Oreille qui saigne (otorragie) : causes et conduite à tenir

Après un traumatisme ou une plaie du conduit auditif, certaines personnes remarquent des saignements de l'oreille. Le Dr Didier Bouccara, ORL, nous en dit plus sur l'otorragie.

Oreille qui saigne (otorragie) : causes et conduite à tenir
© dolgachov -123RF

Définition : qu'est-ce qu'une otorragie ?

L'otorragie désigne une extériorisation de sang par le conduit auditif externe.

Causes : otorragie spontanée, otite, traumatisme crânien ?

"Ce saignement de l'oreille peut avoir plusieurs causes. Il peut être la conséquence d'une plaie du conduit auditif externe causée, par exemple, par un coton tige ou un autre instrument utilisé pour le nettoyer, le débarrasser de cérumen. L'otorragie peut également être liée à un traumatisme comme une fracture du rocher (l'os qui contient les structures de l'oreille : tympan, osselets, oreille interne. Le saignement lié à la fracture va perforer le tympan et s'extérioriser. Enfin, un écoulement de sang peut traduire la présence d'une otite virale ", détaille le Dr Didier Bouccara, ORL, Hôpital Européen George-Pompidou. L'écoulement de sang peut également être le signe d'une rupture du tympan suite à une brutale variation de pression comme lors d'une séance de plongée sous-marine.

Symptômes

En fonction de la cause, l'écoulement de sang peut s'avérer plus ou moins important. Dans certains cas, le sang peut être mélangé à du liquide ou à des caillots. De même, il peut être couplé à d'autres symptômes : des douleurs à l'oreille, des acouphènes, une diminution de l'audition, une rhino-pharyngite avec nez et gorge bouchés, des vertiges.

Qui et quand consulter ?

Il est recommandé de consulter un ORL si du sang s'écoule de l'oreille. Enfant ou adulte, n'importe qui peut saigner de l'oreille.

Diagnostic 

Lors de la consultation, l'ORL nettoie l'oreille. "L'ORL aspire le sang, nettoie correctement l'oreille et l'examine afin de poser son diagnostic", précise le Dr Bouccara. Face à une otorragie de faible abondance, l'examen otoscopique est suffisant. Mais quand le saignement est plus abondant et lié à un traumatisme, l'ORL peut recommander la réalisation d'un scanner, de tests d'audition ou d'un prélèvement bactériologique en cas d'otite

Traitements et conduite à tenir en cas d'otorragie

"En cas d'otorragie, il est principalement recommandé de ne pas toucher son oreille, de ne pas la manipuler pour tenter de voir à l'intérieur et de ne mettre aucune goutte dans son oreille. Il faut consulter en urgence", recommande le Dr Bouccara. De plus, mieux vaut ne pas se mettre de coton tige dans l'oreille, ne pas mettre la tête sous l'eau, ne pas tamponner l'intérieur de son oreille avec un coton. Le traitement de l'otorragie dépend ensuite de la cause. Généralement, si le saignement est lié à une lésion bénigne, la plaie guérit spontanément. Il faut surveiller de possibles infections. Dans ce cas, l'ORL pourra prescrire des antibiotiques par voie locale ou orale. Souvent liée à un traumatisme, il s'avère compliqué d'empêcher la survenue d'une otorragie. Cependant, il est recommandé de ne pas se nettoyer de manière trop agressive l'oreille et de ne pas trop enfoncer le coton-tige quand on l'utilise.

Merci au Dr Didier Bouccara, médecin ORL à l'Hôpital Européen George-Pompidou.

ORL