3e dose (rappel) : obligatoire, vaccin Pfizer ou Moderna ?

Chargement de votre vidéo
"3e dose (rappel) : obligatoire, vaccin Pfizer ou Moderna ?"

3EME DOSE. Au fil des mois, l'efficacité des vaccins anti Covid baisse. Pour relancer l'immunité et offrir un maximum de protection, une dose de rappel est recommandée pour certaines personnes. Pour qui ? Les soignants ? Quel délai ? Avec Pfizer ? Moderna ? Est-ce obligatoire pour garder son pass sanitaire ?

[Mis à jour le 19 octobre 2021 à 10h08] Les scientifiques ont observé une baisse de l'efficacité vaccinale avec le temps, à partir du 6ème mois après la primovaccination complète. Dans ce contexte, un rappel vaccinal a été mis en place en France, permettant de stimuler le système immunitaire des personnes les plus vulnérables et les plus à risque face à la maladie. Contrairement à ce qu'elle avait avancé, la HAS recommande, dans un avis du 15 octobre 2021, d'utiliser le vaccin de Pfizer pour la dose de rappel, en attendant l'avis de l'EMA pour poursuivre l'usage de Spikevax de Moderna en rappel.  L'Agence européenne du médicament (EMA) a approuvé le 4 octobre 2021 l'administration d'une troisième dose de vaccin Pfizer pour les plus de 18 ans, "au moins 6 mois après la deuxième dose, indique-t-elle dans un communiqué. La HAS a complété son avis sur les populations susceptibles de bénéficier d'une dose de rappel à 6 mois, et sur le fait d'élargir la dose de rappel. Suivant la décision de la Haute Autorité de Santé, Gabriel Attal et Olivier Véran ont annoncé l'ouverture de la campagne vaccinale de rappel à la troisième dose aux professionnels de santé et aux proches des personnes immunodéprimées, mais celle-ci n'est toutefois pas obligatoire. Il est possible de faire le vaccin contre la grippe et le rappel contre le Covid en même temps. Contrairement à ce qu'elle avait avancé, la HAS recommande désormais, dans un avis du 15 octobre 2021, d'utiliser le vaccin Comirnaty de Pfizer pour la dose de rappel contre le Covid, et non le vaccin Spikevax développé par le laboratoire Moderna. Qui doit faire 3 doses ? Combien de temps après la seconde injection ? Avec quel vaccin ? Un vaccin à ARN messager ? Pfizer ou Moderna ? Quand commence la campagne de rappel ? Quels sont les potentiels effets secondaires ? Eligibilité, délai, calendrier...

La 3e dose est-elle obligatoire pour garder son pass sanitaire ?

Pour le moment, la 3e dose n'est pas obligatoire en France pour bénéficier ou conserver son pass sanitaire.  "Il n'y aura pas d'impact de la troisième dose sur le pass sanitaire. Que vous alliez prendre votre rappel ou non, vous garderez le bénéfice du pass sanitaire ", avait indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran lors de son allocution du jeudi 26 août 2021. Toutefois, les personnes qui refuseraient de faire leur 3e dose alors qu'elle leur est recommandée pourraient "perdre" leur pass sanitaire, a laissé entendre Elisabeth Borne, la ministre du Travail ce jeudi 14 octobre 2021 sur Europe 1. "C'est quelque chose qu'on regarde, mais ce n'est pas décidé aujourd'hui", a-t-elle néanmoins précisé. 

Comment avoir son pass sanitaire après la 3e dose ?

L'injection d'une dose de rappel ne rend pas mon "pass sanitaire" obsolète. Elle génère un nouveau QR code qui n'efface pas l'ancien. Néanmoins, l'administration d'une dose de rappel (3e dose dans la plupart des cas) génère un nouveau QR code qui n'efface pas l'ancien. Les deux peuvent être stockées sur l'application TousAntiCovid ou au format papier, et servir tous deux de manière indifférenciée de passe sanitaire. Autrement dit, vous pouvez soit utiliser le QR code de votre 2e dose, soit le nouveau QR code de votre dose de rappel.

Qui sont les personnes concernées par la 3e dose ?

Le 12 août 2021, le ministère chargé de la Santé a confirmé la mise en place d'une campagne de rappel de vaccination à partir de mi-septembre pour :

  • les résidents des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Éhpad) et des unités de soins de longue durée (USLD)
  • les personnes de 65 ans et plus vivant à domicile (avec une priorité pour les personnes de plus de 80 ans)
  • les personnes à très haut risque de forme grave
  • les personnes présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves de Covid-19 (trisomie 21, transplantées d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques, insuffisants rénaux (dialysés), les personnes présentant des affections préexistantes rares et graves ou des handicaps graves, un diabète (de type 1 et de type 2), une obésité (IMC > 30 kg/m2), un cancer, une BPCO ou une insuffisance respiratoire, une insuffisance cardiaque, une hypertension artérielle compliquée, une maladie hépatique chronique, des troubles psychiatriques, une démence, un antécédent d'accident vasculaire cérébral...) ;
  • les personnes sévèrement immunodéprimées (qui ont déjà reçu trois doses et en recevront une quatrième indique la HAS)
  • les personnes ayant reçu le vaccin Janssen. Une dose de rappel avec un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna) est recommandée à partir de 4 semaines après la 1re injection.

