Endomètre : trop fin ou trop épais, maladies et examens

L'endomètre est la muqueuse interne de l'utérus. Il peut être normal, trop épais ou trop fin et cacher des maladies. Lesquels ? Quels sont les examens pour les détecter ? Et quels traitements pour les soigner ? Réponses du Dr Odile Bagot, gynécologue.

Endomètre : trop fin ou trop épais, maladies et examens
© Ivan Shidlovski - 123RF

Définition : qu'est ce que l'endomètre ?

L'endomètre correspond à la muqueuse interne de l'utérus. L'utérus est un organe féminin de la reproduction et sa paroi interne sert à accueillir un œuf fécondé pour qu'il y effectue sa croissance. "S'il n'y a pas de fécondation, l'endomètre desquame, c'est à dire qu'il se détache des parois de l'utérus, le myomètre. On pourrait comparer cela à une mue qui se produit tous les mois au moment des règles, causant les écoulements sanguins des menstruations. Ensuite, l'endomètre se reconstitue pendant les 28 jours du cycle et ainsi de suite", explique le Dr Odile Bagot, gynécologue.

Rôle : à quoi sert il ?

L'endomètre est sous influence hormonale et se développe grâce aux hormones sécrétées par les ovaires, que sont les œstrogènes. "Après l'ovulation, la progestérone vient modifier la structure de l'endomètre avec l'apparition de néovaisseaux. En l'absence de grossesse, la chute brutale de cette hormone en fin de cycle provoque les règles qui correspondent à l'ouverture des néovaisseaux et l'élimination de l'endomètre", précise le Dr Bagot.

Endomètre schéma
Schéma de l'anatomie féminine © Droits réservés

Épaississement de l'endomètre : quelles causes ?

Les causes sont variées. Ce peut être dû à :

  • De façon naturelle, selon le moment du cycle. Son épaisseur est à son maximum après l'ovulation.
  • Un cancer de l'endomètre
  • La prise d'un THS mal équilibré
  • Des polypes
  • La prise de tamoxifène (hormonothérapie du cancer du sein chez une femme non ménopausée) modifie très significativement l'endomètre. On parle d'hyperplasie glandulokystique, tout-à-fait caractéristique à l'échographie.

Endomètre trop fin : quelles causes ?

Son affinement peut être dû à :

  • La prise d'une pilule mini-dosée
  • La ménopause non traitée

Maladies de l'endomètre

L'endométrite

Cette muqueuse peut être le siège d'infections sexuellement transmissibles (gonocoque, trichomonas, chlamydia). Une endométrite peut également être une complication secondaire à une pose de stérilet, une fausse couche ou un accouchement.

L'endométriose

Lorsque l'endomètre qui normalement tapisse la cavité de l'utérus s'infiltre dans le muscle utérin (myomètre), on parle d'adénomyose, la forme utérine de l'endométriose. "Si l'endomètre migre sur l'ovaire il peut faire un kyste appelé endométriome. Dans l'endométriose, on peut aussi retrouver de l 'endomètre encore dans bien d'autres localisations du pelvis ou de l'abdomen", indique le Dr Bagot.

Les polypes

Il s'agit de la prolifération de tissu endométrial normal. Les polypes sont généralement bénins.

L'hyperplasie endométriale

L'endomètre est épaissi de manière régulière. Seule l'analyse histologique permettra de faire la distinction entre les hyperplasies simples et les hyperplasies complexes qui peuvent faire le lit du cancer de l'endomètre.

Le cancer de l'endomètre

Cela concerne essentiellement les femmes ménopausées. Le facteur de risque principal est le surpoids.

Examens de l'endomètre

Une échographie endo-vaginale est l'examen de référence dans le diagnostic des pathologies de l'endomètre. Lorsque l'échographie suspecte une pathologie grave (cancer), en cas de doute sur le diagnostic ou en cas de saignement anormaux, l'examen est l'hystéroscopie qui consiste à examiner directement la cavité utérine et son endomètre.

Ablation de l'endomètre : dans quels cas ?

"En cas de suspicion d'un cancer, il sera réalisé soit une simple biopsie, soit une hystéroscopie opératoire : ablation d'un polype ou endométrectomie, une sorte de curetage très appuyé qui racle l'endomètre jusqu'au myomètre", explique notre expert. L'hystéroscopie diagnostique se fait souvent sous anesthésie locale, l'hystéroscopie opératoire nécessite une anesthésie générale, mais ce sont toujours des interventions ambulatoires. Le suites opératoires se limitent à des petits saignement et sont peu douloureuses. Si le diagnostic de cancer de l'endomètre se fait par hystéroscopie ou biopsie d'endomètre au cabinet, son traitement nécessite toujours une hystérectomie (ablation de l'utérus).

Merci au Dr Odile Bagot, gynécologue.

Anatomie