Scopolamine : effets, patch, effets secondaires

La scopolamine est un alcaloïde utilisée comme spasmolytique et anticholinergique, particulièrement dans les troubles de la motilité gastro-intestinale et de la constipation spasmodique. Quelles indications ? Comment agit-elle ? Quels sont les effets secondaires ? Les réponses.

Scopolamine : effets, patch, effets secondaires
© huandi

Définition : qu'est-ce que la scopolamine ? 

La scopolamine est un alcaloïde (molécule à base azotée, majoritairement d'origine végétale) retrouvé dans Scopolia atropoides ainsi que dans de nombreuses autres plantes de la famille des solanacées. On la trouve notamment en Europe ou aux Etats-Unis dans des plantes hallucinogènes telles que la jusquiame noire, le datura, la mandragore ou la belladone (à l'état sauvage ou cultivées). La scopolamine est également appelée hyoscine ou tropate de scopine. Sur le plan chimique, cette molécule est proche de l'atropine bien que certains effets soient différents de ceux de l'atropine. La scopolamine est utilisée en médecine afin de lutter contre certaines douleurs digestives et gynécologiques, dans les symptômes du mal des transports ou encore en soins palliatifs. Elle fait partie de la liste des médicaments essentiels de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Quelles sont les indications de la scopolamine ? 

La scopolamine est utilisée comme spasmolytique et anticholinergique, particulièrement dans les troubles de la motilité gastro-intestinale et de la constipation spasmodique. On retrouve la scopolamine dans 4 médicaments dont les indications peuvent différer : le Bromhydrate de scopolamine Renaudin® (solution injectable), la Scopolamine Cooper® (solution injectable), le Scoburen® (solution injectable) et le Scopoderm® (patch). La scopolamine est indiquée dans les coliques hépatiques, dans les douleurs spasmodiques du tube digestif, des voies biliaires et gynécologiques, dans le mal des transports, dans les occlusions intestinales et dans les râles agoniques. En soins palliatifs, elle est en effet utilisée dans l'encombrement des voies aériennes supérieures par excès de sécrétions salivaires.

Dans quels médicaments trouve-t-on la scopolamine ?

Comment agit la scopolamine ? 

C'est un anticholinergique qui agit en bloquant les récepteurs de l'acétylcholine et des autres agonistes muscariniques au niveau du système nerveux central et périphérique. C'est un parasympatholytique, c'est-à-dire qu'elle empêche le fonctionnement du système nerveux parasympathique dont l'action intervient de manière involontaire lorsque l'organisme est au repos, dans le but d'économiser et d'emmagasiner l'énergie (par un ralentissement de la fréquence cardiaque, une augmentation des sécrétions digestives, une augmentation de la mobilité du tractus gastro-intestinal, etc.). Les effets de la scopolamine sont de type atropinique mais contrairement à l'atropine, son effet au niveau du système nerveux central est majoritairement sédatif. Elle diminue la motilité intestinale ainsi que les sécrétions salivaires et augmente la fréquence cardiaque. Elle peut également déclencher des hallucinations, des délires, de l'amnésie et des pertes de conscience. A forte dose, la scopolamine peut être mortelle.

Où mettre un patch de scopolamine ?

Utilisé dans le cadre des soins palliatifs, le patch doit être appliqué de manière générale sur une zone sèche, saine et dépourvue de poils ou de cheveux. En prévention des symptômes du mal des transports, le patch est à appliquer derrière l'oreille et selon ces mêmes conditions.

Quelle est la posologie de la scopolamine ?

La posologie et la durée du traitement par la scopolamine est dépendante des indications, de l'effet recherché et de la tolérance du patient. Dans les soins palliatifs, la posologie est généralement comprise entre 2 à 4 ampoules par jour de Scoburen® ou 2 à 7 ampoules par jour de Scopolamine Cooper® ou de Scopolamine Renaudin®, pendant 3 jours. Lors d'une utilisation par voie transcutanée, il convient d'appliquer un patch au début du traitement et d'adapter la posologie après réévaluation de l'efficacité et de la tolérance toutes les 24h. Deux ou trois patchs peuvent ainsi être appliqués simultanément. Dans les douleurs digestives, des voies biliaires et gynécologiques, il convient d'administrer une ampoule de Scoburen® et de renouveler dans la journée si nécessaire.
Dans la prévention du mal des transports, un patch de Scopoderm® doit être appliqué la veille au soir (ou 6 à 12h avant le départ), et ce-dernier sera retiré dès la fin du voyage. Un seul patch est suffisant. Si le voyage est long, le patch pourra être retiré au bout de 72h et remplacé par un autre patch à appliquer derrière la seconde oreille.

Quels sont les effets secondaires de la scopolamine ?

Les effets indésirables les plus fréquents avec la scopolamine sont une sécheresse buccale et oculaire, une somnolence, des vertiges, des troubles de la vision, de l'accommodation et une dilatation de la pupille (signes d'un glaucome), de la constipation, de la rétention urinaire, des irritations de la peau, des rougeurs, des éruptions cutanées ou encore un épaississement des sécrétions bronchiques. Plus rarement, peuvent être observés des troubles de la mémoire ou de la concentration, de l'agitation, de la désorientation, des confusions ainsi que des hallucinations visuelles.

Quelles sont les contre-indications de la scopolamine ?

La scopolamine ne doit pas être utilisée en cas d'antécédent de glaucome

La scopolamine ne doit pas être utilisée en cas d'hypersensibilité (ou allergie) à la scopolamine ou à l'un des composants du médicament administré. Elle ne doit pas non plus être utilisée en cas d'antécédent de glaucome par fermeture de l'angle ou de rétention urinaire d'origine prostatique. Une vigilance s'impose en cas de difficulté à uriner, d'angine de poitrine, de troubles du rythme cardiaque, d'hyperthyroïdie, de douleur oculaire ou de vision altérée (halo multicolore autour d'une lumière, vision floue), de transit intestinal très lent ou d'occlusion, de bronchite chronique, d'insuffisance rénale ou d'insuffisance hépatique. La scopolamine doit être utilisée avec précaution chez les personnes âgées. Elle peut interagir avec l'alcool et certains médicaments, notamment ceux ayant des propriétés anticholinergiques. Un avis médical est requis chez la femme enceinte ou qui allaite avant toute administration de scopolamine.

Principes et substances actives