À la suite de l'avis de la Haute Autorité de Santé du 5 octobre 2021, sont aussi concernés :

  • les professionnels de santé, l'ensemble des salariés du secteurs de la santé et du secteur médico-social, les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, les professionnels du transport sanitaire et les pompiers, quel que soit leur âge ;
  • les proches (de plus de 18 ans) de personnes immunodéprimées.
Dose de rappel : pour qui ?
Dose de rappel : pour qui ? © Ministère de la Santé

Avec quel vaccin : Pfizer ou Moderna ?

Après avoir analysé les données disponibles, la HAS indique que la dose de rappel doit se faire par un vaccin à ARNm, quel que soit le vaccin utilisé au départ. Néanmoins et contrairement à ce qu'elle avait avancé, la HAS recommande désormais, dans un avis du 15 octobre 2021, d'utiliser le vaccin Comirnaty de Pfizer pour la dose de rappel, en attendant l'avis de l'EMA pour poursuivre l'usage de Spikevax de Moderna en rappel. Pour rappel, Comirnaty® a obtenu son autorisation de mise sur le marché pour les rappels, contrairement à Spikevax qui ne l'a pas encore obtenu. 

Quand faire la 3e dose ?

Depuis le 1er septembre 2021, la campagne de rappel du vaccin contre le Covid-19 est possible pour les personnes les plus vulnérables : les résidents d'EHPAD et d'USLD, les personnes de 65 ans et plus vivant à domicile, les personnes souffrant de comorbidité(s), les personnes atteintes de pathologies à haut risque de forme grave, les personnes ayant été vaccinées avec le vaccin Janssen. Ont été ajoutés à cette liste : es professionnels de santé, l'ensemble des salariés du secteurs de la santé et du secteur médico-social, les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, les professionnels du transport sanitaire et les pompiers, quel que soit leur âge.

Depuis le 1er octobre 2021, le vaccin Pfizer-BioNTech peut être injecté en cabinet de ville.

Le 7 octobre, l'ensemble des soignants et les proches des personnes immunodéprimées sont concernés par la dose de rappel. 

Le 22 octobre 2021, l'administration concomitante des vaccins contre la grippe et contre le Covid est possible.

Quel délai entre la 2e et la 3e dose ?

Au moins 6 mois après la dernière injection du schéma initial Au moins 4 semaines après la dernière injection du schéma initial
  • Les résidents des EHPAD et des USLD ;
  • Les personnes de plus de 65 ans vivant à domicile ;
  • Les personnes à très haut risque de forme grave ;
  • Les personnes atteintes de comorbidité(s) ;
  • Les personnes sévèrement immunodéprimées. À noter que pour cette dernière catégorie, l'administration de la dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d'au moins 3 mois), dès lors qu'il est jugé par l'équipe médicale qu'elle permettrait d'améliorer la réponse immunitaire.
  • Les professionnels de santé ;
  • L'ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social ;
  • Les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables ;
  • Les professionnels du transport sanitaire, ainsi que les pompiers ;
  • Les personnes de l'entourage des immunodéprimés, uniquement chez les adultes âgés de plus de 18 ans.

Les personnes ayant reçu le vaccin Janssen.

Quelle est efficacité de la 3e dose ?

Selon la Haute Autorité de Santé, la dose de rappel permet de relever l'efficacité vaccinale sur les cas d'infection et les formes sévères. "Les données d'efficacité observées en vie réelle concernant une dose de rappel du vaccin Comirnaty® administrée tout d'abord chez les personnes de 60 ans ou plus vaccinées avec deux doses au moins cinq mois auparavant montrent une diminution du risque d'infection par la Covid-19 (...), des cas d'infections 11,3 fois moins élevés et des cas de formes graves 19,5 fois moins élevés parmi les personnes ayant eu une dose de rappel que chez celles n'en ayant pas bénéficié". L'administration d'une dose de rappel diminuerait également la charge virale et de fait, probablement la contagiosité des personnes développant une infection par le SARS-CoV-2.

Schéma de l'efficacité du vaccin contre le Covid-19
Schéma de l'efficacité du vaccin contre le Covid-19 © Ministère de la Santé

Faut-il une 3e dose après avoir eu le Covid ?

Actuellement, " les patients ayant contracté la Covid-19 postérieurement à leur premier schéma vaccinal ne doivent pas se voir proposer de dose de rappel ", estime la Direction générale de la Santé.

