Antibiothérapie : définition, durée, indications, principes

Une antibiothérapie désigne un traitement médicamenteux qui implique l'utilisation d'un ou de plusieurs antibiotiques. Elle peut être curative ou préventive. Quelles sont les indications ? Quelle est la durée d'une antibiothérapie ? Les réponses avec le Dr Pascale Longuet-Flandre, chef de service Infectiologie-Antibiothérapie.

Antibiothérapie : définition, durée, indications, principes
© alexraths-123RF

Définition : quels sont les principes de l'antibiothérapie ? 

"L'antibiothérapie est un traitement par une substance qui est capable d'inhiber la croissance des bactéries ou de détruire des bactéries" définit le Dr Pascale Longuet-Flandre, chef de service Infectiologie-Antibiothérapie. Les antibiotiques sont des substances chimiques produites par des micro-organismes ou obtenues par semi-synthèse ou synthèse chimique. "Le traitement antibiotique a pour objectif de réduire la quantité de bactéries au niveau du site infectieux pour permettre aux défenses immunitaires de jouer leur rôle" informe le médecin. Le système immunitaire peut ainsi avoir une activité sur un nombre de bactéries plus petit. 

Quelles sont les indications d'une antibiothérapie ? 

"Une antibiothérapie est instaurée en cas d'infection bactérienne prouvée ou fortement suspectée" indique le Dr Pascale Longuet-Flandre. Celle-ci rappelle que les antibiotiques ne sont pas utiles en cas d'infection virale ou fongique, qu'ils ne font pas baisser la température, qu'ils n'ont pas un effet anxiolytique (contre l'anxiété) pour le médecin ou le malade, et qu'ils ne doivent pas être pris de façon systématique. "Une antibiothérapie non justifiée sélectionne les bactéries résistantes" alerte le médecin. L'antibiorésistance est en augmentation. On dénombre aujourd'hui en France 120 000 cas d'antibiorésistance par an et 5500 décès en rapport avec ces bactéries multirésistantes.

Qu'est-ce qu'une antibiothérapie curative ? 

Une antibiothérapie curative est une antibiothérapie qui a pour but de traiter une infection évolutive." Elle peut être d'emblée adaptée à une bactérie lorsque l'infection est documentée avec sensibilité connue à l'antibiotique par un antibiogramme. Elle peut aussi être probabiliste, c'est-à-dire prescrite avant de connaître la bactérie en cause et/ou sa sensibilité à l'antibiotique. C'est une prescription raisonnée prenant en compte les bactéries habituellement responsables de telle ou telle infection et leur sensibilité habituelles aux différents antibiotiques administrés dans ces indications" informe le médecin. Et de donner un exemple : "Si nous suspectons une pyélonéphrite, nous donnons un antibiotique avant de connaître les résultats de l'ECBU. Il faut 24h pour avoir les résultats d'une culture et encore 24h pour avoir un antibiogramme. Nous savons que  cette infection est due à des entérobactéries dans 95% des cas et que ces bactéries sont sensibles dans 90% des cas à un antibiotique, que nous allons prescrire en attendant les résultats des examen " explique l'infectiologue.

Qu'est-ce qu'une antibiothérapie prophylactique ou préventive ?

Une antibiothérapie prophylactique "est une antibiothérapie prescrite pour empêcher le développement d'une infection précise dans certaines conditions" informe le Dr Pascale Longuet-Flandre. Une antibiothérapie prophylactique est prescrite par exemple en cas de contact avec une plaie souillée, après une morsure d'animal, en cas de contact avec une personne ayant une méningite à méningocoque ou la tuberculose. "Une antibiothérapie prophylactique est aussi effectuée avant un geste chirurgical car on sait que l'ouverture de la peau peut créer une infection. Ainsi, on effectue une injection d'antibiotique 30 minutes avant l'incision" informe le Dr Pascale Longuet-Flandre.

Comment déterminer l'antibiothérapie la plus adaptée ?

