Saignement en dehors des règles avec un stérilet en cuivre : normal ?

Le stérilet au cuivre, ou dispositif intra-utérin (DIU), est le moyen de contraception privilégié par les femmes qui ne souhaitent pas d'hormones de substitution. Mais, il présente aussi de nombreux inconvénients. Que faire en cas de saignements en dehors des règles sous stérilet ? Réponses du Dr Caroline Verhaeghe, gynécologue.

Saignement en dehors des règles avec un stérilet en cuivre : normal ?
© liudmilachernetska-123RF

Quelles sont les causes d'un saignement en dehors des règles sous stérilet ?

Le cuivre provoque une inflammation de l'endomètre, la muqueuse qui tapisse l'utérus, ce qui bloque la nidation en cas de fécondation. Ce phénomène inflammatoire peut, dans certains cas, être responsable de saignements en dehors des règles. Le DIU au cuivre peut aussi entraîner des ménorragies (flux menstruel très abondant et d'une durée supérieure à 7 jours) et des douleurs au moment des règles. "Des saignements qui surviennent en dehors des règles sous stérilet peuvent également être le signe d'une grossesse extra-utérine : l'œuf fécondé ne s'implante pas au bon endroit, ce qui peut provoquer de graves complications (rupture des trompes de Fallope, hémorragies intra-abdominales). Ce type de saignements peut aussi faire évoquer un fibrome, un polype ou une cervicite (inflammation de l'endomètre)", explique le Dr Caroline Verhaeghe.

Quels sont les symptômes associés à un saignement en dehors des règles sous stérilet ?

Les saignements qui surviennent en dehors des règles sous stérilet peuvent s'accompagner de douleurs pelviennes. Lorsqu'une fièvre est associée, une infection est probablement en cause. Dans tous les cas, il est recommandé de consulter rapidement son gynécologue

Qui et quand consulter ?

Il est conseillé de consulter son gynécologue quand les saignements surviennent de manière répétée, qu'ils s'accompagnent de douleurs et/ou de fièvre

Quel est le traitement pour stopper les saignements en dehors des règles sous stérilet ?

"S'il s'agit de légers saignements (spottings), aucun traitement ne sera nécessaire. À contrario, s'ils sont abondants, qu'ils s'accompagnent de douleurs pelviennes et qu'ils sont récurrents, il est nécessaire de consulter son gynécologue pour  rediscuter de la contraception et pratiquer des examens complémentaires si cela s'avère nécessaire", indique la gynécologue. 

Merci au Dr Caroline Verhaeghe, gynécologue médical et obstétrique au CHU d'Angers.

Règles - Pertes