Tendinose : c'est quoi, symptômes, comment la soigner ?

Tendinite ou tendinose, la différence entre les deux n'est pas toujours évidente : quand la première est surtout liée à l'inflammation d'un tendon, la seconde, elle, se caractérise par la dégénérescence d'un tendon qui va imposer repos et traitement plus ou moins long selon les différents cas. Le point avec le Dr Didier Feltesse.

Tendinose : c'est quoi, symptômes, comment la soigner ?
© zaynyinyi-123RF

Définition : c'est quoi une tendinose ?

La tendinose est une atteinte mécanique qui touche principalement le tendon : "une dégénérescence du tendon qui est souvent due à un défaut de collagène", note le Dr Didier Feltesse,  spécialiste en médecine physique et en traumatologie. Le tendon est le prolongement fibreux d'un muscle, qui permet de rattacher le muscle à un os. Lorsque le muscle se contracte, il permet le mouvement de l'articulation. Dans le cas d'une tendinose, cette contraction peut être difficile ou impossible. 

Quelle est la différence avec une tendinite ?

Alors que la tendinite est principalement due à une inflammation du tendon, la tendinose fait souvent suite à un traumatisme (incident) ou à un surmenage (actions répétitives). La tendinite peut évoluer vers une lésion de type dégénérescence, avec des microdéchirures du tendon.

Où peut être localisée une tendinose ?

Plusieurs régions du corps sont sujettes à la tendinose : l'épaule, le coude, le poignet, la main, la hanche, le genou, la cheville et le pied. Blessé, le tendon devient douloureux : souvent, on perd alors de la mobilité articulaire et de la force. Chez les sportifs, la tendinose est assez fréquente : "Le tennis elbow est une tendinose de la partie extérieure du coude, l'épicondyle. Le ligament est souvent très fragilisé. Pour l'épaule, on observe parfois une véritable rupture de la coiffe".

Quels sont les symptômes d'une tendinose ?

Dans toutes les situations, la tendinose est douloureuse à la contraction du muscle et rend difficile voire impossible le mouvement de l'articulation. Selon la localisation et l'importance de la tendinose, les signes seront différents : l'impossibilité de se mettre sur la pointe du pied quand le tendon d'Achille est atteint ou l'impossibilité d'écarter le bras quand le muscle responsable touché est le sus-épineux.

Quelle est la cause d'une tendinose ?

La tendinose est souvent due à un tendon qui n'a pas été suffisamment échauffé : "En général, il s'agit d'un traumatisme lié à un tendon qui n'a pas été étiré ou pour lequel le corps n'est pas habitué au geste, souligne le Dr Felten. Aujourd'hui, beaucoup de personnes travaillent toute la journée face à un ordinateur et un clavier, ces dernières peuvent développer une tendinite qui va principalement toucher le coude".

Quelles sont les complications d'une tendinose ?

La tendinose peut conduire à une rupture partielle ou totale du tendon dans le cadre d'un traumatisme ou chez le sportif sans échauffement préalable. Il n'y a alors plus possibilité de mouvements. En médecine du sport, la fragilité des tendons a été rapprochée aux toxines dentaires (caries) ou à un manque d'hydratation. La prise d'antibiotiques à visée urinaire, les quinolones, peut être une cause de rupture du tendon d'Achille.

Comment pose-t-on le diagnostic d'une tendinose ?

Le diagnostic se pose principalement à la consultation : la douleur à la palpation et l'impossibilité de contracter le muscle. La tendinopathie pourra être mise en évidence avec trois tests cliniques qui peuvent être effectués par votre médecin : un test de contraction contre résistance du complexe musculo-tendineux, un étirement musculo-tendineux et une palpation de la région musculo-tendineuse. Ils sont indicateurs d'une tendinopathie s'ils reproduisent de la douleur.

Quel est le traitement pour soigner une tendinose ?

La mise au repos de l'articulation est la principale recommandation dans le cadre d'une tendinose. "Dans le cadre d'une rupture du tendon d'Achille, on va même parfois réaliser une immobilisation avec une botte plâtrée ou en résine qui peut durer 2 à 3 mois". La glace peut aussi atténuer la douleur. "Pour maximiser le traitement, une complémentation en vitamines C (kiwi), B6 (banane), E (huile de tournesol), en manganèse (chocolat noir) peut être envisagée en plus d'une bonne hydratation". Des séances de rééducation seront ensuite proposées avec parfois recours aux ultra-sons pour redynamiser le tendon. "En général, on va travailler le muscle opposé : par exemple, si vous avez une tendinose du biceps, on va travailler le triceps pour mettre au repos le tendon du biceps, la contraction du bras, le triceps étant l'extension du bras", souligne le Dr Feltesse.  Il est possible également de suivre des cours de technopathie pour analyser et modifier le geste sportif qui fait défaut.

Est-ce qu'une tendinose s'opère ?

Il est possible d'évaluer la tendinose en ayant recours à une échographie ou une IRM (imagerie par résonnance magnétique). On observera la taille de la rupture pour envisager l'intervention chirurgicale. Chez un adulte jeune, en cas de rupture importante, l'arthroscopie (une chirurgie mini-invasive) est envisagée. "Après 50 ans et chez des personnes peu sportives, on hésite à opérer. La rupture partielle de la coiffe étant fréquente chez les gens âgés", précise le Dr Feltesse.

Merci au Dr Didier Feltesse, spécialiste en médecine physique et traumatologie du sport à Paris.

Blessures