Prosopagnosie : définition, célébrités, cause, que faire ?

Ne pas reconnaitre son visage et celui de ses proches est un symptôme appelé "prosopagnosie" en neurologie. L'acteur Brad Pitt en serait atteint ainsi que Thierry Lhermitte. Définition, causes, traitements, lien avec Alzheimer... Découverte avec le Pr Laurent Cohen, neurologue.

Prosopagnosie : définition, célébrités, cause, que faire ?
© Chris Pizzello/AP/SIPA

Ne pas reconnaitre son propre visage et celui de ses proches est un symptôme que l'on nomme la prosopagnosie. Elle est liée à une lésion ou une anomalie dans le cerveau. L'acteur américain Brad Pitt en serait atteint : "Il a du mal à se souvenir de nouvelles personnes, à reconnaître leurs visages, et il craint que cela ne donne une certaine impression de lui : qu'il est distant, inaccessible, égocentrique" explique une journaliste du magazine GQ qui l'a rencontré. Thierry Lhermitte a aussi avoué en souffrir. C'est quoi ? Quelles sont les causes de la prosopagnosie ? Comment la diagnostiquer et la traiter ? Quel lien avec la maladie d'Alzheimer ?

Définition : c'est quoi la prosopagnosie, une maladie ?

La prosopagnosie n'est pas une maladie mais un symptôme lié à une pathologie. "Elle se traduit par l'incapacité sélective à reconnaitre les visages, à identifier l'identité de quelqu'un sur la base de son visage" précise le Pr Laurent Cohen, neurologue. Il existe deux catégories de prosopagnosie :

  • La prosopagnosie acquise : le patient est atteint au cours de sa vie après un accident vasculaire (AVC), à cause d'une tumeur ou d'une maladie dégénérative évoluée. 
  • La prosopagnosie de développement : la personne est atteinte depuis toujours.

La personne atteinte de prosopagnosie ne reconnait pas son propre visage

Quels sont les symptômes de la prosopagnosie ?

Le fait de ne pas reconnaitre les visages est le symptôme en soi. "Le patient ne reconnait pas le visage de ses proches, de son entourage, des gens qu'il rencontre. Et il ne reconnait pas non plus son propre visage" souligne le neurologue qui rappelle que "dans le cerveau, un système est dédié spécifiquement à la reconnaissance des visages".

Quelles sont les causes de la prosopagnosie ?

Chacune des catégories de prosopagnosie dépend de ses causes :

► La prosopagnosie acquise : Le cerveau est endommagé au niveau d'une partie spécifique du lobe temporal droit. La lésion abîme cet endroit qui détériore la fonction du cerveau dédié à la reconnaissance des visages. Elle peut survenir à la suite d'un accident vasculaire, d'une tumeur, d'une maladie dégénérative etc.

► La prosopagnosie de développement : Comme toutes les anomalies du développement cognitif, c'est une anomalie régionale du développement du cerveau. "On peut supposer que c'est la région droite du lobe temporal qui ne se développe pas mais il est difficile de le savoir avec certitude" souligne notre interlocuteur.

Comment savoir si on est atteint de prosopagnosie ? 

Dans le cas de la prosopagnosie acquise, généralement, le patient va consulter pour comprendre ce qui lui arrive puisqu'il réalise qu'il ne reconnait pas son visage et ceux de ses proches. "Alors que les gens qui ont une prosopagnosie de développement ne savent pas toujours qu'ils ont un problème. Un garçon atteint de prosopagnosie s'en est rendu compte parce qu'il est allé voir un western au cinéma avec son père et qu'il lui a demandé pourquoi les voleurs mettaient des foulards sur leur visage quand ils braquaient une banque. Il ne comprenait pas qu'on puisse reconnaitre les gens seulement à leur visage" poursuit le neurologue. Pour le diagnostic, on peut montrer des visages au patient et s'il ne les reconnait pas, il est atteint de prosopagnosie. 

"On ne peut pas "réparer" la zone du cerveau atteinte"

Comment traiter la prosopagnosie ?

Premièrement, il faut traiter la cause : éviter le risque de récidive de l'accident vasculaire, soigner la tumeur etc. "Concernant la prosopagnosie en elle-même, on ne peut pas la soigner médicalement. On ne peut pas "réparer" la zone du cerveau atteinte. Pour faciliter la vie du patient, on peut l'encourager à trouver des astuces, développer des alternatives pour compenser cette perte : être attentif à la démarche, la voix ou la coiffure des individus par exemple" préconise le Pr Laurent Cohen.

Quel lien avec la maladie d'Alzheimer ?

La prosopagnosie peut être un symptôme de la maladie d'Alzheimer.

Merci au Pr Laurent Cohen, neurologue Département de Neurologie - Hôpital de la Pitié-Salpêtrière - AP-HP.

Dysfonctions cérébrales : langage, mémoire, mouvement