Vaccins chez l'enfant : dates, rappels, les obligatoires

Environ 1,5 million d'enfants sont concernés par la vaccination chaque année en France. Depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccins sont obligatoires. Tout ce qu'il faut savoir sur le calendrier vaccinal des enfants avec le Dr Marc Druet, médecin généraliste.

Vaccins chez l'enfant : dates, rappels, les obligatoires
© 123RF-scyther5

À quoi sert la vaccination chez l'enfant ?

La vaccination est obligatoire chez les nourrissons et les enfants. Elle permet de les protéger efficacement et durablement contre de nombreuses maladies infectieuses graves voire mortelles.

À quel âge se fait le premier vaccin ?

Le premier vaccin se fait à l'âge de 1 mois avec le vaccin BCG (non obligatoire mais recommandé chez certains enfants). Les premiers vaccins obligatoires sont administrés à l'âge de 2 mois.

Vaccination des prématurés : quelles consignes ?

Est considérée comme prématurée, toute naissance qui survient avant 37 semaines d'aménorrhée, soit avant le 8ème mois de grossesse. Le prématuré est exposé à un risque infectieux accru en termes d'incidence et de gravité, en particulier pour la coqueluche. La vaccination de routine doit débuter à 2 mois d'âge chronologique, quel que soit le degré initial de prématurité.

vaccination prématuré
Schéma de vaccination du nouveau-né prématuré et/ou pesant moins de 2 000 g de mère Ag HBs + © Ministère de la Santé
vaccination prématuré
Schéma de vaccination du prématuré (hors nouveau-nés de mère Ag HBs +) - 2021 © Ministère de la Santé

Vaccins obligatoires chez l'enfant

11 vaccinations obligatoires sont pratiquées, sauf contre-indication médicale reconnue, dans les 18 premiers mois de l'enfant selon le calendrier vaccinal et sont exigibles, pour l'entrée ou le maintien en collectivité, pour tout enfant né à compter du 1er janvier 2018. Lorsqu'une ou plusieurs vaccinations font défaut, le code de la santé publique prévoit que l'enfant est provisoirement admis. Les vaccinations obligatoires manquantes selon l'âge de l'enfant et conformément au calendrier des vaccinations doivent être effectuées dans les 3 mois suivant l'admission. Une fois la vaccination débutée, il est ensuite nécessaire de poursuivre l'immunisation selon le calendrier vaccinal en vigueur . Lorsque l'enfant est admis dans une collectivité d'enfants pour une durée supérieure à un an, la justification de la réalisation des vaccinations obligatoires pour le maintien dans cette collectivité est annuelle.

Doit-on toujours faire le BCG ?

Le Vaccin BCG AJVaccines® (anciennement dénommé Vaccin BCG SSI®) n'est actuellement pas disponible en ville. Il est distribué uniquement dans les centres de vaccinations, les services de PMI et les Centres de lutte contre la tuberculose (CLAT). Les vaccins disponibles, sont actuellement à réserver aux enfants les plus exposés et susceptibles d'évoluer en cas d'infection vers une tuberculose. Il s'agit, en priorité des enfants âgés de moins de cinq ans qui présentent en outre un facteur de risque lié à leur environnement ou leurs proches / entourage (notamment un antécédent familial de tuberculose ou des liens avec un pays où la tuberculose est très fréquente). Les enfants vivant en Île-de-France ne sont plus prioritaires pour la vaccination, en l'absence d'autres facteurs de risque. Les enfants nés à Mayotte ou en Guyane doivent recevoir ce vaccin de manière prioritaire.

Calendrier vaccinal : Dates et rappels des vaccins

Le calendrier des vaccinations 2021 a été rendu public le 5 mai par le ministère de la Santé. Parmi les nouveautés, chez l'enfant, l'extension de la vaccination contre les HPV aux garçons de 11 à 14 ans révolus avec un rattrapage vaccinal pour ceux âgés entre 15 et 19 ans révolus. Cette recommandation est applicable depuis le 1er janvier 2021. Toute vaccination chez le jeune garçon doit être initiée avec le Gardasil9® (Gardasil® a été retiré du marché en décembre 2020).

Nouveau-né : Période de la vie de de 0 à 28 jours. Nourrisson : Période de 29 jours à 23 mois. Enfant : Période de 2 ans à 18 ans

calendrier vaccinal enfant 2021
Calendrier vaccinal de l'enfant pour 2021 © Ministère de la Santé
calendrier vaccinal enfant 2021
Calendrier vaccinal de l'enfant pour 2021 (suite) © Ministère de la Santé

Les réactions possibles après un vaccin chez l'enfant

"La vaccination chez l'enfant peut entraîner des douleurs au point d'injection et des réactions fébriles mais cela reste relativement rare", rassure le médecin généraliste. Dans un rapport de juin 2019, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) annonçait que sur 38 millions de vaccins administrés aux enfants entre 2012 et 2017, 962 déclarations d'effets indésirables concernant des nourrissons de moins de 2 ans ont été enregistrées. Parmi les effets signalés : fièvre, réactions locales, pleurs persistants, éruption cutanée transitoire et urticaires. Des diarrhées ou vomissements ont également été déclarés. Pour les cas les plus sévères : fièvre élevée et/ou convulsions (le plus souvent en association à la fièvre), diminution du tonus musculaire, baisse de réactivité. Des effets "connus, transitoires et mentionnés dans la notice des vaccins" note l'ANSM qui estime que "ces données confirment la sécurité des vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans".

Pour déclarer un effet désirable :  www.signalement-sante.gouv.fr 

Vaccin à faire à l'enfant en cas de voyage

"Cela dépend de la destination mais quelle qu'elle soit, le vaccin contre l'hépatite A est indispensable", note le Dr Marc Druet. Il est vivement conseillé d'être à jour des vaccins recommandés en France et d'être protégé contre des maladies infectieuses qui circulent dans la zone de destination. Faites le point avec votre médecin traitant ou votre pédiatre avant de partir à l'étranger.

Contre-indications de vaccination chez l'enfant

  • Une allergie grave connue à l'un des composants du vaccin est une contre-indication à la vaccination. "Certains vaccins contiennent une infime quantité de protéines d'œufs. Ils sont contre-indiqués chez les enfants ayant eu des accidents graves suite à l'ingestion d'œufs mais cela reste très rare ", précise le Dr Marc Druet.
  • L'existence d'une maladie fébrile ou d'une infection aiguë modérée à sévère ne contre-indique pas la vaccination mais peut conduire à la différer de quelques jours. La présence d'une infection mineure et/ou d'une fièvre de faible intensité ne doit pas entraîner le report de la vaccination.
  • Les vaccins vivants atténués (ROR, BCG, vaccin contre les infections à rotavirus, vaccin contre la varicelle, vaccin contre le zona, Fièvre jaune) sont contre-indiqués en cas d'immunodépression congénitale ou acquise tant que l'immunodépression persiste, sauf cas particuliers.

Source : Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2021. Ministère de la Santé. Avril 2021.

Merci au Dr Marc Druet, médecin généraliste.