Vaccin Prevenar : contre quoi, adulte, bébé, obligatoire ?

Le Prevenar® est un vaccin courant permettant de lutter contre les pneumonies, méningites ou infections invasives. Ce vaccin est prescrit chez les bébés dès le plus jeune âge. Mais contre quoi protège-t-il ? Quels effets secondaires ?

Vaccin Prevenar : contre quoi, adulte, bébé, obligatoire ?
© keeratipreechanugoon-123RF

Qu'est-ce que le vaccin Prevenar ?

Le vaccin Prevenar® (51.32 euros) est un vaccin pneumococcique conjugué à base de polyosides bactériens (fragments de capsules de bactéries). Ces polyosides constituent les antigènes du vaccin et sont issus de 13 sérotypes différents de la bactérie Streptococcus pneumoniae appelée aussi pneumocoque (sérotypes 1, 3, 4, 5, 6A, 6B, 7F, 9V, 14, 18C, 19A, 19F et 23F). Ils sont conjugués à une protéine vectrice : la CRM197, provenant de la bactérie responsable de la diphtérie. Ces antigènes sont adsorbés sur phosphate d'aluminium. Le Prevenar® se présente sous forme de suspension injectable en seringue préremplie (une dose = 0,5 ml). Il est commercialisé par le laboratoire pharmaceutique Pfizer. Ce vaccin fait partie des vaccins obligatoires chez les nourrissons nés à partir de janvier 2018.

Contre quoi protège le vaccin Prevenar ?

Le vaccin Prevenar® protège les nourrissons à partir de l'âge de 6 semaines, les enfants et les adultes contre les infections invasives et les pneumonies causées par le pneumocoque. Il protège également les nourrissons, les enfants et les adolescents jusqu'à 17 ans contre les otites moyennes aigües dues au pneumocoque. Cette bactérie peut, entre autres, être responsable de méningites et de septicémies pouvant être mortelles, surtout chez les enfants.

Le vaccin Prevenar protège-t-il du BCG ?

Le BCG (bacille de Calmette et Guérin) est une bactérie responsable de la tuberculose. Le Prevenar® ne protège pas de la tuberculose (ne contenant pas ce germe ni même ses antigènes). 

Quel schéma vaccinal chez l'adulte ?

Selon les recommandations en vigueur en 2022, les adultes à risque élevé d'infections sévères à pneumocoques (certaines maladies chroniques, cancers, antécédent de drépanocytose, VIH, transplantations, affections immunitaires, etc.) doivent recevoir au moins une dose de Prevenar®, en complément d'une dose de Pneumovax® (23-valent). Généralement, une dose de Prevenar® suffit. Toutefois dans le cas d'une greffe de cellules souches hématopoïétiques, une première dose est à administrer 3 à 6 mois après la greffe, 2 autres doses sont à administrer à au moins un mois d'intervalle les unes des autres, puis une dose de rappel est recommandée 6 mois après la 3ème dose. 

Quel schéma vaccinal chez le bébé ?

Selon le calendrier vaccinal en vigueur en 2022, Prevenar® est recommandé chez le nourrisson selon un schéma en 3 doses : la première à l'âge de 2 mois, la seconde à l'âge de 4 mois et une dose de rappel entre 11 et 15 mois. Toutefois, 2 schémas sont possibles pour le Prevenar®, l'un en 3 doses (2 doses initiales + une dose de rappel) et l'autre en 4 doses (3 doses initiales + une dose de rappel). Dans le cas d'une primovaccination à 3 doses : première dose à l'âge de 2 mois, les suivantes à au moins un mois d'intervalle suivies d'une dose de rappel (4ème dose) entre l'âge de 11 et 15 mois. Il est possible de vacciner les nourrissons dès l'âge de 6 semaines. Dans le cas d'une primovaccination à 2 doses : première dose à partir de l'âge de 2 mois, la seconde 2 mois plus tard et une dose de rappel (3ème dose) entre l'âge de 11 et 15 mois. Chez les bébés prématurés, le schéma à 4 doses est recommandé. Chez les bébés non vaccinés âgés de 7 à 11 mois, un schéma à 3 doses est recommandé avec un intervalle d'au moins 1 mois entre les 2 premières doses, suivi d'une dose de rappel dans la 2ème année de vie. Enfin, chez les bébés non vaccinés âgés de 12 à 23 mois, 2 doses sont requises avec un intervalle d'au moins 2 mois entre les deux. Aucune dose de rappel n'est recommandée.

