Tomber enceinte sous stérilet : hormonal, cuivre, symptômes

Le stérilet est l'un des dispositifs de contraception les plus efficaces, mais comme a tous, il n'est pas fiable à 100%. Ainsi surviennent, rarement, des grossesses surprises sous stérilet. Le Docteur Jade Raad, gynécologue-obstétricien, nous éclaire à ce sujet.

Tomber enceinte sous stérilet : hormonal, cuivre, symptômes
© 123RF-mariakraynova

Quelles sont les probabilités de tomber enceinte sous stérilet ?

Le dispositif ultra-utérin (DIU), plus souvent appelé "stérilet" est une contraception "très fiable" assure le Dr Jade Raad, gynécologue-obstétricien. Les probabilités de tomber enceinte sous stérilet sont donc faibles. "Selon l'indice de Pearl, qui permet de mesurer la fiabilité des moyens de contraception, le stérilet est plus efficace que la pilule. Les risques de grossesse au stérilet sont de l'ordre de moins d'1%précise-t-il.

Quelles probabilités avec un stérilet hormonal ?

Les probabilités de tomber enceinte, déjà faibles avec un stérilet, le sont encore davantage si celui-ci est hormonal. "En plus d'être une contraception mécanique - un stérilet posé -, le DIU hormonal contient une hormone progestative, qui exerce un effet contraceptif supplémentaire" explique le praticien. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) illustre ce rare risque par un pourcentage : 1 grossesse par an pour 500 femmes à qui l'on a placé un stérilet hormonal cette année-là (0.2%).

Quelles probabilités avec un stérilet au cuivre ?

Avec un stérilet au cuivre, la probabilité de tomber enceinte est aussi "très rare" rassure le gynécologue-obstétricien. L'OMS classe les contraceptifs du "moins efficace" au "très efficace" selon le taux de grossesses non désirées pour 100 femmes pendant la première année d'utilisation correcte et régulière de la méthode contraceptive en question. Les contraceptifs sont jugés "très efficaces" si ce taux est inférieur à 1. Et le stérilet au cuivre est classé parmi les "très efficaces" avec un taux de grossesse entre 0,6 et 0,9%. Celui du stérilet hormonal est légèrement plus faible à 0,2. Pour comparaison, les préservatifs masculins, s'ils sont utilisés régulièrement et correctement, sont moins bien classés : leur taux de grossesse s'élève à 2%.

Quelles sont les causes d'une grossesse sous stérilet ?

"Un stérilet mal positionné dans l'utérus, ou bien un stérilet qui n'est plus valable, peuvent être des causes d'une grossesse sous ce moyen de contraception" indique le Docteur Jaad. Si le stérilet d'une patiente est retiré au bout de 5 ans, alors que le modèle posé avait une durée d'efficacité de trois ans seulement, par exemple. "La durée d'action du stérilet varie en moyenne entre 3 et 5 ans. Il peut, plus rarement, agir durant 10 ans. Parmi les hormonaux, ceux qui sécrètent le moins d'hormones ont une durée d'action plus faible", détaille le spécialiste.

Quels sont les symptômes d'une grossesse sous stérilet ?

Les symptômes d'une grossesse sous stérilet sont ceux d'une grossesse dite "normale". Un retard de règles, par exemple. Si la patiente porte un stérilet au cuivre, qui ne contient pas d'hormone, la grossesse va être découverte par cette absence de règles. Et au gynécologue-obstétricien d'alerter : "Les stérilets hormonaux, eux, peuvent provoquer une absence de règle (même sans grossesse, ndlr). Dans ce cas précis, le début de grossesse peut passer inaperçu."

Quels sont les risques pour le bébé ?

Tomber enceinte sous stérilet peut présenter deux risques majeurs :

  • une menace de fausse couche plus augmentée qu'au cours d'une grossesse "normale",
  • et un risque de rupture de la poche des eaux avant le terme, c'est-à-dire, d'accouchement prématuré.

"On rapporte également un taux plus élevé de chorioamniotites, c'est-à-dire, d'infections des membranes ovulaires" ajoute le Docteur Raad.

Faut-il retirer le stérilet ?

Selon le terme de la grossesse et de la position du stérilet, le gynécologue doit décider de le retirer, ou non. Mais ce retrait présente aussi des risques. "Si la grossesse évolue jusqu'à la douzième semaine de grossesse, soit quatorze semaine d'aménorrhées, le retrait est recommandé si les fils du stérilet sont visibles, mais le risque de fausse couche en cas de retrait n'est pas négligeable", développe le gynécologue-praticien. Le risque, en retirant le contraceptif, serait de fragiliser l'insertion du sac voire de provoquer son décollement.

Stérilet et risques de grossesse extra-utérine ?

"Contrairement aux idées reçues, le stérilet ne provoque pas de grossesse extra-utérineclarifie le gynécologue-obstétricien. "En revanche, l'effet contraceptif du stérilet est moins efficace sur les G.E.U que sur les grossesses intra-utérines."

Merci au Docteur Jade Raad, gynécologue-obstétricien exerçant à Paris et attaché à l'hôpital Antoine-Béclère, à Clamart (Hauts-de-Seine)

Conception