Héparine : définition, indication, posologie

Anticoagulant d'action immédiate, l'héparine est un médicament qui prévient et guérit les thromboses (naturellement extraite des intestins de porc). Comme le reste des anticoagulants, il expose à des effets secondaires, dont le risque d'hémorragies ou de thrombopénies. Explications avec le Dr Pauline Astruc, médecin généraliste.

Héparine : définition, indication, posologie
© Richard Villalon

Définition : qu'est-ce que l'héparine ?

"L'héparine est un médicament de la famille des anticoagulants, qui préviennent ou guérissent les thromboses, autrement dit la coagulation pathologique", explique le Dr Pauline Astruc, médecin généraliste. "Les héparines ont la particularité d'être injectables en intra-veineuse ou sous-cutanée.

C'est quoi l'héparine calcique ?

Il s'agit de l'héparine administrée par voie sous-cutanée.

C'est quoi l'héparine sodique ?

Il s'agit de l'héparine administrée par voie intraveineuse.

Qu'est-ce que l'héparine non fractionnée (HFN) ? 

"Il s'agit de l'héparine originale", indique le médecin généraliste. L'héparine non fractionnée est constituée d'une longue chaîne de sucres qui vient se fixer sur une protéine régulatrice de la coagulation, l'antithrombine, elle-même inhibitrice de la coagulation, afin d'en renforcer ses effets.

Qu'est-ce que l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) ? 

Les HBPM, signifiant "héparines de bas poids moléculaire", sont fabriquées par réduction des chaînes de l'héparine non fractionnée. Si les deux familles d'héparines, HNF et HBPM, vont globalement agir de la même façon, "les HBPM sont actuellement plus utilisées que l'HNF en raison d'une meilleure efficacité, d'un taux plus stable dans le sang et des effets secondaires moins importants", observe le Dr Pauline Astruc. 

Quelle est l'origine de l'héparine ?

L'héparine est une molécule naturellement extraite des intestins de porc.

Quelles sont les indications ?

"Les héparines sont administrées essentiellement dans la prévention des évènements thrombo-emboliques, tels que les phlébites et embolies pulmonaires, lors d'une hospitalisation pour une maladie aiguë, après une chirurgie orthopédique ou de cancer et lors d'une immobilisation prolongée", indique le médecin généraliste. "Pour le traitement de ces événements, l'indication est plus rare ou alors sur une courte durée. D'autres médicaments anticoagulants sont privilégiés dans ce cas", précise-t-elle.

Quelle est la posologie ?

"La dose à administrer est variable en fonction du poids et de l'indication", recommande le Dr Pauline Astruc. "Les doses sont plus importantes lorsque le thrombus est formé que lorsqu'il faut prévenir sa formation." L'HNF est administrée en continu en intraveineuse ou toutes les huit heures en sous-cutanée. Pour les HBPM, la posologie est entre une à deux injections par jour.

Quel est le nom commercial de l'héparine ?

Pour l'HNF, le nom commercial le plus connu est la CALCIPARINE®. Pour les HBPM, on connaît le LOVENOX® OU l'INNOHEP®.

Quelles sont les contre-indications ?

Les contre-indications sont :

  • L'allergie à une des héparines ; 
  • Un saignement actif ;
  • Une hémorragie intra-cérébrale
  • Une endocardite bactérienne
  • Un antécédent de thrombopénie induite par l'héparine. 

Pour les HBPM en particulier :

  • Une insuffisance rénale sévère, ce qui fera préférer l'HNF.

Quels sont les effets secondaires ?

Les effets secondaires sont :

  • Des accidents hémorragiques dus à un surdosage ou une lésion organique non connue avant l'administration ;
  • Des thrombopénies, qui correspondent à une diminution des plaquettes sur la prise de sang, induites par l'héparine, effet très rare, et qui provoquent paradoxalement des thromboses graves ;
  • Les réactions allergiques sévères.

Quel danger en cas de surdosage ?

Il existe un risque d'accidents hémorragiques.

Quelle surveillance ? 

"Avant de prescrire de l'héparine, il faudra vérifier l'absence de contre-indication, mesurer le taux de plaquettes dans le sang ainsi que la fonction rénale", indique le Dr Pauline Astruc. "Dans le cas des HNF, il faudra par la suite contrôler quotidiennement par prise de sang la dose d'héparine, et pour les HNF comme les HBPM, il faudra surveiller le taux de plaquettes de manière bi-hebdomadaire pour le risque de thrombopénie."

Merci au Dr Pauline Astruc, médecin généraliste.

Conseils médicaments