Peut-on avoir la 3e dose en même temps que le vaccin contre la grippe ?

La HAS propose, pour éviter tout retard à la vaccination antigrippale et simplifier le parcours vaccinal, de réaliser l'administration concomitante des vaccins contre la Covid-19 et contre la grippe saisonnière, dès le début de la campagne vaccinale qui a lieu le 22 octobre 2021. Tous les EHPAD et les établissements de santé qui disposent déjà des vaccins contre la grippe, peuvent dès le 18 octobre déployer la vaccination antigrippale pour permettre des séances de vaccination conjointes contre la grippe et contre la Covid-19. Et ce, dès lors qu'une personne sera éligible aux deux vaccinations, la majeure partie des publics prioritaires de la vaccination antigrippale présentant également des risques de formes graves de Covid-19. La HAS rappelle que la réalisation concomitante des vaccins contre la grippe et la Covid-19 est possible afin d'éviter tout délai dans l'administration de l'une ou l'autre de ces injections. Concrètement, les deux injections peuvent être pratiquées le même jour, mais sur deux sites de vaccination distincts – un vaccin dans chaque bras. Les deux vaccins pourront être administrés en même temps. En ville, cela sera possible dans les pharmacies qui vaccinent avec les deux vaccins, dans les cabinets médicaux, infirmiers. Il sera également possible, pour les patients concernés, d'acheter leur vaccin anti-grippe en pharmacie et de venir avec en centre de vaccination le jour de leur rendez-vous de rappel vaccinal contre la Covid-19.

Inscription : comment prendre rendez-vous pour la 3e dose ?

Inscription 3e dose Doctolib
Inscription 3e dose © Doctolib

Si vous remplissez les critères (avoir plus de 65 ans, souffrir de comorbidités ou présenter une pathologie à risque et avoir reçu sa deuxième dose il y a plus de six mois, personnes immunodéprimées ou vaccinées avec Janssen), vous pouvez prendre rendez-vous dès à présent pour une dose de rappel sur les plateformes Doctolib, Keldoc ou Maiia. Des créneaux vous seront proposés en fonction des lieux de vaccination. Il faudra cliquer sur le bouton "Vous souhaitez réserver uniquement une troisième injection ou dose de rappel". Ensuite, il faudra choisir votre vaccin : Pfizer, Moderna ou "sans préférence". Il est également possible de prendre rendez-vous directement chez son médecin ou en pharmacie. Dès le 13 septembre, une campagne de rappel cible spécifiquement les Ehpad et les USLD. Les résidents n'ont pas besoin de prendre RDV.

Où faire la 3e dose ?

La dose de rappel est à faire au moins 6 mois après la dernière injection de vaccin. Dès maintenant, et si ce délai de 6 mois est respecté, les personnes concernées peuvent prendre le rendez-vous vaccinal :

  • chez le médecin traitant (généraliste ou spécialiste)
  • chez le médecin du travail
  • dans une pharmacie
  • dans un cabinet infirmier ou sage-femme
  • en centre de vaccination
  • chez le chirurgien-dentiste
  • dans un laboratoire de biologie médicale
  • Pour les personnes résidents dans les établissements pour personnes âgées, la dose de rappel s'administre sur place, pas besoin de se déplacer.

L'Assurance Maladie a lancé une campagne d'envoi postal en septembre à l'ensemble des personnes âgées de 80 ans et plus leur indiquant la marche à suivre pour bénéficier d'une dose de rappel ou d'une première injection. Est également communiqué dans le courrier le numéro coupe-file pour obtenir facilement un rendez-vous dans un centre de vaccination. Ce message sera ensuite décliné pour les 65-79 ans et envoyé sur leur compte Ameli.

Quels sont les effets secondaires de la 3e dose ?

En matière de tolérance, les données israéliennes observées en vie réelle, quoiqu'encore limitées en termes de recul, semblent montrer un profil de tolérance global de la dose de rappel généralement comparable à celui observé après l'administration de la seconde dose de vaccin. L'étude préliminaire israélienne publiée sur Reuters le 8 août 2021, menée sur 4 500 personnes qui ont reçu une dose de rappel du 30 juillet au 1er août, a précisément montré que :

  • 88% des personnes qui ont reçu une troisième dose du vaccin de Pfizer ont "ressenti des effets secondaires similaires ou moindres qu'après avoir reçu la deuxième injection". 
  • 31% d'entre eux ont signalé des effets secondaires, le plus courant étant une douleur au site d'injection.
  • 0,4% ont déclaré souffrir de difficultés respiratoires
  • 1% ont déclaré avoir cherché un traitement médical en raison d'un ou plusieurs effets secondaires.

Source : Communiqué de presse de la Haute autorité de Santé, 24 août 2021. 

Vaccins contre le Covid