée pour le traitement de l'angine ou de la pharyngite récidivante de l'enfant survenant à une fréquence de moins de 7 épisodes infectieux sur la dernière année, ou de moins de 5 épisodes/ an sur les 2 dernières années, ou de moins de 3 épisodes par an sur les 3 dernières années. En cas de nécessité d'effectuer une amygdalectomie, il est préférable de toujours prendre un deuxième avis, sauf en cas d'urgence comme l'apparition d'un phlegmon ou d'un abcès. Phlegmon et abcès de l'amygdale peuvent provoquer une détresse respiratoire nécessitant une intervention urgente. 

Le rhumatisme articulaire aigu

Le rhumatisme articulaire aigu, le RAA : Cette pathologie survient quelques semaines après une angine provoquée par le streptocoque. Elle entraîne une atteinte articulaire, cardiaque et des membranes qui entourent certains organes comme la plèvre, située autour des poumons. Le diagnostic est confirmé par un bilan sanguin, un prélèvement local, une radiographie, une échographie. Le RAA représente une véritable urgence nécessitant une prise en charge rapide ainsi qu'un traitement comprenant notamment un antibiotique, des corticoïdes et un repos strict. Un traitement préventif comprenant en général une injection régulière de pénicilline est ensuite prescrit.

L'amygdalite chronique

"Douleurs pharyngées, mauvaise haleine, amygdales enflammées, ganglions cervicaux durant au moins trois mois malgré le traitement nécessitent une intervention" indique le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.

Ablation des amygdales chez l'adulte

L'opération des amygdales chez l'adulte n'est effectuée que si des raisons médicales l'exigent.

Comment se passe l'opération des amygdales ?

L'opération se réalise sous anesthésie générale et s'accompagne d'une antibiothérapie. L'intervention (20 à 30 minutes) se déroule avec intubation trachéale. L'intervention est réalisée en passant les instruments par la bouche. L'amygdalectomie peut être réalisée en ambulatoire chez l'enfant dans la mesure où les saignements post-amygdalectomie sont découverts soient avant la sortie, soit au-delà du sixième jour. Toutefois, tous les patients ne peuvent bénéficier de l'opération en ambulatoire. 

Quels sont les effets secondaires à l'ablation des amygdales ?

Des douleurs parfois difficiles à supporter peuvent survenir au cours des quelques jours suivant l'intervention chirurgicale. "Notamment une dysphagie douloureuse empêchant l'alimentation", précise le Dr Aubé. Un traitement de paracétamol permet de diminuer les douleurs. Manger une glace peut soulager les douleurs. Il est conseillé de manger liquide pendant quelques jours. "Une hospitalisation peut être nécessaire en cas de déshydratation chez l'enfant", souligne le médecin généraliste. Et de préciser : "Il faut savoir que l'amygdalectomie peut provoquer des saignements qui sont assez fréquents après cette intervention, en général dans les six heures qui suivent, ce qui correspond au temps minimum de surveillance attentive de la personne opérée."

Quels sont les risques après l'opération des amygdales ?

"Les risques de l'intervention chirurgicale ne sont pas négligeables" a estimé la Haute Autorité de Santé dans une synthèse de 2012. 

Risques immédiats

  • Des petites blessures de la langue, de la lèvre (bénin).
  • Des douleurs dans l'oreille sans gravité de même.
  • Quelques crachats teintés de sang.

Risques secondaires

  • L'hémorragie survenant dans les 8 à 15 jours après l'opération est rare. Elle doit être traitée rapidement et tout saignement, même minime, doit être signalé au chirurgien, informe le SNORL
  • Les difficultés alimentaires peuvent gêner la prise des médicaments antalgiques, voire entrainer une dénutrition et une déshydratation : ceci doit être signalé rapidement au chirurgien.
  • Des modifications de la voix par fuite d'air au niveau du voile du palais peuvent être constatées après la cicatrisation. Elles peuvent nécessiter une rééducation orthophonique.

Complications graves et/ou exceptionnelles

Une complication exceptionnelle doit être signalée : l'hémorragie majeure, qui survient pendant l'intervention ou durant la phase de cicatrisation. Elle peut imposer une opération au niveau du cou pour effectuer l'hémostase et engager le pronostic vital.  Le risque de décès d'origine hémorragique a été estimé à 1/50 000 selon la HAS.

Comment favoriser la cicatrisation ?

  • L'enfant doit être particulièrement suivi pendant les 10 premiers jours de la cicatrisation.
  • Une alimentation liquide et froide est recommandée les jours suivant l'opération pour limiter les douleurs et le risque hémorragique.
  • Une fièvre et des saignements peuvent survenir. Consulter le médecin.
  • Surveiller la température de l'enfant et l'absence de saignements.
  • Il est vivement conseillé de combattre les facteurs favorisant l'amygdalite chronique afin d'éviter le plus possible l'opération des amygdales chez l'adulte.
  • Eloigner les allergènes et soigner toute allergie.
  • Ne pas fumer jusqu'à cicatrisation et éviter le tabagisme passif.
  • Consulter en cas d'affections des sinus ou d'affections nasales à répétition.
  • Soigner impérativement toute angine et conserver une hygiène buccale irréprochable.

Sources :

Informations médicales avant réalisation d'une amygdaletomie, SNORL, 2017.

Amygdalectomie de l'enfant. Actualisation 2020 de la recommandation SFORL & CFC.

Amygdalectomie avec ou sans adénoïdectomie chez l'enfant ou l'adolescent (moins de 18 ans). Synthèse de données de la littérature Décembre 2012. HAS

Merci au Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.

Opérations