Vaccination Covid France : prendre rdv, Doctolib, Keldoc, centre de vaccination

Chargement de votre vidéo
"Vaccination Covid France : prendre rdv, Doctolib, Keldoc, centre de vaccination"

La vaccination contre la Covid-19 s'ouvre au grand public lundi 18 janvier pour les Français de 75 ans et plus et les personnes les plus à risque dont la liste a été publiée par le ministère. Inscription en ligne, prise de rendez-vous dans un centre de vaccination via Doctolib, Keldoc, Maiia, Sante.fr, téléphone... Marche à suivre pour se faire vacciner.

[Mise à jour le lundi 18 janvier à 12h01] Plus de 6 millions de Français sont appelés à se faire vacciner à partir de lundi 18 janvier. La vaccination contre la Covid-19 en France s'ouvre ainsi à ceux âgés de 75 ans et plus et aux personnes vulnérables à très haut risque de formes graves de la maladie. La prise de rendez-vous (obligatoire) dans un des 800 centres de vaccination du pays est possible sur Internet via les sites Doctolib, Maiia, et KelDoc et par téléphone au 0 800 009 110 (ouvert de 6 heures du matin à 22 heures, 7 jours sur 7). "Chacun pourra être vacciné, au fur et à mesure des livraisons de doses de vaccin à la France. Cela prendra plusieurs semaines et se fera donc progressivement" a prévenu le ministre de la Santé lors de la conférence de presse du 14 janvier. De son côté, le Premier ministre Jean Castex a indiqué qu'il faudra être "patient". La vaccination contre la maladie Covid-19 a débuté en France le 27 décembre 2020, avec le vaccin Pfizer-BioNTech. Les premières doses du vaccin de Moderna ont été livrées le 11 janvier en priorité aux régions dans lesquelles l'épidémie est la plus active : Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, et Provence-Alpes-Côte d'Azur. "Le premier objectif de la vaccination, c'est de faire baisser le nombre des formes graves de COVID-19" rappelle le site du ministère de la Santé. Les résultats des études cliniques ayant principalement montré que les vaccins autorisés pouvaient réduire la mortalité due au virus (plus que sa transmission pour l'instant). La vaccination ne dispense pas de l'application des gestes barrières. Comment se faire vacciner ? Où trouver un centre de vaccination ? Comment prendre rendez-vous ? Sur Internet ? Par téléphone ? Est-ce gratuit ?

Chiffres : combien de personnes vaccinées ?

Selon l'outil CovidTracker basé sur les données du ministère de la Santé, au 17 janvier 2021 :

  • 422 127 personnes ont été vaccinées en France contre la Covid-19 (+9081 en 24 heures). 
  • 1 651 000 doses ont été réceptionnées depuis le 26 décembre 2020.
  • 25.6% des doses réceptionnées en France ont été utilisées.
courbe nombre de vaccination en France
Nombre de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin Covid-19 en France par jour, jusqu'au 17 janvier 2021. © Covid-Tracker.fr

Le système d'information permettant le suivi de la vaccination contre la COVID-19, Vaccin Covid, administré par la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM) et alimenté par les professionnels de santé réalisant les vaccinations est opérationnel depuis le 4 janvier 2021. Le site internet de Santé publique France publie des analyses de la vaccination chaque semaine dans ses points épidémiologiques hebdomadaires.

Carte : quel est le taux de vaccination par région ?

carte taux de vaccination covid région france
Carte du taux de population vaccinée contre la Covid-19 en France, par région au 17 janvier. Données fournies par le Ministère de la Santé. © Covid-Tracker.fr

Pas de vaccination recommandée pour les personnes qui ont déjà eu la Covid-19.

Calendrier de vaccination : qui, à quelle date ?

La HAS a publié le 30 novembre des recommandations sur la stratégie de priorisation des populations à vacciner en France. Cinq phases y sont définies, visant à attribuer les premières doses disponibles aux personnes les plus à risque de faire des formes graves de Covid-19 et les plus exposées au risque d'infection. Le gouvernement a gardé trois phases dans son calendrier présenté le 16 décembre par Jean Castex. Ce calendrier a été modifié au début du mois de janvier 2021 pour accélérer la vaccination de la population, notamment des plus de 75 ans.

Calendrier de la vaccination Covid-19 en France établi en janvier 2021. 

