Rattrapage vaccinal : calendrier 2022, schéma, recommandations

ROR, hépatite, HPV... Un rattrapage vaccinal s'impose quand on n'est pas à jour dans ses vaccins. Celui-ci doit se faire selon l'âge et les doses déjà reçues du vaccin. Le point sur les recommandations 2021, le schéma et le calendrier de rattrapage vaccinal chez l'adulte et l'enfant.

Rattrapage vaccinal : calendrier 2022, schéma, recommandations
© 123rf-kreminska

Un vaccin est une préparation le plus souvent à base de germes inactivés, atténués ou tués qui protège contre une infection ou une maladie. En France, certains vaccins sont obligatoires, d'autres sont recommandés. Il est important de vérifier régulièrement si on est à jour dans ses vaccins. Si ce n'est pas le cas, un rattrapage vaccinal, dont le schéma varie en fonction de son âge et des doses précédemment reçues, doit être réalisé. Un vaccin peut être fait par un médecin, une sage-femme, un infirmier(ère), un pharmacien ou les professionnels d'un centre de protection maternelle et infantile (PMI). Eclairage sur le calendrier de rattrapage vaccinal et les dernières recommandations de la Haute Autorité de Santé en vigueur. 

Définition : qu'est-ce que le rattrapage vaccinal ?

Le rattrapage vaccinal a pour but de rattraper les injections des vaccins que l'on n'a pas faites afin d'être bien à jour. "Être à jour dans ses vaccins" correspond au fait d'avoir réalisé tous les vaccins nécessaires (obligatoires ou recommandés) en fonction de son âge, de sa situation et avec le bon nombre d'injection pour être protégé. Contrairement à ce que l'on peut croire, il n'est pas nécessaire de tout recommencer si l'on a oublié un ou plusieurs rappels. Il suffit simplement de reprendre la vaccination au stade où elle a été interrompue. C'est ce que l'on appelle le "rattrapage vaccinal". Le rattrapage vaccinal doit, en outre, respecter les obligations vaccinales en vigueur et assurer la réalisation des vaccinations exigibles pour l'entrée ou le maintien en collectivités (11 valences pour tous les enfants nés à compter du 1er janvier 2018 et 3 valences - DTP- pour les enfants nés avant). Les 11 vaccins obligatoires depuis le 1er janvier 2018 sont contre : la diphtérie, la poliomyélite, le tétanos, l'Haemophilus b, l'hépatite B, la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le pneumocoque et le méningocoque.

Comment savoir si on est à jour dans ses vaccins ?

Si vous n'êtes pas à jour dans vos vaccins, vous devez faire un rattrapage vaccinal. 

Pour savoir si vous êtes à jour dans vos vaccinations, il convient de consulter votre médecin traitant en emportant votre carnet de santé ou votre carnet de vaccination. Normalement, toutes les injections réalisées doivent y figurer avec la date de l'injection et la date du rappel (si nécessaire). Si vous n'êtes pas à jour dans vos vaccins, vous devez faire un rattrapage vaccinal. Tout rendez-vous avec un professionnel de santé et en particulier à des moments clés de la vie (consultation pour tout motif médical, scolarité, université, hospitalisation, grossesse, visite de prévention ou d'embauche) est l'occasion de vérifier son statut vaccinal et d'entreprendre, si besoin, un rattrapage vaccinal.

Calendrier de rattrapage vaccinal 2022 enfant et adulte

calendrier rattrapage vaccin 2022
Calendrier 2022 des rattrapages pour la vaccination © Ministère de la Santé
calendrier rattrapage vaccin 2022
Suite du calendrier 2022 des rattrapages pour la vaccination © Ministère de la Santé

Schéma de rattrapage vaccinal chez l'enfant

Rattrapage vaccinal de l'Haemophilus Influenza de type Bun rattrapage vaccinal peut être effectué jusqu'à l'âge de 5 ans avec le vaccin monovalent pour les enfants n'ayant pas été vaccinés avant 12 mois.

