Règles en avance : causes, sous pilule, après opération

Les règles ne sont pas toujours absolument régulières et peuvent parfois arriver un peu avant la date prévue. Quelles causes ? La pilule ? Le stérilet ? Après un rapport sexuel ? Après une opération ? Que faire ? Réponses du Dr Olivier Jourdain, gynécologue.

Règles en avance : causes, sous pilule, après opération
© _KUBE_ - stock.adobe.com

Règles en avance : quelles causes ?

"Il existe de nombreuses causes qui peuvent provoquer des règles en avance, explique le Dr Olivier Jourdain, gynécologue obstétricien. La plus fréquente est le décalage ou l'oubli de la prise de pilule". Lorsqu'il s'agit des premières règles, elles sont souvent peu abondantes, courtes et irrégulières. Les cycles vont ensuite se stabiliser naturellement. Même chose à l'approche de la ménopause, les cycles redeviennent parfois irréguliers. "Des règles en avance peuvent aussi s'expliquer par des causes hormonales ou iatrogènes liées à la prise de certains médicaments". Malgré tout, les règles en avance ne sont pas un motif de consultation fréquent, contrairement au retard de règles.

Est-ce un signe de grossesse ?

"Cela peut arriver, concède le médecin. Mais ce n'est pas fréquent et c'est surtout un signe que la grossesse se passe mal. Si les règles arrivent en avance, accompagnées de douleurs brutales et violentes au ventre, il peut s'agir d'une grossesse extra-utérine ou d'une fausse couche. C'est une urgence médicale".

Quelles sont les causes d'un décalage de règle sous pilule ?

"Le décalage de règle sous pilule intervient en cas d'oubli, poursuit le médecin. Sous pilule on n'a pas de vraies règles, puisque la pilule bloque l'ovulation. Il ne s'agit donc pas de règles en avance sous pilule mais de saignements"

Le stérilet au cuivre peut-il avancer la date des règles ?

"Normalement non, répond le gynécologue. Il intervient surtout sur la durée et l'abondance des règles. En revanche, en cas de changement de mode de contraception, il peut avoir une modification des cycles. Par exemple, si une femme arrête la pilule pour se faire poser un stérilet, reprenant ainsi des cycles physiologiques, elle peut avoir ses règles. Ainsi, les cycles peuvent être plus courts (entre 21 et 24 jours)".  

Un rapport sexuel peut-il avancer la date des règles ?

"Un rapport sexuel, protégé ou non protégé, peut engendrer un saignement mais ne peut pas avancer la date des cycles, reprend le spécialiste. Si une femme saigne juste après un rapport, c'est probablement lié à un problème au niveau du col de l'utérus. Cela nécessite un examen gynécologique, afin de vérifier qu'elle n'a pas développé une dysplasie ou qu'elle ne présente pas une infection".

Après quelles opérations les règles peuvent-elles arriver en avance ?

Après certaines opérations endo-utérines, les cycles peuvent se modifier. "C'est le cas par exemple après une endoscopie, un curetage ou l'exérèse de kystes du corps jaune sur l'ovaire. Toute infection de l'endomètre, tout comme les polypes, les fibromes peuvent provoquer des saignements, qu'il faudra contrôler avec une échographie".

Le cycle féminin est très sensible aux variations d'humeurs.

Règles en avance de 3, 4, 7 jours : faut-il s'inquiéter ?

Il faut s'inquiéter si l'on pense être enceinte. Il faudra alors le confirmer avec un test de grossesse. Les cycles courts peuvent aussi être le signe d'une infertilité. Il faudra alors prescrire un bilan hormonal (prise de sang). Le cycle féminin est très sensible aux variations d'humeurs. Des événements familiaux ou professionnels peuvent parfois déclencher des règles en avance 3, 4 ou même 7 jours avant la date normale. Le confinement dû au coronavirus par exemple, quand il a été source de stress, a pu déclencher des règles en avance à certaines femmes.

Que faire si mes règles sont en avance ?           

"Souvent il n'y a rien à faire en cas de règles en avance, ce n'est pas une maladie ". Si c'est lié à un oubli de pilule, il faut recontrôler la date des cycles".

Peut-on déclencher ses règles en avance ?

"Oui on peut déclencher ses règles en avance en arrêtant sa pilule avant la fin de la plaquette ou en prenant de 5 à 10 jours un traitement progestatif", ajoute notre interlocuteur. Cela peut se faire par exemple dans le cas d'un examen, d'une opération ou d'un sportif de haut niveau qui a une compétition. Il n'y a pas de danger à le faire une fois à un moment donné, mais pas régulièrement. 

Merci au Dr Olivier Jourdain, gynécologue obstétricien, à Bruges (33), Polyclinique Jean Villar Elsan.

Règles - Pertes