Vaccins chinois du Covid : nom, efficacité, composition

En Chine, trois vaccins sont administrés dans le pays : CoronoVac du laboratoire Sinovac et deux vaccins Sinopharm, du laboratoire éponyme. L'OMS a validé le vaccin Sinopharm en mai et le vaccin de Sinovac le 1er juin. Fiabilité, effets secondaires...Que sait-on à ce stade ? Le point avec Valérie Delbos, infectiologue au CHU d'Angers.

Vaccins chinois du Covid : nom, efficacité, composition
© Alex Chitaro/Sipa USA/SIPA

[Mise à jour le mardi 3 août à 10h02] Au 6 juillet, 1,318 milliard d'injections de vaccin du Covid ont été réalisées en Chine, selon la commission nationale de la santé mais on ne connait pas le taux de vaccination national. Les vaccins administrés en Chine sont ceux qu'elle produit soit le vaccin Sinopharm et le Coronavac (Sinovac). Ces deux vaccins ont été validés par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) en mai et juin 2021 ce qui a permis de les intégrer au dispositif international Covax de distribution de vaccins dans les pays défavorisés. Selon une étude publiée dans "The Lancet Microbe" en juillet 2021 et menée à Hongkong sur plus d'un millier de patients, le vaccin Coronavac, développé par le laboratoire chinois Sinovac, entraîne la production de dix fois moins d'anticorps que le vaccin développé par Pfizer-BioNTech. La quantité d'anticorps ne suffit pas à évaluer le niveau d'immunité conféré par un vaccin, soulignent les auteurs dans la publication mais "les différences de concentrations d'anticorps neutralisants identifiés dans notre étude pourraient se traduire par des différences substantielles dans l'efficacité du vaccin". En parallèle, la Chine travaille sur le développement d'un vaccin administré par pulvérisation nasale qui n'utilise que 20% de la dose normalement nécessaire lors d'une injection intramusculaire d'un vaccin. Les premiers essais cliniques ont été lancés en septembre 2020 par l'Institut de médecine militaire de l'Université de Wuhan. En juillet, les scientifiques chinois ont lancé la phase 2 des tests. 

Quels sont les noms des vaccins chinois ?

Les trois vaccins autorisés à ce jour en Chine sont : CoronoVac ou "vaccin COVID-19 Vero Cell" du laboratoire Sinovac et deux vaccins intitulés Sinopharm, du laboratoire éponyme. 

Quel est leur mécanisme d'action ?

Les vaccins anti-covid mis au point par les laboratoires pharmaceutiques chinois Sinovac et Sinopharm utilisent la plus ancienne des technologies vaccinales, à savoir celle des vaccins à virus inactivés. Concrètement, une version tuée du virus de la maladie ciblée est administrée afin de déclencher une réponse immunitaire. "On garde le pouvoir immunogène du virus en enlevant son pouvoir pathogène que l'on inactive par différentes méthodes (chaleur, produits chimiques) pour qu'il ne soit plus virulent, qu'il n'entraîne plus la maladie contre laquelle le vaccin est administré, mais qu'il déclenche une réponse immunitaire par la fabrication d'anticorps", précise le Dr Valérie Delbos. 

Sont-ils efficaces ? 

► L'efficacité du vaccin Sinopharm pour l'ensemble des cas de Covid-19 est évaluée à 51%, mais à 100% pour les cas graves nécessitant une hospitalisation.

►L'efficacité du CoronaVac est de 57 % pour prévenir les cas de Covid-19 symptomatiques et de 100 % pour éviter les cas les plus graves et les hospitalisations, sur les populations étudiées, a indiqué l'OMS. Selon une étude publiée dans "The Lancet Microbe" en juillet 2021 et menée à Hongkong sur plus d'un millier de patients, le vaccin Coronavac, développé par le laboratoire chinois Sinovac, entraîne la production de dix fois moins d'anticorps que le vaccin développé par Pfizer-BioNTech. La quantité d'anticorps ne suffit pas à évaluer le niveau d'immunité conféré par un vaccin, soulignent les auteurs dans la publication mais "les différences de concentrations d'anticorps neutralisants identifiés dans notre étude pourraient se traduire par des différences substantielles dans l'efficacité du vaccin".

C'est quoi le vaccin CoronaVac ?

Développé par le laboratoire Sinovac, CoronaVac est un vaccin contenant le virus SRAS-CoV-2 qui a été inactivé (tué) et ne peut pas provoquer la maladie. Il contient également un "adjuvant", une substance qui aide à renforcer la réponse immunitaire au vaccin. Lorsqu'une personne reçoit le vaccin, son système immunitaire identifie le virus inactivé comme étranger et fabrique des anticorps contre lui. Si, plus tard, la personne vaccinée entre en contact avec le SRAS-CoV-2, le système immunitaire reconnaîtra le virus et sera prêt à défendre l'organisme contre celui-ci. C'est le mécanisme "classique" des vaccins. Un début d'examen de ce vaccin a été annoncé par l'EMA le 4 mai. "La décision de commencer l'examen continu est basée sur les résultats préliminaires d'études de laboratoire (données non cliniques) et d'études cliniques. Ces études suggèrent que le vaccin déclenche la production d'anticorps qui ciblent le SRAS-CoV-2, le virus qui cause le COVID-19, et peut aider à se protéger contre la maladie" explique-t-elle dans un communiqué. Ce vaccin a été approuvé par l'OMS mardi 1er juin 2021. Ce vaccin, qui requiert deux doses à intervalle de deux à quatre semaines, a été validé pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