Où se fait le vaccin Prevenar ?

Ce vaccin s'administre par voie intramusculaire, de préférence au niveau de la face antérolatérale de la cuisse chez les nourrissons et dans le muscle deltoïde, situé au niveau de l'épaule, pour la vaccination des enfants et des adultes. 

Où mettre un patch Emla avant de faire le vaccin Prevenar ?

Le patch Emla® est à placer environ une heure et demie avant l'injection du Prevenar® au niveau du site d'injection recommandé par le médecin.

Quand faire son rappel ?

Lorsqu'une dose de rappel avec le vaccin Prevenar® est requise (chez les nourrissons ayant reçu leur primovaccination avant l'âge de 7 mois), celle-ci se fait entre l'âge de 11 et 15 mois. Pour les nourrissons primovaccinés entre l'âge de 7 et 11 mois, la dose de rappel se fait dans la deuxième année de vie. Les personnes ayant reçu une greffe moelle osseuse (cellules souches hématopoïétiques), une dose de rappel est recommandée 6 mois après la 3ème dose de Prevenar®.

Est-il obligatoire ?

Le Prevenar est obligatoire pour tous les nourrissons nés après le 1er janvier 2018, en raison de la gravité des infections causées par le pneumocoque chez les nourrissons, les enfants. Les recommandations en vigueur sont celles du calendrier vaccinales 2022. Le vaccin Prevenar® est recommandé chez toutes les personnes à risque d'infection invasive à pneumocoque (personnes ayant des pathologies particulières ou ayant subi une greffe de moelle osseuse notamment).

Quels sont ses effets secondaires ? 

Les effets indésirables les plus fréquents observés après administration du Prevenar® sont des réactions locales au niveau du site d'injection (œdème, rougeur, douleur), de la fièvre, des frissons, de la fatigue, des douleurs musculaires et articulaires, de l'irritabilité (surtout chez les enfants en bas âge), une perte d'appétit, des diarrhées, des vomissements, des maux de tête, des éruptions cutanées, de l'urticaire et des troubles du sommeil. Ces effets sont généralement transitoires et ne durent pas plus de quelques jours. De manière exceptionnelle, des convulsions et des réactions allergiques peuvent survenir avec œdème et difficultés à respirer voire choc anaphylactique.

Il est fréquent d'avoir de la fièvre après avoir reçu le vaccin Prevenar

Quelles sont les réactions "normales" après le vaccin Prevenar ?

Les effets indésirables cités ci-dessus (à l'exception des réactions allergiques) sont bénins et fréquents après l'administration du Prevenar®. Ils ne nécessitent pas de consulter un médecin dans la mesure où ils ne durent que quelques jours. Les réactions normales sont les rougeurs, douleurs, sensibilités et œdème qui peuvent s'observer au niveau du site d'injection du vaccin, sauf en cas d'aggravation. 

Est-ce normal d'avoir de la fièvre après le vaccin Prevenar ?

Il est tout à fait possible d'avoir de la fièvre après avoir reçu une dose de Prevenar®. Cet effet indésirable est fréquent voire très fréquent, chez les nourrissons, les enfants, les adolescents et les adultes. La fièvre traduit une réponse immunitaire de l'organisme qui fabrique les anticorps contre le pneumocoque suite à l'administration des antigènes pneumococciques contenus dans le vaccin. Cet effet indésirable est normalement transitoire.

Vaccins et prévention