Vaccin contre la rage : délai après morsure, obligatoire ?

La vaccination contre la rage a été mise au point par Pasteur en 1985. Il faut se faire vacciner contre la rage après une morsure et en prévention pour les voyageurs allant dans des pays à haut risque de rage (Asie, Afrique y compris l'Afrique du Nord et l'Amérique du Sud).

Vaccin contre la rage : délai après morsure, obligatoire ?
© photolanding - 123RF

Présente dans plus de 100 pays, la rage est responsable de 55 000 décès par an dans le monde, et plus particulièrement en zone rurale. La vaccination, mise au point par Pasteur en 1985, ne permet cependant pas une protection totale contre le virus. La vaccination contre la rage s'impose après exposition au risque rabique. Elle permet une protection avant que la maladie ne se déclare. Le vaccin est administré dans un centre antirabique. Le point avec le Dr Patrice Bourée, infectiologue à l'Institut Alfred Fournier à Paris.

Qui a inventé le vaccin contre la rage ?

Le vaccin contre la rage a été découvert par Louis Pasteur en 1885.

Nom du vaccin contre la rage 

Le vaccin contre la rage s'appelle le vaccin RABIQUE PASTEUR.

Qui doit se faire vacciner contre la rage ?

Il faut se faire vacciner contre la rage après une morsure et en prévention pour les voyageurs allant dans des pays à haut risque de rage (Asie, Afrique y compris l'Afrique du Nord et l'Amérique du Sud).

  •  Après une morsure : la vaccination concerne les personnes qui ont été mordues, léchées ou griffées par un animal suspecté de rage. À condition d'être réalisée tôt après la morsure, elle empêche l'évolution de la maladie.
  •  En prévention : elle concerne les personnes possiblement exposées au contact avec des animaux infectés (voyageurs, professionnels, etc..) Dans ce cas, elle protège du risque d'attraper cette maladie et simplifie la prise en charge en cas de morsure.

Chez les femmes enceintes, la vaccination est possible si le risque le nécessite (morsure par un animal suspect par exemple).

Quand se faire vacciner contre le rage ?

"Lorsque l'on va dans une zone où il y a un risque élevé de morsure de chien errant. Le problème, c'est que ce n'est pas un vaccin très sûr car en cas de morsure, il faut quand même refaire une injection. On ne peut pas se dire "je suis vacciné donc je ne crains plus rien ". Il permet simplement de tenir plus longtemps en attendant de rejoindre un centre de vaccination", explique le Dr Patrice Bourée.

Sous quel délai après une morsure ?

La vaccination contre la rage après une morsure doit être réalisée le plus rapidement possible pour être pleinement efficace. Même si on a déjà été vacciné préventivement.

  • Personnes non vaccinées ou n'ayant pas leurs rappels à jour : 5 doses de vaccin aux jours 0, 3, 7, 14, 28 ou 2 doses au jour 0, et 1 dose aux jours 7 et 21.
  • Personnes vaccinées et à jour de leurs rappels : 2 doses aux jours 0 et 3.

Où faire le vaccin contre la rage ?

Le vaccin contre la rage doit être prescrit par un médecin et il peut être réalisé par un infirmier ou un médecin. Il peut aussi être effectué dans un centre de vaccinations internationales, auquel cas la prescription et la vaccination se font sur place. La vaccination chez les personnes mordues ou griffées par un animal suspect n'est réalisée que dans des centres de traitement antirabique agréés par le ministère de la Santé.

 Si la vaccination a été réalisée après exposition à la maladie, le don du sang n'est pas possible pendant 1 an après la vaccination.

Le vaccin contre la rage est-il obligatoire ?

Le vaccin contre la rage n'est pas obligatoire mais vivement recommandé pour les voyageurs devant se rendre dans les zones à haut risque : Asie, Afrique et Amérique du Sud. Après une morsure, le vaccin permet de stopper l'évolution de la maladie, à condition que l'injection soit réalisée suffisamment tôt.

Quels sont les effets indésirables après le vaccin contre la rage ?

"Le vaccin contre la rage n'entraîne pas d'effets indésirables particuliers, simplement il est moins efficace que les autres puisque l'injection doit être renouvelée après une morsure", note le Dr Patrice Bourée.

Effets indésirables communs à tous les vaccins injectables :

  • Réaction au site d'injection telle que douleur, rougeur, gonflement : très fréquent (>10 cas sur 100 vaccinés).
  • Des effets généraux comme de la fièvre, des douleurs musculaires ou articulaires : fréquent (1 à 10 cas sur 100 vaccinés).
  • Réaction allergique : très rare (1 cas sur 450 000 vaccinés).

Des réactions allergiques graves, bien que très rares, peuvent survenir après la vaccination. En cas d'éruption cutanée, de gonflement des yeux et du visage, de difficultés à respirer ou à avaler, de malaise, contacter un médecin ou les urgences médicales.

Faut-il faire des rappels ?

Il nécessite 3 doses aux jours, 0, 7 et 21 (ou 28). Pour les voyageurs ayant réalisé ces 3 doses, il n'y a pas lieu de prévoir de rappel systématique. Les rappels à an an puis tous les 5 ans sont recommandés pour :

  • les chiroptérologues capturant ou manipulant des chauves-souris : le rappel à un un an reste systématique, les rappels suivants seront fonction de résultats de tests d'immunité ;
  • les professionnels exposés (vétérinaires, personnels de laboratoire manipulant du matériel contaminé…) : les rappels seront fonction du niveau de risque d'exposition et de résultats de tests d'immunité.

Prix et remboursement

Le vaccin contre la rage est fixé à un prix libre. Ce médicament non pris en charge par l'Assurance maladie.

Merci au Dr Patrice Bourée, infectiologue à l'Institut Alfred Fournier à Paris.

Vaccins et prévention