Sanofi arrête son vaccin Covid à ARN : pourquoi ?

En septembre 2021, le laboratoire français Sanofi annonce mettre un terme aux essais cliniques visant à produire un vaccin à ARN contre le Covid et se tourner vers un vaccin ARN contre la grippe. Pourquoi ? Efficacité trop faible ? Effets secondaires problématiques ? Rappel des faits.

Sanofi arrête son vaccin Covid à ARN : pourquoi ?
© Mourad ALLILI/SIPA/2105171830

Le 28 septembre 2021, le laboratoire français Sanofi a annoncé arrêter le développement de son vaccin à ARN messager entrepris avec Translate Bio jugeant "que celui-ci arriverait trop tard sur le marché, alors que 12 milliards de doses de vaccins anti-Covid auront été produites au total d'ici la fin de l'année" comme expliqué à l'AFP. Deux vaccins à ARN - ceux de Pfizer et Moderna- étaient déjà disponibles. " Le besoin n'est pas de créer de nouveaux vaccins Covid-19 à ARN, mais d'équiper la France et l'Europe d'un arsenal de vaccins à ARN messager pour une prochaine pandémie, pour de nouvelles pathologies ", a détaillé à l'AFP Thomas Triomphe, le vice-président de la branche vaccins de Sanofi. "Il n'y a pas de besoin de santé publique d'avoir un autre vaccin à ARN messager".  Désormais le groupe travaille sur un vaccin à ARN contre la grippe et poursuit ses travaux sur le candidat-vaccin Covid à base de protéine recombinante développé avec l'Anglais GSK.

Quel était le nom du vaccin à ARN de Sanofi ?

Le candidat-vaccin de Sanofi et Translate Bio est appelé MRT5500.

Quel était le principe du vaccin Sanofi-Translate Bio ?

Ce vaccin est basé sur la technologie de l'ARN messager. La même que celle employée par Pfizer-BioNTech et Moderna pour leurs deux vaccins Covid distribués dans le monde. Translate Bio est une entreprise spécialisée dans le développement de médicaments à ARN messager. Le vaccin à ARN en phase de test utilise le gène du virus - ici le Sars-CoV-2- qui code pour la formation de la protéine de surface Spike propose au Sars-CoV-2. Quand les cellules de l'organisme reçoivent cet ARN, elles vont fabriquer la protéine du virus. L'organisme va se rendre compte que ces cellules sont étrangères car elles ont à leur surface la protéine S et va les détruire.

Vers un vaccin à ARN contre la grippe ?

Si Sanofi a décidé de mettre un terme au développement d'un vaccin Covid à ARN, le laboratoire français poursuit ses recherches contre la grippe : "Nous disposons d'une plateforme ARNm prometteuse, qui nous permet de faire passer nos activités de développement au niveau supérieur, notamment en matière d'ARNm modifié, et de cibler d'autres maladies, dont la grippe" a expliqué Jean-François Toussaint, Responsable Monde de la Recherche et Développement de Sanofi Pasteur dans le communiqué du 28 septembre. Sanofi vise l'initiation, en 2022, des études cliniques sur un vaccin contre la grippe à base d'ARNm modifié et a lancé un essai clinique de phase I en juin 2021 pour évaluer un vaccin expérimental à base d'ARNm contre la grippe saisonnière. Cet essai évaluera la tolérance et l'immunogénicité de deux formulations (MRT5400 et MRT5401) d'un candidat-vaccin monovalent contre la grippe, codant pour l'hémagglutinine de la souche A/H3N2 du virus de la grippe et faisant appel à différentes nanoparticules lipidiques.

Sources : 

Sanofi annonce des résultats intermédiaires positifs de phase I/II pour son premier candidat-vaccin à base d'ARNm. 28 septembre 2021.

Sanofi et Translate Bio débutent un essai clinique I/II consacré à leur candidat-vaccin à ARNm contre la COVID-19. Communiqué de presse 12 mars 2021.

Vaccins contre le Covid