Fracture du rocher : symptômes, risques, c'est quoi ?

Le rocher est un os crânien qui fait partie de l'os temporal. Selon les cas, la fracture du rocher peut être parfaitement bénigne, ou plus grave, soit en raison d'une atteinte de l'oreille interne soit en raison de la survenue d'autres lésions cérébrales. Comment survient-elle ? Quels sont les traitements ? Réponses du Pr Marc Guénot.

Fracture du rocher : symptômes, risques, c'est quoi ?
© sifotography

Qu'est-ce qu'une fracture du rocher ?

Le rocher est une pièce osseuse en forme de pyramide, situé à la base de l'os temporal. Il est traversé par le nerf facial. Sa fracture est souvent la conséquence d'un violent choc au niveau du crâne : accident de la route ou sportif, coup violent… Elle peut être bénigne et ne nécessiter aucun soin hormis une surveillance, mais elle peut aussi être très grave et toucher les organes limitrophes : les méninges, qui entourent le cerveau, et tapissent l'intérieur de la boite crânienne, mais aussi l'oreille interne, le tympan, les nerfs auditifs et faciaux. En cas de traumatisme crânien, cette fracture doit toujours être recherchée.

Qu'est-ce qu'une fracture du rocher longitudinale ?

On parle d'une fracture du rocher longitudinale lorsqu'elle est parallèle à l'axe du rocher.

Schéma (rédaction)

Quels sont les symptômes ?

Si elle est bénigne, elle peut n'entrainer aucun symptôme. "Mais si elle est plus grave, elle peut entrainer une otorragie (écoulement de sang par l'oreille), une otorrhée (c'est-à-dire un écoulement de liquide céphalo-rachien par le tympan si ce dernier a également été déchiré par le traumatisme), ou, plus simplement, des vertiges, des acouphènes, des troubles de l'équilibre et des vomissements, explique le Pr. Guénot. Une surdité, une paralysie faciale sont d'autres symptômes de cette atteinte. Parfois, suite au choc, la fracture du rocher est associée à des lésions post-traumatiques du cerveau lui-même qui peuvent entrainer d'autres symptômes, allant jusqu'au coma de courte ou longue durée".

Quelle imagerie révèle une fracture du rocher ?

Un scanner permet de révéler une fracture du rocher. 

Quelles sont les séquelles après une fracture du rocher ?

Dans 24 à 81 % des cas, la fracture du rocher a pour conséquence une surdité, plus ou moins complète, et une paralysie faciale dans 7 à 30 % des cas. Dans tous les cas, un bilan ORL s'impose.

Dans 24 à 81 % des cas, la fracture du rocher entraîne une surdité

Quelle antibiothérapie en cas de fracture du rocher ?

"Généralement, une fracture du rocher ne nécessite pas de traitement spécifique, précise le Pr. Guénot. Mais, dans certains cas (brèche ostéo-méningée en particulier), pour prévenir une méningite, une antibiothérapie peut se discuter. Cette antibiothérapie n'est, souvent, finalement pas nécessaire, car les brèches ostéo-méningées se colmatent en principe spontanément assez rapidement".

La fracture du rocher peut-elle entrainer une méningite ?

La fracture du rocher, non, mais un choc violent, responsable de la fracture, peut aussi provoquer une brèche jusqu'aux méninges (appelée brèche ostéoméningée), par laquelle peut s'écouler du liquide céphalo-rachidien. Cela augmente le risque de contracter une méningite. 

Est-elle mortelle ?

"Pas en elle-même. On ne décède pas d'une fracture du rocher, toutefois, selon l'importance du choc à la tête et les atteintes cérébrales engendrées, le pronostic vital peut être engagé", explique le Pr. Guénot.

Merci au Pr Marc Guénot, chef du Service de Neurochirurgie Fonctionnelle, Hôpital Neurologique P. Wertheimer à Lyon.

Blessures