  DATES PUBLICS
ETAPE 1 Fin décembre-Janvier 2021
  • Personnes âgées en établissements (notamment : EHPAD, USLD),
  • Personnes en situation de handicap en établissements (FAM, MAS...),
  • Professionnels exerçant dans les établissements accueillant des personnes âgées, et présentant un risque élevé (plus de 50 ans ou présentant une ou des comorbidités),
  • Professionnels de santé, y compris libéraux, pompiers et aides-à-domicile, et présentant un risque élevé (plus de 50 ans et ou présentant une ou des comorbidités),
  • Personnes de plus de 75 ans vivant à domicile à partir du 18 janvier.
  • Personnes atteintes de maladies graves et donc à très haut risque de formes graves de la Covid-19 : insuffisance rénale chronique sévère, cancer sous traitement, les personnes atteintes de trisomie (liste ci-dessous), à partir du 18 janvier..
ETAPE 2 Février-Mars 2021 Vaccination des 65 ans et plus à domicile et des personnes à risque de formes graves (comorbidités...) quel que soit leur âge.
ETAPE 3 Avril-Mai-Juin 2021
  • Personnes âgées de 50 à 64 ans,
  • Professionnels des secteurs essentiels au fonctionnement du pays en période épidémique (sécurité, éducation, alimentaire),
  • Personnes vulnérables et précaires et des professionnels qui les prennent en charge ;
  • Personnes vivant dans des hébergements confinés ou des lieux clos
  • Reste de la population majeure.

Ordre de vaccination proposé par la Haute Autorité de Santé

ETAPE 1 Vaccination des résidents en Ehpad ou autres hébergements collectifs pour personnes âgées (USLD...) et des professionnels exerçant dans les établissements accueillant des personnes âgées (en premier lieu en EHPAD, USLD) présentant eux-mêmes un risque accru de forme grave/de décès (plus de 65 ans et/ou présence de comorbidité(s)).
ETAPE 2 Vaccination des 75 ans et +  en commençant par les plus âgées/présentant une ou plusieurs comorbidité(s), puis les 65-74 ans en priorisant celles présentant une ou plusieurs comorbidité(s), puis les professionnels des secteurs de la santé et du médico-social âgés de 50 ans et plus et/ou présentant une ou plusieurs comorbidité(s) (quel que soit le mode d'exercice).
ETAPE 3 Vaccination des personnes à risque du fait de leur âge (50-65 ans) ou de leur(s) comorbidité(s) non vaccinées antérieurement, et les professionnels des secteurs de la santé et du médico-social non vaccinés antérieurement.
ETAPE 4 Vaccination des personnes vulnérables et précaires (sans domicile fixe…), vivant en collectivité (prisons, établissements psychiatriques, foyers…) non vaccinés antérieurement du fait de leur âge ou comorbidité, et les professionnels prenant en charge les personnes vulnérables dont les travailleurs sociaux, non vaccinés antérieurement du fait de leur âge ou comorbidité(s).
ETAPE 5 Vaccination des populations susceptibles d'être infectées (18-50 ans) et non ciblées antérieurement.

Qui peut se faire vacciner ?

Le vaccin Pfizer a été autorisé par l'Agence Européenne du médicament dans l'indication "immunisation active pour prévenir la Covid‑19 due au virus SARS‑CoV‑2, chez les personnes âgées de 16 ans et plus". Ainsi, seules les personnes de plus de 16 ans peuvent se voir administrer ce vaccin en France. Le vaccin Moderna est autorisé à partir de 18 ans. La Haute Autorité de Santé a par ailleurs estimé :

  • qu'il n'y a pas lieu, à ce stade, de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà développé une forme symptomatique de la Covid-19 sauf si elles le souhaitent (dans un délai minimal de 3 mois à partir du début des symptômes dans ce cas).
  • que les personnes atteintes de trisomie 21 sont prioritaires pour la vaccination.
  • que les personnes contact d'un cas se fassent tester pour confirmer ou infirmer une infection à la Covid-19 avant d'envisager une vaccination.
  • que les données étant très limitées chez la femme enceinte, la vaccination dans cette population doit être envisagée seulement si les bénéfices potentiels l'emportent sur les risques potentiels pour la mère et le fœtus.
  • qu'il n'est pas conseillé de vacciner pendant l'allaitement compte tenu du fait que l'excrétion dans le lait maternel qui n'est pas connue à ce jour.

Qui sont les personnes prioritaires à la vaccination ?