→ Les conclusions de l'essai de phase 3 du vaccin CoronaVac ont été publiées le 5 février 2021 par Sinovac. Ils avaient commencé en juillet 2020. "Des essais ont été menés au Brésil, en Turquie, en Indonésie et au Chili. Conformément aux principes de Bonnes Pratiques Cliniques (BPC), les essais ont été menés avec le candidat vaccin produit à partir du même lot et suivant le calendrier de 0, 14 jours. Il y a eu un total de 25 000 participants inscrits à l'essai dans ces quatre pays." A partir des résultats observé au Brésil et en Turquie, Sinovac a indiqué que le taux d'efficacité du vaccin contre la maladie Covid-19 était de 50,65% pour tous les cas, de 83,70% pour les cas nécessitant un traitement médical et 100,00% pour les cas hospitalisés, sévères et les cas mortels. Selon une étude publiée le 17 novembre dans la prestigieuse revue The Lancet, ce vaccin "est sûr et déclenche bien une réponse immunitaire chez les patients en bonne santé". Les résultats publiés portaient sur les essais cliniques de phases I et II menés sur environ 700 Chinois âgés de 18 à 59 ans en bonne santé. Deux doses ont été injectées aux participants, à 14 jours d'intervalle, et les chercheurs ont remarqué une réponse immunitaire "robuste" au bout de 28 jours. 

C'est quoi les vaccins Sinopharm ?

L'OMS a autorisé le 7 mai l'utilisation d'urgence du vaccin contre la COVID-19 de Sinopharm. "Le produit de Sinopharm est un vaccin inactivé appelé vaccin SARS-CoV-2 (Vero Cell). Les conditions de stockage peu contraignantes le rendent parfaitement adapté là où les ressources sont limitées" souligne l'autorité qui "recommande le vaccin pour les adultes de 18 ans et plus, avec deux doses espacées de trois à quatre semaines. L'efficacité du vaccin chez les cas symptomatiques ou hospitalisés est estimée à 79 %, tous groupes d'âge confondus". Peu de personnes âgées (de plus de 60 ans) ont participé aux essais cliniques et l'efficacité du vaccin pour ce groupe d'âge ne peut donc être estimée. L'OMS n'émet pas toutefois de recommandations concernant l'âge limite pour ce vaccin car les données préliminaires et les données d'immunogénicité complémentaires indiquent qu'il aura probablement un effet protecteur chez les personnes plus âgées. "D'un point de vue théorique, il n'y a aucune raison de penser que le profil d'innocuité serait différent chez les jeunes et les personnes âgées. L'OMS recommande donc que les pays offrant le vaccin aux groupes plus âgés assurent le suivi de son innocuité et de son efficacité afin de pouvoir proposer une recommandation plus précise." Le vaccin de Sinopharm est produit à Pékin par le Beijing Bio-Institute of Biological Products Co Ltd, une filiale du China National Biotec Group (CNBG). Le 31 décembre 2020, Sinopharm a approuvé "sous conditions" la mise sur le marché de ce vaccin en Chine, alors même que les essais cliniques n'étaient pas terminés. 

Comment se conservent-ils ?

Les vaccins CoronaVac et Sinopharm peuvent être stockés dans un réfrigérateur standard entre 2 et 8°C. 

Quels sont les effets secondaires des vaccins chinois ?

Les effets secondaires du vaccin CoronaVac, se sont révélés assez classiques : une douleur ou une rougeur au niveau du point d'injection. Un seul patient a développé une réaction allergique sévère mais il a été guéri au bout de trois jours. "Les données des essais cliniques de phase 1 et 2 parus dans The Lancet sont tout à fait rassurantes et présagent une bonne tolérance à court terme", ajoute le Dr Valérie Delbos. . 

Chez qui sont-ils recommandés ?

Les laboratoires chinois affirment que leurs vaccins sont efficaces sur toutes les tranches d'âge. 

Peuvent-ils arriver en France ?

Le vaccin Coronavac est en cours d'analyse par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'Agence Européenne du médicament (EMA) depuis le 4 mai 2021. Il n'est toujours pas autorisé en Europe de même que le vaccin Sinopharm. Leur arrivée n'est donc pas prévue en France à date.

Merci à Valérie Delbos, infectiologue au CHU d'Angers.

Sources : 

Vaccin anti-COVID-19 de Sinopharm : ce qu'il faut savoir. 10 mai 2021. OMS.

EMA starts rolling review of COVID-19 Vaccine (Vero Cell) Inactivated. 04/05/2021

Sinovac Announces Phase III Results of Its COVID-19 Vaccine. 05/02/2021

Safety, tolerability, and immunogenicity of an inactivated SARS-CoV-2 vaccine in healthy adults aged 18–59 years: a randomised, double-blind, placebo-controlled, phase 1/2 clinical trial, The Lancet, 17 novembre 2020.

China grants conditional market approval for Sinopharm CNBG's COVID-19 Vaccine, Sinopharm, 2 janvier 2021.

Vaccins contre le Covid