  • entre 6 et 12 mois : deux doses de vaccin monovalent à un mois d'intervalle (M0, M1) et un rappel 6 mois après la première dose soit trois doses au total
  • au-delà de 12 mois et jusqu'à 5 ans : une seule dose de vaccin monovalent

Rattrapage vaccinal de l'Hépatite B  : un rattrapage vaccinal est recommandé chez les enfants et les adolescents jusqu'à l'âge de 15 ans révolus. Tout enfant ou adolescent âgé de moins de 16 ans, non antérieurement vacciné, devrait se voir proposer la vaccination contre l'hépatite B à l'occasion d'une consultation médicale ou de prévention. Dans ce contexte, pour les adolescents de 11 à 15 ans révolus, un schéma simplifié à deux injections séparées de six mois peut être utilisé

Rattrapage vaccinal de l'Infection à méningocoque C : un rattrapage vaccinal pour tous les enfants à partir de 12 mois, adolescents et adultes jeunes jusqu'à l'âge de 24 ans révolus par un vaccin méningococcique C conjugué (Menjugate® ou Neisvac®) selon un schéma à une dose

Rattrapage vaccinal du ROR (rougeole, oreillons, rubéole) : un rattrapage est proposé aux personnes nées après 1980 et âgées de plus de 18 mois pour obtenir, au total, deux doses de vaccin trivalent ROR (avec un délai minimal de un mois entre les doses), quels que soient les antécédents vis-à-vis des trois maladies

Rattrapage vaccinal du pneumocoque : un rattrapage est proposé pour les nourrissons et les enfants à risque élevé d'infection invasive à pneumocoque.

Rattrapage vaccinal de l'HPV (infection à papillomavirus humains) : dans le cadre du rattrapage vaccinal, la vaccination est recommandée pour les deux sexes entre 15 et 19 ans révolus.

Schéma de rattrapage vaccinal chez l'adulte

Rattrapage vaccinal de la coqueluche : un rattrapage avec un vaccin dTcaPolio est proposé jusqu'à l'âge de 39 ans pour les âgées de plus de 25 ans n'ayant pas reçu le rappel à 25 ans.

► Rattrapage vaccinal du DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite) : en cas de rappel oublié (rappel obligatoire à 11 mois et recommandés à 6, 11-13, 25, 45 et 65 ans, puis tous les 10 ans), il faut reprendre la vaccination là où elle s'est arrêtée, en respectant les âges à plus ou moins 5 ans. Par exemple, un rappel de vaccin fait à 28 ans (- de 5 ans par rapport à 25 ans) pourra être refait à 45 ans mais s'il a été fait à 33 ans (+ 5 ans par rapport à 25 ans) il devra aussi être refait à 45 ans.

Quelles sont les recommandations de la HAS pour le rattrapage vaccinal ?

La Haute Autorité de Santé a mis à jour ses recommandations en 2019. Elles n'ont pas été actualisées depuis : 

► Il n'est pas dangereux d'administrer un vaccin à une personne éventuellement déjà immune vis-à-vis de la maladie concernée, et donc un rattrapage vaccinal est indiqué en cas de statut inconnu.

► La présence d'une infection mineure ou d'une fièvre de faible intensité ne doit pas retarder le rattrapage vaccinal. L'existence d'une maladie fébrile (> 38°) ou d'une infection aiguë modérée ou sévère ne contre-indique pas la vaccination mais peut conduire à la différer de quelques jours

► Déterminer, pour chaque valence (partie d'un vaccin), le nombre de doses que l'individu aurait dû recevoir en tenant compte de l'âge au moment du rattrapage, des doses antérieures reçues avec preuve de vaccination en s'assurant que l'intervalle minimal entre les doses antérieures reçues (primo-vaccination et rappel) ait bien été respecté et ce indépendamment de l'ancienneté des doses administrées. Il est possible de réaliser jusqu'à quatre injections au cours d'une séance de vaccination en accord avec la personne vaccinée.

► Pour ce faire, il ne sera pas tenu compte des doses administrées à un intervalle trop rapproché d'une dose précédente. À l'inverse, si certaines doses ont été administrées à un intervalle trop long, les doses administrées sont quand même prises en compte et seules les doses manquantes pour compléter un schéma de primo-vaccination et le premier rappel seront administrées.

Établir un programme de rattrapage en débutant préférentiellement par les vaccins protégeant contre les maladies infectieuses invasives et/ou ceux nécessitant plusieurs doses, tout en respectant l'intervalle minimal entre chaque dose. Chaque fois que possible, se recaler sur le calendrier en vigueur.

► Associer le rattrapage à un dépistage de l'hépatite B (Ag HBs, Ac antiHBs, Ac antiHBc) en cas d'exposition à risque et à un dosage post vaccinal après une dose de tétanos et d'hépatite B.

► Lorsque le statut vaccinal est inconnu, doser les anticorps antitétaniques 4 à 8 semaines après une dose de vaccin contre le tétanos adaptée à l'âge et tenir compte du résultat pour la poursuite du rattrapage.