Les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires françaises sont :

  • Les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée.
  • L'ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités (voir ci-dessous).
  • Les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités (voir ci-dessous).
  • Les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités (voir ci-dessous).
  • Personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d'accueil médicalisés et les maisons d'accueil spécialisées.

A partir du 18 janvier, sont également prioritaires ; 

  • Les personnes âgées de 75 ans et plus (à domicile)
  • Les personnes atteintes de maladies graves qui les rendent à très haut risque de formes graves de la Covid-19 : l'insuffisance rénale chronique sévère, un cancer sous traitement, les personnes atteintes de trisomie. "Il leur faudra consulter leur médecin traitant qui leur fera une ordonnance" a précisé Olivier Véran le 14 janvier.

• Liste des comorbidités valables pour les publics prioritaires

  • obésité (IMC >30),
  • BPCO, insuffisance respiratoire ou asthme grave
  • hypertension artérielle compliquée ou insuffisance cardiaque,
  • diabète déséquilibré de type 1 ou 2,
  • insuffisance rénale chronique,
  • cancers récents de moins de trois ans,
  • transplantation d'organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques.
  • trisomie 21 ou drépanocytose

Liste des pathologies à risque ouvrant droit à la vaccination à partir du 18 janvier (quel que soit l'âge mais sur ordonnance)

Olivier Véran a annoncé le 14 janvier l'ouverture de la vaccination à partir du 18 janvier aux personnes "quel que soit l'âge, s'ils sont particulièrement vulnérables aux formes graves, sur ordonnance médicale".  La liste des personnes particulièrement vulnérables à la Covid concernés a été publiée dans un communiqué de presse du ministère de la Santé le 14 janvier :

  • Personnes atteintes de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie
  • Personnes atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés
  • Personnes transplantées d'organes solides
  • Personnes transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques
  • Personnes atteintes de poly-pathologies chroniques, selon le critère suivant : au moins deux insuffisances d'organes
  • Personnes atteintes de certaines maladies rares (liste)
  • Personnes atteintes de trisomie 21.

Vaccination des plus de 75 ans

Initialement prévue en février-mars 2021, la vaccination des personnes âgées de 75 ans et plus à domicile a été avancée au 18 janvier. Elle est volontaire. Pour les personnes souhaitant se faire vacciner, il faut prendre rendez-vous dans un centre de vaccination, par téléphone ou sur Internet. La prise de rendez-vous est ouverte le 14 janvier.

  • Elle peut se faire sur une des trois plateformes choisies par le ministère de la Santé ; Doctolib, Keldoc et Maiia. 
  • Un numéro de téléphone national est aussi disponible à partir du 15 janvier (le 0 800 009 110).
  • A partir de la fin du mois de janvier, l'Assurance maladie devrait envoyer des courriers aux personnes pouvant aller se faire vacciner (comme cela existe pour le vaccin de la grippe).

Inscription, rendez-vous : comment se faire vacciner ?

A partir de lundi 18 janvier, la vaccination s'ouvre au grand public, à commencer par les 75 ans et plus. La prise de rendez-vous (obligatoire) se fait par téléphone ou sur Internet (via les plateformes Doctolib, Keldoc et Maiia). "Tout le monde ne pourra pas trouver de rendez-vous immédiatement" a prévenu Jean Castex lors de la conférence de presse du 14 janvier. "Il faudra être patient." Olivier Véran a cependant précisé que "chaque centre sait combien de doses il disposent pour les 4 semaines à venir et chaque centre est donc en capacité de donner des rendez-vous pour les 4 semaines à venir".

Pour se faire vacciner : 

  • Prendre rendez-vous dans un centre de vaccination, par téléphone ou sur Internet. Trois plateformes ont été choisies par le ministère de la Santé pour la prise de rendez-vous dans un centre de vaccination ; Doctolib, Keldoc et Maiia. La prise de rendez-vous peut aussi se faire en contactant un centre de vaccination (liste sur Sante.fr).
  • Pour les personnes atteintes de maladies à haut risque de formes graves (liste ci-dessus), il faut avoir une ordonnance pour venir se faire vacciner.
  • Le jour du rendez-vous, dans le centre de vaccination, un(e) infirmière donne un questionnaire de santé "vaccination" à remplir et recueille les principales informations médicales du patient ainsi que son consentement pour la vaccination.
  • Un médecin vérifie et signe les questionnaires de santé et peut réaliser un examen médical en cas de doute.
  • Un médecin ou un(e) infirmier(ière) réalise l'injection du vaccin (intramusculaire).
  • Le professionnel de santé enregistre ensuite la vaccination du patient dans Vaccin Covid.
  • Une deuxième injection sera à réaliser dans un délai de 21 à 42 jours.

