Traitements naturels contre une infection urinaire : cranberry, thym, citron...

Chaque année, près de 2 millions de femmes sont victimes d'infection urinaire (ou "cystite"). Pour calmer les brûlures, plusieurs solutions douces peuvent être essayées : cranberry, thym, vinaigre... Tour des remèdes naturels anti infection urinaire avec notre spécialiste.

Traitements naturels contre une infection urinaire : cranberry, thym, citron...
© marrakeshh

Un manque d'hydratation, le port de vêtements synthétiques, les rapports sexuels, se retenir d'aller uriner… Les raisons pour lesquelles une infection urinaire peut survenir sont nombreuses. La bactérie E. Coli est en cause dans 80% des cas. Chaque année, près de 2 millions de femmes en sont victimes. Pour calmer les brûlures, découvrez les solutions douces.

Cranberry (canneberge)

C'est le remède naturel phare contre les infections urinaires. "Cette petite baie rouge contient des flavonoïdes, des anthocyanes et des proanthocyanidines qui agissent tous trois en synergie en empêchant Escherichia coli, responsable de la plupart des infections urinaires, d'adhérer à la paroi de la vessie. Ne pouvant se fixer, les bactéries sont naturellement éliminées par les voies naturelles, sans pouvoir induire de maladie", explique Sylvie Hampikian, pharmacologue spécialisée en médecines douces. Des études ont mis en avant que la consommation de ce fruit, que ce soit sous forme de jus ou de gélules, permet de réduire la fréquence de récidive des infections urinaires de 20 à 60 %. Ces bénéfices santé ont été reconnu par l'Afssa le 6 avril 2004 : " la consommation de jus de Vaccinium macrocarpon (contenant 36 mg de proanthocyanidines mesurées) conduit à une diminution de la fréquence des infections urinaires dues à certains E.coli uropathogènes (…) chez des femmes adultes. Cet effet est également rapporté avec une poudre encapsulée de Vaccinium macrocarpon". Le jus de cranberry (en bouteille ou ampoules) est disponible dans les commerces de produits naturels. Pour adoucir le jus, un peu aigre, comptez sur le miel de bruyère callune. Excellent antiseptique urinaire, il contribue au traitement des cystites. Comptez ½ à 1 cuillère à café pour une tasse ou un grand verre. A prendre en cure matin et soir.

Thym

Parce que cette plante possède des propriétés antibactériennes, antiseptiques et antivirales, elle permet de traiter l'infection urinaire et de calmer les symptômes. Elle renforce également les défenses naturelles, afin de soutenir l'organisme dans sa lutte contre la maladie. Enfin, diurétique, le thym augmente le volume urinaire et stimule les fonctions d'élimination, ce qui favorise l'évacuation des bactéries en cause. Pour profiter de ces bienfaits, préparez-vous une tisane de thym : jetez une cuillerée à café de feuilles séchées dans 150 ml d'eau frémissante. Laissez agir 5 minutes avant de filtrer et de boire 2 à 3 tasses par jour, durant une semaine environ.

Citron

Le citron possède des vertus antiseptiques et, grâce à sa richesse en vitamine C, immunostimulante. Pour profiter de ces bienfaits tout en boostant l'efficacité de votre traitement, vous pouvez ajouter une cuillérée à café par tasse de jus de citron.

Persil

Le persil possède une forte action diurétique et dépurative. Des bienfaits qu'il doit aux flavonoïdes et sels de potassium qu'il renferme, ainsi qu'au rapport potassium/sodium très élevé. "Dès lors, sa consommation permet d'augmenter le volume urinaire et stimule le fonctionnement des reins permettant tout à la fois de lutter contre la rétention d'eau, de traiter les infections urinaires et de prévenir les crises de goutte", indique notre expert. Vous pouvez tout simplement en ajouter à vos salades et crudités, finement ciselé (1 cuiller à café par repas), en complément d'un autre traitement naturel.

Ail

Il possède des vertus antimicrobiennes capables d'éliminer les bactéries responsables d'infections urinaires et intestinales. En prime, l'ail a des vertus diurétiques. Il doit ces bienfaits aux fructosanes, un glucide spécifique qu'il contient en quantité, et au potassium, un minéral aux propriétés diurétiques indéniables. Consommez régulièrement, il facilite l'élimination rénale. A rajouter à vos menus en cas d'infection urinaire. "Idéalement, consommez 1 gousse par jour, finement ciselée ou écrasée. Si son " arôme " vous dérange, optez pour l'ail confit à l'huile d'olive, très adouci, mais conservant ses vertus", précise la pharmacologue.

Vinaigre de cidre

Le vinaigre est réputé dans de nombreuses médecines traditionnelles (Europe, Inde, Chine) pour soulager les infections urinaires. "Une étude scientifique récente publiée par des chercheurs londoniens a montré qu'il exerçait de puissants effets antimicrobiens vis-à-vis d'Escherichia coli, explique Sylvie Hampikian. Ces effets sont attribués notamment à sa haute teneur en polyphénols, provenant des pommes qui sont à sa source. Un remède traditionnel consiste à prendre 2 cuillères à café de vinaigre de cidre avec un peu de miel (si possible bruyère, châtaigner, sapin ou eucalyptus) dans 100 ml d'eau, 2 fois par jour". Vous pouvez si vous préférez, utiliser une dose quotidienne équivalente de vinaigre de cidre dans vos salades.

Huiles essentielles

Dès les premiers symptômes, on mise sur un cocktail d'huiles essentielles de Satureia Montana et de Rosmarinus officinale CT 1,8 cinéole aux propriétés antidouleur et anti-infectieuses très puissantes. Quatre fois par jour, mettez une goutte de chaque sur un morceau de pain ou dans une cuillérée à café de miel. En un à deux jours, les douleurs devraient être moins fortes. Mais attention de continuer le traitement une semaine pour bien désinfecter la muqueuse urinaire. L'huile essentielle de Tea tree, anti-infectieuse et antibactérienne, est aussi votre alliée. Dès les premières douleurs, avalez deux gouttes d'huile essentielle de  Tea-Tree sur un morceau de pain. A renouveler toutes les quatre heures, sans dépasser cinq prises par 24 heures et durant 4 à 6 jours.

Homéopathie

Prenez dès les premiers symptômes Serum Anticolibacillaire 4 CH, à raison d'une ampoule 3 fois par jour pendant 4 jours. C'est le traitement de référence pour calmer rapidement les douleurs au niveau de la vessie. "Si vos douleurs s'apparentent plus à des brûlures lorsque vous urinez, préférez Cantharis 9 CH, 5 granules après chaque miction douloureuse. Enfin, si vos urines sont troubles et très odorantes, prenez Formica Rufa 5CH 5 granules après chaque miction douloureuse", recommande le Dr. Monique Quillard, médecin homéopathe. 

Précautions

Traitez le plus tôt possible et poursuivez le traitement durant 4 à 6 jours et buvez au moins 1,5 L d'eau. Si les brulures persistent au-delà de 48h ou s'il y a du sang dans les urines, de la fièvre, une douleur au niveau des reins, une consultation s'impose.

Contre indications

Les huiles essentielles ne doivent pas être consommées par les femmes enceintes et allaitantes, ni les enfants de moins de 7 ans.

Merci à Sylvie Hampikian, pharmacologue spécialisée en médecines douces et au Dr. Monique Quillard, médecin homéopathe.

Source : Essai randomisé du jus de canneberge-airelle et de la boisson Lactobacillus GG pour la prévention des infections urinaires chez la femme – BMJ. 2001

Remèdes naturels et autres médecines douces