► Lorsque le statut vaccinal est inconnu, doser les anticorps antiHBs 4 à 8 semaines après une dose de vaccin contre l'hépatite B adaptée à l'âge et tenir compte du résultat pour la poursuite du rattrapage.

Utiliser des sites différents lors d'injections multiples, espacés d'au moins 2,5 cm, en privilégiant les deltoïdes nourrissons de plus de 1 an, les grands enfants et les adultes et la face antérolatérale de la cuisse chez les nourrissons avant 1 an. Les injections dans la fesse sont à proscrire. Après une vaccination BCG, ne pas vacciner pendant 3 mois sur le même membre

Combien de temps entre deux vaccins ?

Entre deux vaccins vivants atténués différents (tuberculose, ROR, fièvre jaune, varicelle, polio orale, rotavirus, grippe nasale) : simultanément ou à un intervalle minimum de 4 semaines entre les deux vaccins. Il n'y a pas de contre-indication formelle au non-respect de ce délai, mais les données scientifiques suggèrent qu'un délai inférieur à 4 semaines puisse compromettre leurs réponses immunes (exemple : ROR, rubéole et fièvre jaune)

Entre deux vaccins inactivés différents (polio injectable, diphtérie, tétanos, Haemophilus B, hépatite B, pneumocoque, méningocoque, HPV, grippe injectable, rage, hépatite A, encéphalite à tique, encéphalite japonaise) : l'intervalle de temps importe donc peu mais sur un plan immunitaire il est préférable d'espacer les vaccins (traditionnellement un intervalle de 3 semaines est admis). D'une manière générale, la réponse immune des vaccins inactivés n'interfère pas avec celle d'autres vaccins inactivés ou celle de vaccins vivants atténués.

Entre un vaccin vivant atténue et un vaccin inactivé : l'intervalle de temps importe donc peu mais sur un plan immunitaire il est préférable d'espacer les vaccins (traditionnellement un intervalle de 3 semaines est admis).

Possibilité de réaliser jusqu'à quatre injections au cours d'une séance de vaccination en accord avec la personne vaccinée.

►Tous les vaccins peuvent être administrés le même jour ou à n'importe quel intervalle à l'exception des vaccins vivants viraux qui doivent être administrés le même jour ou à 4 semaines d'intervalle.

Quelles sont les consignes pour le rattrapage vaccinal des migrants ?

Le rattrapage vaccinal doit être réalisé le plus tôt possible après l'entrée sur le territoire et dans un délai optimal de 4 mois après l'arrivée à l'occasion du "rendez-vous santé".

 Pour les enfants de moins d'un an, il convient de mettre en œuvre le calendrier vaccinal français sans contrôle sérologique post-vaccinal.

 Le rattrapage vaccinal doit se fonder sur le calendrier vaccinal français (France métropolitaine ou Guyane/Mayotte)

► Ces populations doivent être vaccinées contre : l'hépatite B (chez les adultes migrants non immuns (sérologie ou TROD Ag HBs négatif), exposés à un risque de contamination : partenaires multiples et personnes amenées à séjourner dans un pays de moyenne ou de forte endémie en particulier) ; l'hépatite A (chez les enfants migrants âgés de 1 à 18 ans, non immuns (sérologie pré-vaccinale négative) et susceptibles de séjourner dans un pays d'endémie ; la varicelle : (chez les personnes migrantes âgées de 12 à 40 ans, originaires de pays tropicaux, ne rapportant pas d'antécédent clinique de varicelle et séronégatifs). Pour les autres vaccinations (BCG, DTCaPHiB, VPC 13, Men C, Men B, ROR, HPV et grippe) : les recommandations du calendrier vaccinal français en vigueur s'appliquent.

► Dépistage systématique de l'hépatite B en cas de provenance d'un pays à risque ; dépistage VIH ; dépistage de la tuberculose pour les moins de 18 ans et de la tuberculose maladie à tout âge chez les personnes à risque d'exposition ou provenant de pays de forte incidence de la tuberculose ; •dosage des anticorps anti-tétaniques et/ou anti-HBs postvaccinal.

Sources :

- Calendrier vaccinal 2022, ministère de la Santé, 25 avril 2022

- Le site Vaccination-info-service.fr

- Rattrapage vaccinal en population générale, recommandation vaccinale de la Haute Autorité de Santé, décembre 2019. 

- Rattrapage des vaccinations chez l'enfant e l'adulte, InfoVac. 

Vaccins et prévention