Remèdes naturels contre les crampes : arnica, gaulthérie, magnésium...

Une crampe est la contracture involontaire d'un muscle ou d'un groupe musculaire Dans le mollet ou la cuisse, elles peuvent apparaître sur n'importe quels muscles. Pour les soulager, découvrez les solutions naturelles avec Sylvie Hampikian, pharmacologue spécialisée en médecines douces.

Remèdes naturels contre les crampes : arnica, gaulthérie, magnésium...
© bwylezich/123RF

Une crampe est la contracture involontaire d'un muscle ou d'un groupe musculaire Qu'elles soient dues à un manque d'échauffement, à une fatigue, un déficit d'hydratation, une carence en minéraux ou une surcharge de toxines dans le corps, elles peuvent survenir quelques heures après l'effort. Si le plus souvent elles se manifestent dans le mollet ou la cuisse, elles peuvent apparaître sur n'importe quels muscles. Pour les soulager, découvrez les solutions naturelles avec Sylvie Hampikian, pharmacologue spécialisée en médecines douces.

Magnésium

Une carence en ce minéral peut provoquer des contractures musculaires. Chaque jour, nos besoins s'élèvent à 360 mg environ. Ce minéral se trouve en particulier dans les céréales complètes, les légumineuses comme les lentilles, les haricots blancs et rouges, les fruits oléagineux comme les noix du Brésil et les amandes ainsi que le chocolat. Mais si vous êtes sujet aux crampes, une supplémentation en magnésium pourra vous être utile. N'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.

"Thé rouge" en tisane

Aussi appelé "Rooibos", le "thé rouge" est une boisson chaude ou froide très riche en minéraux : une tasse de 200 ml apporte du fer, idéal pour les personnes anémiées, du potassium et du magnésium indispensables à la contraction musculaire. Grâce à cette richesse nutritionnelle, le Rooibos est un formidable allié pour calmer les crampes musculaires et éviter leurs récidives.

Passiflore

Pour un traitement de fond, en particulier sur les crampes survenant la nuit, la passiflore est souveraine : elle est myorelaxante et connue pour détendre le système nerveux. A prendre sous forme de macérât glycériné : une cuillerée à café matin et soir pendant 20 jours, en particulier si vous devez fournir un effort sportif important afin d'éviter la survenue de ces douleurs. 

Miel

Là encore, sa richesse en nutriments (vitamines du groupe B, magnésium, potassium, antioxydants…) permet de lutter contre les crampes. "Prenez une cuillerée à soupe de miel d'acacia, plus riche en potassium et en magnésium, avant chacun des 3 principaux repas pendant 8 jours", recommande Sylvie Hampikian.

Vinaigre de cidre

La richesse du vinaigre de cidre en potassium et magnésium est un atout pour lutter contre l'apparition des crampes et des courbatures. Il peut s'utiliser en externe, en rajoutant 2 tasses de vinaigre de cidre dans l'eau de votre bain ou en interne, en prenant une cuillère à café de vinaigre de cidre dans un verre d'eau, idéalement 3 fois par jour pendant un mois.

Huile essentielle de lavande

Il n'y a pas plus polyvalente qu'elle ! L'huile essentielle de Lavande était déjà connue pour traiter un mal de tête ou un stress, mais elle est aussi très efficace pour venir à bout de crampes grâce à ses vertus décontracturantes, myorelaxantes et antalgiques. "Diluez 30 à 40 gouttes de cette huile essentielle dans 50 ml d'huile végétale (olive, tournesol, macadamia…) et appliquez quelques gouttes de cette préparation sur le membre douloureux. Frictionnez pour chauffer le muscle endolori et le décontracturer", recommande Sylvie Hampikian.

Huile d'arnica

Déjà souveraine pour venir à bout des bleus et des bosses, l'huile d'arnica n'a pas son pareil pour calmer courbatures et crampes grâce à ses propriétés tout à la fois relaxantes, décontractactante, antalgiques et décongestionnantes. Appliquez la préparation en léger massage sur la zone endolorie. Elle peut également s'utiliser en prévention, avant une séance de sport par exemple, si vous savez un muscle sujet aux crampes et courbature.

Huile essentielle de Gaulthérie

L'Huile essentielle de Gaultherie couchée possède des vertus anti-inflammatoires et antalgiques puissantes contre les douleurs musculaires. "Elle s'utilise diluée à raison de 15 gouttes dans 25 ml d'huile végétale. Appliquez-en quelques gouttes en massage, une à deux fois par jour", conseille notre expert. Mais prudence, l'huile essentielle de Gaulthérie ne doit pas être utilisée chez les personnes allergiques à l'aspirine ou sous traitement anti-coagulants. Dans ce cas, utilisez l'huile essentielle de gingembre officinal ou celle d'Eucalyptus citronnée.

Quels aliments pour éviter les crampes

  • L'eau. Le défaut d'hydratation est souvent la première cause d'apparition des crampes. Chaque jour, buvez environ 1,5 litre d'eau, 2 L lorsque les températures sont élevées. Si vous êtes sportif, une autre solution : vous préparer une boisson isotonique, qui aide à maintenir l'hydratation de l'organisme et facilite l'absorption des minéraux. Elle se présente sous forme de poudre à diluer dans de l'eau et se boit idéalement toutes les 10-15 minutes durant votre séance.
  • Ceux riches en magnésium. La pratique sportive augmente les besoins en magnésium d'environ 10 à 20 % en raison de l'importance de la contraction musculaire et de la perte de ce minéral dans les urines et la sueur. Inscrivez à vos menus des aliments qui en sont sources comme le chocolat noir, les bananes, les fruits oléagineux, les produits céréaliers complets, certaines eaux minérales ou encore le tofu.
  • Ceux riches en potassium. Ce minéral favorise la transmission de l'influx nerveux et joue un rôle dans la contraction des muscles. Sa carence est responsable de fatigue musculaire. Vous en trouverez en quantité dans les fruits frais (banane, avocat, cassis, agrumes…), secs (abricots, pruneau, raisin, dattes…) et oléagineux (amande, noisette, cacahuète…), les légumineuses (haricots blancs, lentilles…) ainsi que les légumes (pomme de terre, épinard, oseille, mâche, salsifis, brocoli…).

Quelle eau boire ?

Privilégiez celles riches en sels minéraux, notamment en sodium, afin de compenser la perte due à la transpiration, en magnésium pour faire le plein de ce minéral essentiel ainsi qu'en bicarbonate si les crampes surviennent surtout après l'effort sportif, car ce minéral aide à détoxifier l'acide lactique produit durant l'entrainement sportif.

Précautions

Les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu'aux enfants de moins de 7 ans. Ces conseils ne remplacent pas l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, il convient de consulter rapidement son médecin traitant.

Merci à Sylvie Hampikian, pharmacologue spécialisée en médecines douces.

Remèdes naturels et autres médecines douces