A savoir : la HAS préconise de ne pas coadministrer plusieurs vaccins – notamment la grippe – car cela n'a pas encore été étudié.

Comment prendre rendez-vous sur Doctolib ?

Doctolib est une plateforme privée de prise de rendez-vous en ligne choisie par le gouvernement pour la vaccination anti Covid. La prise de rendez-vous pour la vaccination contre la Covid est possible sur le site. Il faut à ce jour :

  • Aller sur Doctolib.fr (et se créer un compte si vous n'en avez pas)
  • Taper "centre de vaccination covid" dans le champ "Médecin, établissement, spécialité"
  • Une liste des centres est proposée. Il faut scroller dans la liste pour trouver le centre le plus proche de son domicile et cliquer dessus.
  • Une page s'ouvre avec les coordonnées du centre de vaccination. A droite, il faut préciser le motif de consultation (première injection, deuxième injection) pour voir ensuite apparaître dans le tableau les dates et heures disponibles et valider son rendez-vous.
  • Il vous est ensuite demandé si vous faites bien partie des publics prioritaires et si vous ne faites pas l'objet de contre-indications à la vaccination (voir plus bas). Votre rendez-vous est ensuite confirmé.

Comment prendre rendez-vous sur Keldoc ?

Keldoc est également une plateforme privée de prise de rendez-vous médicaux. Pour prendre rendez-vous pour la vaccination ; 

  • Aller Keldoc.com (et se créer un compte si vous n'en avez pas)
  • Taper "centre de vaccination covid" dans le champ "Médecin, établissement, spécialité".
  • Le site propose alors sous "Spécialités" : "Centre de vaccination Covid-19". Cliquer dessus.
  • A droite, dans le champ "Où", indiquer votre ville et cliquer dessus.
  • Si aucun centre de vaccination covid-19 ne propose encore la prise de rendez-vous en ligne dans la ville, le site propose en-dessous de prendre un rendez-vous avec un centre de vaccination covid-19 aux alentours.
  • Cliquer sur le jour et l'heure de votre choix.
  • Sélectionner ensuite la catégorie de motif : première injection ou deuxième injection.
  • Sélectionner le motif de consultation (professionnels de santé / Vaccination 75 ans et+)
  • Cliquer à nouveau sur le jour et l'heure de votre choix.
  • Les consignes de vaccination sont rappelées. Il faut les accepter puis cliquer sur "Confirmer".

Comment prendre rendez-vous sur Maiia ?

Maiia est une troisième plateforme privée de rendez-vous médicaux en ligne choisie par le gouvernement pour la vaccination Covid. Pour y prendre rendez-vous :

  • Aller sur Maiia.com  (et se créer un compte si vous n'en avez pas)
  • Taper "centre de vaccination covid" ou "vaccination covid" dans le champ "Spécialité, praticien, établissement".
  • Le site propose "Vaccination anti Covid-19". Cliquer dessus.
  • A droite, dans le champ "Où", indiquer votre ville et cliquer dessus.
  • Une liste de centre de vaccination dans la ville ou ses alentours est proposée avec à côté les disponibilités. Si aucune disponibilité n'est proposée, il faut rentrer une autre ville proche de son domicile.
  • Quand le centre est trouvé, il faut cliquer sur le jour et l'heure souhaités.
  • Préciser ensuite le motif de vaccination (première injection, deuxième injection, 75 ans et +, professionnels de santé).
  • Accepter les consignes puis confirmer le rendez-vous.

Quel est le numéro de téléphone pour prendre rendez-vous ?

Olivier Véran a annoncé le 14 janvier lors de la conférence de presse du gouvernement le numéro de téléphone national pour la prise de rendez-vous à la vaccination : le 0 800 009 110. Ce numéro est ouvert de 6 heures du matin à 22 heures, 7 jours sur 7. "Il vous orientera directement vers la plateforme du centre de vaccination le plus proche de chez vous" a indiqué le ministre de la Santé.

Où se faire vacciner ?

