Protides totaux : bas, les augmenter, interpréter sa prise de sang

Les protides totaux que l'on nomme également "protidémie" ou "protéinémie" désignent la concentration de protéines dans le plasma sanguin. Taux bas, élevé... Que veut dire votre prise de sang ? Explications avec le Dr Eric Ménat, médecin nutritionniste.

Définition

Les protides totaux, que l'on nomme également protidémie ou protéinémie, désignent la concentration de protéines dans le plasma sanguin. Ces protéines sont représentées par l'albumine et les différentes globulines, parmi lesquelles les alpha, les bêta et les gammaglobulines.

Taux normal

Le taux de protides totaux normal est compris en moyenne entre 65 et 85 grammes par litre de sang. Chez le nouveau-né, il est plus faible et n'atteint des concentrations adultes qu'à l'âge de 2 ans.

Prise de sang : quand la faire, a jeun ou pas, comment ça se passe ?

Cette prise de sang est généralement demandée pour évaluer l'état général et notamment le bon fonctionnement du foie ou pour étudier une inflammation ou une altération des défenses immunitaires. On a pour habitude de la faire à jeun. Ce dosage est généralement réalisé en même temps que d'autres examens comme la vitesse de sédimentation et la numération formule sanguine. Le taux de protéines dans le sang dépend des protéines mais aussi du volume sanguin. Les résultats sont généralement connus rapidement.  

Protides totaux et électrophorèse

L'étude des protides totaux se fait à l'aide d'une électrophorèse des protéines plasmatique. Cette technique d'analyse permet de séparer et quantifier les protéines présentes dans le sang (albumine, globuline) sous l'action d'un champ magnétique. "Différents marqueurs sont étudiés au cours de cet examen. Les gammaglobulines représentent les anticorps donc nos défenses immunitaires. Les Alpha et Beta sont plutôt des protéines de l'inflammation. L'albumine est haute ou basse en fonction des protides totaux, mais aussi des globulines", explique le Dr Eric Ménat, médecin nutritionniste. 

Taux bas

On parle d'hypoprotidémie quand la protidémie est anormalement basse, c'est-à-dire quand il passe en dessous de 60 grammes par litre de sang. Cela se traduit le plus souvent par une fonte musculaire et par l'apparition d'œdèmes. "La cause la plus souvent citée est la carence d'apport comme on le voit chez des personnes malnutries ou trop végétariennes par exemple ", explique le médecin. Mais il existe d'autres causes en particulier : "des défauts d'absorption (rare), des fuites, rénales en particulier comme dans l'insuffisance rénale". Une autre cause est trop peu citée, précise-t-il,  "ce que l'on appelle le terrain acide. Les protides servent aussi à "tamponner " l'excès d'acidité dans le sang. Le taux de protide peut être bas quand le terrain est trop acide."

Taux élevé

La hyperprotidémie définit un taux trop élevé de protides dans le sang. Elle peut être consécutive à une déshydratation importante ou indiquer certaines pathologies comme le myélome multiple ou la maladie de Waldenstrom

Comment augmenter les protides totaux ?

"Pour remonter le taux de protides, il faut commencer par analyser l'alimentation et voir si elle est suffisamment riche en protéines avec en moyenne, moitié protéines animales et moitié protéines végétales", indique le Dr Eric Ménat. 

Merci au Dr Eric Ménat, médecin nutritionniste et auteur du livre "Diabète de type 2 – Les aliments à éviter ou pas" aux éditions Alpen.

Analyses de sang