Engourdissement : jambe, pied, bras, ça vient d'où ?

Perte de sensibilité, sensations anormales, fourmillements… Si la plupart des engourdissements sont passagers, certains peuvent être le signe d'une pathologie grave comme un accident vasculaire cérébral (AVC). Quels sont les symptômes d'un engourdissement ? Quelles causes ? Les réponses avec le Dr Judith Leob Mansour.

Engourdissement : jambe, pied, bras, ça vient d'où ?
© Pixel-Shot - stock.adobe.com

Définition : qu'appelle-t-on "engourdissement" ? 

Le mot engourdissement est utilisé par les patients pour désigner une perte de sensibilité complète ou partielle d'un membre, des sensations anormales, des fourmillements, une faiblesse voire une paralysie, mais dans ce cas le terme d'engourdissement est impropre. La plupart du temps, les engourdissements sont passagers et bénins mais ils peuvent aussi être le signe d'une pathologie grave. "Quelle que soit la cause physique ou psychique, tout symptôme doit être pris au sérieux", conseille le Dr Judith Loeb Mansour, médecin généraliste.

Quels sont les symptômes d'un engourdissement ?

De nombreuses affections peuvent provoquer un engourdissement :

  • Réduction ou blocage de la circulation sanguine irriguant le cerveau, la moelle épinière : c'est le cas lors d'un AVC qui donne en général un déficit de la moitié du corps contrairement à une affection de la moelle épinière qui touchera les 2 côtés du corps, les jambes par exemple.
  • Compression de nerfs : sciatique, névralgie cervico-brachiale, syndrome du canal carpien…
  • Inflammation du système nerveux : sclérose en plaques, syndrome de Guillain-Barré...
  • Anomalies biologiques : manque de vitamines, anémie, diabète, trouble thyroïdien,
  • insuffisance rénale…
  • Infections : HIV, maladie de Lyme, lèpre
  • Médicaments ou toxiques : certaines chimiothérapies, métaux lourds, alcool…

Quelles sont les causes d'un engourdissement aux pieds ? 

Cela peut provenir d'une insuffisance veineuse ou artérielle, d'une pathologie du pied nécessitant des semelles, de problèmes lombaires et parfois de soucis plus sérieux (neurologiques). Un examen clinique est donc nécessaire.

Quelles sont les causes d'un engourdissement aux bras ? 

La première pathologie connue pour avoir comme symptôme un fourmillement ou engourdissement soudain localisé dans un seul bras est l'accident vasculaire cérébral (AVC). Il est donc nécessaire d'éliminer cette éventualité.  Souvent, l'engourdissement s'accompagne d'une faiblesse du bras ou des doigts d'un seul côté et parfois du membre inférieur du même côté, mais également de maux de tête et/ou de troubles de la vigilance. Parmi les autres causes d'un engourdissement au niveau des bras et des mains, on retrouve le syndrome du canal carpien : les troubles de la sensibilité et de la motricité se situent principalement au niveau des trois premiers doigts de la main. C'est lié à la compression du nerf médian au niveau du poignet. Un dysfonctionnement de la thyroïde, un diabète, des travaux mobilisant beaucoup les mains et les poignets accroissent le risque de présenter ce souci. La névralgie cervico-brachiale, due à un nerf coincé au niveau de la colonne cervicale, engendre également des engourdissements au niveau des bras. 

Quelles sont les causes d'un engourdissement aux jambes ? 

Selon les causes, la sensation d'engourdissement peut toucher les deux jambes ou une seule, de manière partielle ou totale. S'il s'agit simplement d'une mauvaise position, la sensation disparait. Cela peut également être le signe d'une sciatique ou d'une cruralgie (nerf coincé par la colonne lombaire), d'une mauvaise circulation veineuse ou artérielle, et plus rarement d'une sclérose en plaques. 

Quand s'inquiéter d'engourdissement ? 

Si l'engourdissement se situe de manière unilatérale, dans un seul membre, cela peut être le signe de pathologies très graves telles que l'AVC. "Il faut être prudent car il peut parfois s'agir d'accident ischémique transitoire (AIT). Les symptômes de l'AVC (troubles moteurs et de la sensibilité) se manifestent durant 15 minutes puis disparaissent. Il est important de prendre ces symptômes au sérieux car le risque de récidive dramatique est grand". Si vous avez des signes avant-coureurs tels qu'un engourdissement ou une faiblesse qui surviennent soudainement ou se propagent rapidement dans le haut ou le bas du corps, une gêne respiratoire ou encore une perte de sensation également dans le visage ou le torse, n'hésitez pas à appeler le 15 ou le 112. Si vous n'avez pas de signes avant-coureurs, consultez quand même votre médecin. "Même si les symptômes ne révèlent rien d'anormal, il est nécessaire de consulter. C'est l'occasion de faire un point, de faire de la prévention et peut-être même de déceler un autre souci de santé", insiste la généraliste. 

Comment traiter un engourdissement ? 

La pathologie à l'origine de l'engourdissement doit être prise en charge et traitée. Par exemple porter des chaussettes de contention si insuffisance veineuse, des semelles ou chaussures orthopédiques, bien traiter les plaies, corriger un désordre sanguin. Le canal carpien peut bénéficier d'infiltration voire d'une opération. Des séances de kinésithérapie et une infiltration peuvent améliorer une névralgie (nerf coincé). 

Merci au Dr Judith Leob Mansour, médecin généraliste et auteur de : Aventures et mésaventures d'une médecin de campagne.  

Symptômes et questions diverses