Selon les cas de figure, la vaccination contre la Covid-19 peut se faire en Ehpad, dans les établissements hospitaliers ou dans les centres de vaccination répartis sur tout le territoire français.

  • Pour les personnes âgées en Ehpad : la vaccination est réalisée par des infirmiers(ères), sur accord du résident, dans l'Ehpad.
  • Pour les professionnels travaillant dans un établissement de santé ou un Ehpad : la vaccination peut se faire dans leur établissement. 
  • Pour les autres professionnels des secteurs de la santé et du médico-social : ils doivent contacter un centre de vaccination (l'ARS Ile-de-France tient à jour la liste des centres de vaccination de sa région ouverts aux professionnels de santé de ville). 
  • Pour le grand public (personnes de 75 ans et plus (à domicile) : la vaccination se fait dans un centre de vaccination.

Comment trouver un centre de vaccination ?

carte centre de vaccination covid france
Carte des centres de vaccination Covid en France disponible sur le site Sante.fr © Sante.fr

Les centres de vaccination vont s'ouvrir petit à petit en France. Pour connaître les plus proches de chez vous :

Quels sont les vaccins administrés en France ?

A date, le vaccin Pfizer-BioNTech est le plus largement administré en France puisqu'il a été autorisé à la fin du mois de décembre. Les premières doses du vaccin de Moderna sont arrivées lundi 11 janvier en France et sont livrées en priorité aux régions dans lesquelles l'épidémie est la plus active : Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes, et Provence-Alpes-Côte d'Azur, précisait un communiqué du ministère de la Santé, le 10 janvier. Au plan logistique, le vaccin Moderna présente des contraintes moins lourdes, notamment en termes de température de stockage (-20° C) et de durée de conservation décongelé (30 jours).

Quelles sont les contre-indications ?

Pour être vacciné, vous ne devez pas :

  • présenter des signes d'infection aiguë en cours (température supérieure à 38°C, etc.) ;
  • être "cas contact Covid-19" actuellement en "isolement" ;
  • avoir reçu un vaccin (autre que celui contre la Covid-19) dans les 3 dernières semaines ;
  • être enceinte (ou projet de grossesse imminent).

Le vaccin est-il obligatoire en France ?

Non. Emmanuel Macron a indiqué lors de son allocution du 24 novembre qu'il ne rendrait pas la vaccination obligatoire. "La vaccination doit se faire de manière claire, transparente, en partageant à chaque étape toutes les informations : ce que nous savons, comme ce que nous ne savons pas" a-t-il précisé alors que beaucoup de Français se montrent réticents à cette vaccination. La Haute Autorité de Santé a confirmé le 30 novembre qu'elle ne préconisait pas "à ce stade, de rendre obligatoire la vaccination contre la Covid-19, que ce soit pour la population générale ou pour les professionnels de santé". Un projet de loi présenté lors du conseil des ministres par le Premier ministre Jean Castex lundi 21 décembre a cependant semer le trouble sur l'obligation vaccinale à cause de l'article L. 3131-9, n°6 de la section 2, qui indique que "le Premier ministre peut, le cas échéant dans le cadre des mesures prévues, subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l'exercice de certaines activités à la présentation des résultats d'un test de dépistage établissant que la personne n'est pas affectée ou contaminée, au suivi d'un traitement préventif, y compris à l'administration d'un vaccin, ou d'un traitement curatif".  Invité sur TF1 mardi 22 décembre, Olivier Véran est revenu sur cette polémique et a réaffirmé que "non, la vaccination contre le coronavirus ne sera pas obligatoire, ni pour prendre un transport en commun ou rentrer dans un restaurant".

Est-ce gratuit ?

Le Premier ministre Jean Castex avait indiqué le 3 décembre que la vaccination contre la Covid-19 serait gratuite pour tous en France. "Aucun Français ne doit renoncer à se faire vacciner pour des raisons financières. Le Gouvernement ayant budgété 1,5 milliard d'euros dans le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale" précise le ministère de la Santé sur son site. 

Sources :

- Vaccination contre la COVID en France : au 12 janvier 2021, près de 190 000 personnes ont été vaccinées en France. Communiqué de presse du 12 janvier 2021.

- Foire aux questions : la vaccination contre la COVID-19. Ministère de la Santé. 11 janvier 2021.

- Sante.fr

- Vaccins Covid-19 : quelle stratégie de priorisation à l'initiation de la campagne ? Communiqué de presse du 30 novembre 2020.