Cup (règles) : la mettre, la laver, comment ça marche ?

"Cup (règles) : la mettre, la laver, comment ça marche ?"

Petite cloche en silicone, la coupe menstruelle aussi appelée "menstrual cup" ou "cup" est une protection hygiénique qui, contrairement aux serviettes et tampons, n'absorbe pas le sang des règles mais le retient à l'intérieur du vagin. Mode d'emploi.

Pas ou plus envie d'utiliser les tampons ou serviettes hygiéniques ? Vous pouvez tenter la "cup" ou coupe menstruelle pendant vos règles. Mais attention à l'utiliser correctement : hygiène, durée de port, pose, retrait... Mode d'emploi et conseils avec le Docteur Brigitte Raccah-Tebeka, gynécologue à Colombes (92).

Qu'est-ce qu'une coupe menstruelle ?

Petite cloche en silicone, la coupe menstruelle aussi appelée menstrual cup ou cup est une protection hygiénique qui, contrairement aux serviettes et tampons, n'absorbe pas le sang, mais le retient à l'intérieur du vagin. Toutes les femmes peuvent l'utiliser. Les coupes menstruelles ont été inventées au début des années 1930 en alternative aux protections hygiéniques dites classiques.

Comment mettre une coupe menstruelle ? 

"Opter pour la coupe menstruelle nécessite avant tout d'en connaître le fonctionnement et surtout une position décontractée puisqu'il s'agit d'introduire dans le vagin une petite coupelle", précise le Docteur Brigitte Raccah-Tebeka, gynécologue à Colombes (92) Lors de la première utilisation, il est indispensable de stériliser la coupe menstruelle en la plongeant dans une casserole d'eau bouillante, puis ensuite vient la mise en place : "Avec les mains propres, on introduit la coupe menstruelle dans le vagin en la pliant en deux, pour qu'elle se déploie (à l'intérieur du vagin) jusqu'à adhérer aux parois vaginales de manière étanche, permettant ainsi d'éviter les fuites. La coupe doit être vidée au maximum toutes les 8 heuresaffirme la gynécologue. Selon sa taille et le flux, la coupe nécessite d'être vidée 2 à 5 fois par jour. "Si l'insertion est difficile, humidifiez-la avec de l'eau ou avec un lubrifiant ou placez-la sous la douche".

Schéma cup menstruelle dans le vagin
Schéma cup menstruelle dans le vagin © 123rf-sudowoodo

Comment laver une cup ?

Pour prévenir toutes infections bactériennes, il est obligatoire de laver la coupe menstruelle à chaque retrait. Selon les recommandations de l'Anses, elle doit être lavée à l'eau chaude et au savon doux

Quelles précautions d'hygiène avec la cup ?

  • Stériliser la coupe menstruelle lors de la première utilisation en la plongeant dans une casserole d'eau bouillante.
  • Stériliser la cup entre deux cycles.
  • Rincer la cup à chaque retrait
  • Se laver les mains avant d'introduire la cup dans le vagin et avant de la retirer.

Comment retirer la coupe menstruelle ? 

Le retrait s'effectue grâce à la petite tige qui se trouve à sa base, en tirant doucement dessus et en étant dans  une position décrontractée.

Quelle taille de cup choisir ?

Comme les tampons, la coupe menstruelle s'adapte à toutes les formes de vagin et existe en différentes tailles selon l'abondance du flux menstruel. "Choisir la bonne taille est primordial pour éviter les risques de fuite ! Certains fabricants proposent 2 à 6 modèles différents en fonction de son âge (plus ou moins 30 ans), selon sa taille (plus ou moins 1m70), le nombre d'enfants. Avis aux sportives, certains sports qui musclent particulièrement le périnée nécessitent l'usage de coupes plus petites" , précise l'experte.

La cup convient-elle en cas de règles abondantes ?

La coupe peut absorber jusqu'à trois fois plus de sang qu'un tampon et permet ainsi une protection longue et hypoallergénique, puisqu'elle est conçue en silicone afin de limiter les risques d'allergies, de sécheresse des muqueuses vaginales ou de mycoses. Enfin, elle est discrète et invisible sous les vêtements et pratique en cas d'activités sportives.

Combien coûte une cup menstruelle ?

Selon les modèles, une coupe menstruelle coûte entre 15 à 30 euros et représente une solution plus économique que l'usage de tampons et de serviettes. "Les avantages sont aussi bien économiques et écologiques puisque la coupe est réutilisable jusqu'à un an selon les fabricants et ne produit pas de déchets contrairement aux autres protections périodiques".

Quels sont les dangers de la cup menstruelle ?

Le principal risque documenté lié au port de protections intimes internes (tampon, coupe menstruelle) est le syndrome de choc toxique menstruel qui, bien que rare, peut entrainer de lourdes conséquences lorsqu'il se produit. Il est causé par une toxine, la TSST-1 (Toxic Shock Syndrom Toxin-1), produite par une bactérie, le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus ou S. aureus). "C'est plutôt rare mais il y a un risque de déplacement d'un dispositif intra-utérin en tirant sur ses fils au moment du retrait de la coupe et ainsi de diminuer l'efficacité du stérilet" ajoute notre interlocuteur. En cas d'infection vaginale, il est recommandé de cesser d'utiliser une coupe menstruelle jusqu'à disparition totale de l'infection. Son utilisation est contre-indiquée en cas de saignements post-natals et chez les femmes ayant déjà eu un choc toxique. En cas de doute ou de question concernant la coupe menstruelle, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou gynécologue.

Comment éviter le choc toxique ?

Une mauvaise utilisation de la coupe menstruelle peut conduire au choc toxique. Les femmes ayant déjà eu un syndrome de choc toxique ne doivent pas utiliser de protection intime interne comme la cup (ou les tampons). Pour éviter le choc toxique : 

  • Se laver les mains avant de retirer la cup et avant de la mettre en place.
  • Laver la cup après chaque utilisation et la stériliser entre deux cycles.
  • Porter la cup 4 à 8 heures au grand maximum, uniquement pendant les règles.
  • Ne pas porter la cup la nuit (opter pour les protections externes : culottes menstruelles, serviettes hygiéniques...).

Source : Coupes menstruelles et tampons : l'Anses publie les résultats de son évaluation complémentaire. Anses. 20 janvier 2020.

Règles - Pertes