Vaccin Neisvac : contre quoi, quels effets secondaires ?

La méningite est une affection pouvant être causée par le méningocoque, une bactérie susceptible de provoquer de graves séquelles voire des décès. Le Neisvac® est un vaccin anti-méningococcique, mais de quoi protège-t-il exactement, quand faut-il le faire et quels sont ses effets indésirables ?

Vaccin Neisvac : contre quoi, quels effets secondaires ?
© dsalmo

Qu'est-ce que le vaccin Neisvac ?

Le vaccin Neisvac® (21.50€) est un vaccin anti-méningococcique polyosidique du groupe C, qui se présente sous forme de suspension injectable en seringue préremplie. Il est commercialisé par le laboratoire pharmaceutique Pfizer. Une dose de Neisvac® contient des antigènes (polyoside de Neisseiria meningitidis de groupe C conjugué à l'anatoxine tétanique, le tout adsorbé sur de l'hydroxyde d'aluminium hydraté) et des excipients (chlorure de sodium et eau pour préparations injectables). Il permet la production d'anticorps par l'organisme spécifiquement dirigés contre la capsule du méningocoque C, ces derniers ayant une action bactéricide. Ce vaccin s'administre par voie intramusculaire, au niveau de la face antérolatérale de la cuisse chez les nourrissons jusqu'à 12 mois (ou 24 mois, au choix) et dans le muscle deltoïde situé au niveau des épaules chez les enfants plus âgés, les adolescents et les adultes.

Contre quoi protège le vaccin Neisvac ?

Neisvac® est un vaccin qui protège les nourrissons à partir de l'âge de 2 mois, les adolescents et les adultes des maladies invasives dues à la bactérie Neisseiria meningitidis du sérogroupe C. Cette bactérie, aussi appelée méningocoque, peut être responsable de méningites ou de septicémies, et plus rarement lors de complications extrêmement graves, de purpura fulminans (plaques hémorragiques cutanées et choc septique pouvant être mortel).

Le vaccin Neisvac protège-t-il du BCG ? 

Le BCG (bacille de Calmette et Guérin) est une bactérie responsable de la tuberculose. Le Neisvac® ne protège pas de la tuberculose (ne contenant pas ce germe ni même ses antigènes). 

Est-ce un vaccin obligatoire ?

La vaccination contre le méningocoque C est obligatoire en France pour tous les nourrissons nés depuis le 1er janvier 2018. Elle est recommandée pour les enfants plus âgés et les jeunes adultes non vaccinés jusqu'à l'âge de 24 ans. Deux vaccins contre le méningocoque de groupe C sont commercialisés et sont indiqués chez les nourrissons dès l'âge de 2 mois : le Neisvac® et le Menjugate®. L'un ou l'autre peut ainsi être administré dans le cadre de cette obligation vaccinale. 

Quand faire le vaccin Neisvac ?

Le vaccin Neisvac® peut être fait chez les nourrissons dès l'âge de 2 mois. Pour une primovaccination ayant lieu entre l'âge de 2 et 4 mois, il est nécessaire d'administrer 2 doses de Neisvac®, séparées d'au moins 2 mois l'une de l'autre. Une dose de rappel est ensuite nécessaire à l'âge de 12 mois (en respectant un intervalle minimum de 6 mois avec la dernière dose administrée). Si la primovaccination a lieu à l'âge de 4 mois ou plus, une seule dose est nécessaire, suivie d'un rappel vers 12 mois si l'âge du nourrisson est inférieur à 12 mois (la nécessité d'une dose de rappel n'a à ce jour pas été établie chez les nourrissons âgés de plus de 12 mois). Le vaccin Neisvac® est également recommandé chez les enfants, les adolescents et les adultes non vaccinés, et ce jusqu'à l'âge de 24 ans (une seule dose, aucun rappel nécessaire). 

Quand bébé doit-il le faire ?

Les nourrissons doivent obligatoirement être vaccinés contre le méningocoque de groupe C dès leur première année de vie. Selon le calendrier vaccinal 2022, la première dose doit avoir lieu à l'âge de 5 mois avec un rappel à l'âge de 12 mois. Si la première dose n'a pas été faite à l'âge de 5 mois, elle peut avoir lieu plus tard ; dans ce cas, la dose de rappel ne sera administrée que si le nourrisson a moins de 12 mois, et en respectant un intervalle minimum de 6 mois après la première dose. Au-delà de 12 mois, aucun rappel n'est nécessaire. Si la première dose a été réalisée avant l'âge de 5 mois (soit entre 2 et 4 mois), une seconde dose est requise 2 mois après la première, ainsi qu'un rappel vers l'âge de 12 mois (en respectant là encore un intervalle minimum de 6 mois après la dernière dose reçue).

Quels sont les effets secondaires ?

Les effets indésirables les plus fréquents du Neisvac® sont les suivants :

  • des pleurs (chez les nourrissons),
  • des réactions locales au point d'injection, de la somnolence,
  • des maux de tête,
  • des troubles digestifs (diarrhées, nausées, vomissements, perte d'appétit),
  • de l'irritabilité,
  • de la fatigue,
  • des troubles ORL (rhinite, pharyngite, toux),
  • de l'agitation ou de la nervosité,
  • des troubles du sommeil,
  • des réactions cutanées,
  • des douleurs aux extrémités ou des douleurs musculaires,

Et plus rarement des bouffées de chaleur, des réactions d'hypersensibilité (réactions de la peau, œdèmes, bronchospasmes) ou encore l'apparition de ganglions. D'autres effets exceptionnels peuvent éventuellement survenir.

Vaccins et prévention