Lansoprazole : indications, effets, matin ou soir ?

Le lansoprazole est un médicament de la famille des IPP (inhibiteur de la pompe à protons), utilisé comme antiacide dans les troubles gastro-œsophagiens. Quand prendre du lansoprazole ? Quels sont ses effets indésirables ? Faut-il le prendre le matin ou le soir ?

Lansoprazole : indications, effets, matin ou soir ?
©  H_Ko-Adobestock

C'est quoi le lansoprazole ?

Le lansoprazole est un médicament de synthèse chimique appartenant à la famille des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Il a pour rôle de diminuer la sécrétion d'acide dans l'estomac en réduisant le passage des ions H+ (appelés protons) à l'intérieur de l'estomac. Il contribue ainsi à réduire les brûlures d'estomac et les remontées acides. Ce médicament est notamment utilisé dans le traitement et la prévention des ulcères digestifs (estomac, duodénum), des œsophagites et du reflux gastro-œsophagien. Il est commercialisé sous le nom de Lanzor®, Ogast® ou Ogastoro®, ainsi que leurs génériques lansoprazole, commercialisés par divers laboratoires pharmaceutiques. Le lansoprazole agit en moins de 2 heures.

Indications : quand prendre du lansoprazole ? 

L'ésoméprazole est indiqué dans la prise en charge des reflux gastro-œsophagiens (traitement symptomatique du RGO, en traitement et prévention des œsophagites par reflux), pour l'éradication d'Helicobacter pylori, bactérie responsable d'ulcères gastroduodénaux (en association à une antibiothérapie), dans le traitement ou la prévention des ulcères gastroduodénaux associés à la prise continue d'AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) ainsi que dans le traitement du syndrome de Zollinger-Ellison (pathologie responsable d'ulcères gastriques et duodénaux multiples, sévères et récalcitrants).

Faut-il prendre le lansoprazole le matin ou le soir ?

Le lansoprazole se prend le matin lorsque la posologie recommandée est d'une prise par jour. Dans le cas d'une posologie deux fois par jour, il se prend le matin et le soir. Il doit être pris au moins 30 minutes avant les repas car la prise d'aliments peut retarder ou diminuer l'absorption gastrique de lansoprazole. Les comprimés ou les gélules doivent se prendre entier(e)s avec un liquide, sans être croqué(e)s ni mâché(e)s. Dans certains cas (personnes ayant des difficultés de déglutition), les comprimés ou les microgranules peuvent être dispersés dans une petite quantité d'eau, de jus de pomme ou jus de tomate (ou même yaourt ou compote de pomme) et doivent être administré immédiatement. Les comprimés orodispersibles peuvent être avalés entiers avec un verre d'eau ou placés sur la langue et sucés doucement.

Est-il disponible avec ou sans ordonnance ?

Le lansoprazole est un médicament inscrit sur la liste II des substances vénéneuses, c'est à dire qu'il faut une prescription médicale pour s'en procurer en pharmacie.

Quels sont les effets secondaires du lansoprazole ?

Les effets indésirables survenant le plus souvent avec le lansoprazole sont

  • des maux de tête
  • des étourdissements
  • de la somnolence
  • des troubles digestifs (douleurs abdominales, constipation, diarrhées, flatulences, nausées, vomissements, polypes)
  • une augmentation des enzymes du foie
  • de l'urticaire
  • des démangeaisons
  • de la fatigue
  • des troubles sanguins (thrombopénie, éosinophilie, leucopénie)
  • de la dépression
  • des douleurs articulaires et musculaires
  • des fractures de la hanches, du poignet ou des vertèbres (surtout chez les personnes âgées ou à risque de fractures)
  • des œdèmes

Divers autres effets peuvent survenir comme des troubles hématologiques, des hallucinations, une augmentation du cholestérol et des triglycérides, une hyponatrémie ou encore un choc anaphylactique, mais ces évènements sont beaucoup plus rares. Aussi, tout comme l'ensemble des IPP s'ils sont pris au long cours (plus de 3 mois voire plus d'un an), le lansoprazole augmente le risque d'infections gastro-intestinales liées notamment aux germes Campylobacter ou Salmonella. Le lansoprazole peut également (bien que rarement) diminuer l'absorption du magnésium et de la vitamine B12 et ainsi provoquer des carences comme une hypomagnésémie (pouvant se manifester par de la fatigue, une tétanie, des bouffées délirantes, des convulsions, des vertiges et une arythmie). Dans de rares cas, le lansoprazole peut déclencher un lupus érythémateux cutané subaigu ou d'autres évènements cutanés potentiellement graves.

Quelles sont les contre-indications du lansoprazole ?

Le lansoprazole est contre-indiqué en cas d'hypersensibilité à la substance active ou à un excipient contenu dans le médicament. Certaines présentations du lansoprazole (comprimés orodispersibles) contiennent de l'aspartam et sont contre-indiquées en cas de phénylcétonurie. La prise de lansoprazole en concomitance avec l'atazanavir ou le nelfinavir (médicaments contre le VIH) n'est pas recommandée car leur absorption est dépendante du pH gastrique, leur efficacité risquerait donc d'être altérée. Certains autres médicaments peuvent également interférer avec le lansoprazole (antifongiques, digoxine, méthotrexate, warfarine, théophylline, tacrolimus, fluvoxamine, rifampicine, millepertuis, sucralfate et antiacides). Le lansoprazole ne doit pas non plus être instauré ou poursuivi chez les personnes ayant un déficit en magnésium sanguin (hypomagnésémie), les symptômes qui en découlent pouvant être graves. Il doit être utilisé avec prudence chez les personnes ayant une insuffisance hépatique modérée à sévère. Il peut être nécessaire de stopper le lansoprazole (sur avis médical) en cas d'apparition de diarrhées sévères ou persistantes, ou en cas d'apparitions de lésions cutanées aiguës (principalement sur les zones exposées au soleil) ou s'accompagnant de douleurs articulaires. 

Principes et substances actives