Alcool benzylique : utilisation, danger, allergie, c'est quoi ?

L'alcool benzylique est un alcool aromatique volatile. Dans le domaine médical, c'est un antiseptique bactéricide à large spectre que l'on trouve par exemple dans la Biseptine®. Quelles sont ses utilisations ? Dans quels médicaments ? Quels sont les effets secondaires et les contre-indications ?

Alcool benzylique : utilisation, danger, allergie, c'est quoi ?
© oleklu-123RF

Définition : c'est quoi l'alcool benzylique ? 

L'alcool benzylique est un alcool aromatique volatile. Il se présente sous la forme d'un liquide incolore, inflammable et irritant. L'alcool benzylique peut être d'origine naturelle végétale (il est naturellement présent dans certaines plantes) ou obtenu par synthèse chimique. Il est utilisé dans de nombreux domaines industriels (pharmaceutiques, cosmétiques, phytosanitaire, alimentaires, etc.). 

Comment agit l'alcool benzylique ? 

Dans le domaine médical, l'alcool benzylique est un antiseptique bactéricide à large spectre (il agit en dénaturant les protéines cytoplasmiques et membranaires des bactéries) et fongicide. Il possède également une faible activité anesthésique et analgésique locale. 

Quelles sont les utilisations de l'alcool benzylique ? 

L'alcool benzylique est utilisé comme solvant dans la fabrication des encres, des cires, et des vernis. Il est également utilisé en tant que précurseur de certains esters, ces derniers étant employés en parfumerie, en cosmétique ou encore comme plastifiants.
L'alcool benzylique rentre aussi dans la composition des liquides pour e-cigarettes afin de rehausser leur goût. Il est utilisé comme conservateur bactériostatique dans certains produits cosmétiques et phytosanitaires. Dans l'industrie alimentaire, il est employé comme additif dans la fabrication d'arômes, notamment pour certains vins aromatisés, cocktails ou confiseries (E1519). Dans le domaine pharmaceutique, l'alcool benzylique, en association à la chlorhexidine et au chlorure de benzalkonium, est utilisé en tant qu'antiseptique avant une intervention chirurgicale, pour l'antisepsie des plaies peu profondes et en traitement local d'appoint de certaines lésions cutanées à risques d'infection. L'alcool benzylique est également utilisé comme excipient, majoritairement dans certains médicaments injectables ou dans des crèmes (par exemple dans diverses crèmes antifongiques).

Quels sont les médicaments contenant de l'alcool benzylique ? 

En plus de l'association chlorhexidine/benzalkonium/alcool benzylique commercialisée par certains laboratoires génériques sous ce nom, on retrouve l'alcool benzylique (en tant que principe actif) dans les spécialités commerciales suivantes : Biseptine®, Biseptinespraid® et Hexicid®. D'autres médicaments contiennent de l'alcool benzylique, utilisé en tant qu'excipient et à faible dose, en particulier dans certaines formes injectables (antibiotiques, Valium®, Rivotril®, etc.) ou dans des crèmes pour application cutanée (Terbinafine®, Mycohydralin®, Ciclopirox olamine®, Mycoskin®, Lamisil®, etc.).

Sous quelle forme trouver de l'alcool benzylique ? 

L'alcool benzylique, utilisé en tant que principe actif, se trouve uniquement sous forme de solutions pour application cutanée (flacon ou spray). Lorsqu'il est utilisé comme excipient, les médicaments qui en contiennent sont généralement sous forme de solutions injectables ou de crèmes, bien qu'il puisse aussi être présent dans des comprimés à avaler (ex : Zophren®) ou des sachets (ex : Fervex adulte framboise®).

Quels sont les effets secondaires et les dangers de l'alcool benzylique ?  

L'alcool benzylique peut être responsable dans de rares cas d'une réaction d'hypersensibilité (ou allergie). Les symptômes sont notamment une sensation de brûlure, un œdème, en gonflement des lèvres et de la gorge, voire un choc anaphylactique.  En application locale, l'alcool benzylique peut également provoquer une irritation de la peau plus ou moins importante selon la durée et la fréquence d'application, et pouvant être aggravée sur une peau lésée. Une occlusion ou encore l'utilisation de l'alcool benzylique sur des muqueuses peut augmenter son absorption par l'organisme et ainsi donner lieu à une toxicité. Chez les nouveau-nés, le risque de réactions cutanées et de toxicité liée à l'absorption par l'organisme est accentué. Les signes d'une toxicité à l'alcool benzylique se manifestent par des troubles digestifs (sensation de brûlure, douleurs abdominales, vomissements, diarrhées) et neurologiques (maux de tête, vertiges, somnolence).  Administré par voie intraveineuse, il est contre-indiqué chez les prématurés et les nouveau-nés en raison d'un risque de toxicité grave : le "syndrome de suffocation", voire de décès. 

Quelles sont les contre-indications de l'alcool benzylique ?

L'alcool benzylique par voie intraveineuse est responsable d'effets indésirables graves chez les nouveau-nés ("syndrome de suffocation") voire de décès. C'est pourquoi les médicaments contenant de l'alcool benzylique administrés par voie injectable sont contre-indiqués chez les prématurés et les nouveau-nés jusqu'à 4 semaines. Pour ces mêmes raisons, l'administration d'un médicament injectable contenant de l'alcool benzylique ne doit pas excéder 1 semaine chez les enfants de moins de 3 ans. L'alcool benzylique, utilisé comme principe actif en association en tant qu'antiseptique local, ne doit pas être inhalé ni ingéré. Il ne doit pas non plus rentrer en contact avec les yeux (risque d'irritation sévère), ni être administré dans le conduit auditif en cas de perforation tympanique ou sur les muqueuses (notamment génitales en raison d'une toxicité possible).

Y a-t-il un risque d'allergie à l'alcool benzylique ?

Il existe un risque d'allergie à l'alcool benzylique, bien que cela n'arrive que rarement. L'alcool benzylique fait partie des 26 allergènes règlementés par l'Europe dans les cosmétiques. 

Principes et substances actives