"En médecine de ville, on recherche rarement le germe en cause" informe le Dr Pascale Longuet-Flandre. "La détermination de l'antibiotique se fait sur des connaissances médicales : quelles sont les principales bactéries qui sont responsables du type d'infection (par exemple dans le cas d'une pneumonie communautaire nous savons que telle bactérie génère tant de pourcent de ce type d'infection) mais aussi l'évolution de la résistance de ces bactéries aux antibiotiques" explique l'infectiologue. Elle cite en exemple le cas de l'Amoxicilline qui ne doit plus être prescrit pour des infections urinaires car 60 à 70% des bactéries responsables de ces infections sont résistantes à cet antibiotique. Pour déterminer l'antibiotique un antibiogramme peut être réalisé. Celui-ci est un examen de laboratoire qui permet d'apprécier la sensibilité d'une bactérie retrouvée après culture d'un prélèvement à différents antibiotiques.

Antibiothérapie monothérapie ou bithérapie : dans quels cas ? 

"Dans la majorité des cas, les infections en ville se traitent avec une monothérapie (un seul antibiotique). Il n'y a pas d'indication à faire une association" enseigne le Dr Pascale Longuet-Flandre. "En revanche, chez les personnes hospitalisées avec une infection présentant des tableaux cliniques plus sévères avec des bactéries un peu plus résistantes on peut mettre en place une bithérapie (association de deux antibiotiques). Une bithérapie peut également être prescrite pour des personnes qui prennent régulièrement des antibiotiques et qui ont un risque d'avoir une bactérie qui résiste aux antibiotiques" indique-t-elle. L'association de deux molécules permet d'élargir le spectre de l'activité des antibiotiques prescrits en attendant les résultats complets des examens. L'infectiologue nous donne un exemple d'indication de bithérapie : le choix d'associer d'emblée un aminoside à une molécule princeps (comme une bêta-lactamine) chez un malade en état de choc en réanimation pour raccourcir le temps pour tuer la bactérie (bactéricidie).  "Ajouter un aminoside peut permettre de sortir plus vite la personne du choc septique" explique le Dr Longuet-Flandre.

Quelle est la durée d'une antibiothérapie ?

Une antibiothérapie peut être prescrite pour une durée de quelques jours à plusieurs semaines voire mois. "La durée de l'antibiothérapie dépend du foyer infectieux" enseigne l'infectiologue. "Les nouvelles recommandations de la Société Française de Pathologies Infectieuses sont de raccourcir la majorité des traitements par antibiotiques. Nous essayons de faire une antibiothérapie de 5 à 7 jours maximum" précise-t-elle. Pour des infections graves (endocardites, infections ostéorticulaires, infections de prothèse vasculaire…) les antibiothérapies prolongées peuvent aller jusqu'à 6 à 12 semaines. "Ces traitements sont plus longs car les bactéries sont sur un mode de réplication plus lente  (bactéries à croissance lente) donc ne sont pas sensibles de la même façon aux antibiotiques " explique le Dr Longuet-Flandre. 

Quelle surveillance en cas d'antibiothérapie ?

La surveillance des antibiothérapies repose surtout sur le risque d'allergie.

La surveillance des antibiothérapies repose surtout sur le risque d'allergie. "C'est pourquoi avant d'instaurer un traitement antibiotique nous posons toujours la question de l'allergie aux antibiotiques, notamment ceux de la famille de la pénicilline ou des céphalosporines" informe l'infectiologue. "Il est également important de prévenir les patients des effets indésirables fréquents comme la diarrhée et les nausées et de leur indiquer comment prendre les antibiotiques pour limiter ces effets" précise-t-elle. Pour les antibiothérapies prolongées, au-delà de 7 jours, des bilans biologiques sont effectués tous les 7 à 10 jours notamment pour les antibiotiques qui peuvent être toxiques pour le foie ou pour les reins. Le Dr Longuet-Flandre nous informe que des fiches d'information aux patients sur les antibiothérapies prolongées sont en cours d'élaboration. Ces documents ont pour objectif d'expliquer quels sont les effets indésirables, quels médicaments ne pas associer à l'antibiotique ou aux antibiotiques prescrits de façon prolongée, comment bien prendre ces antibiotiques, afin d'optimiser l'efficacité et la tolérance de ces traitements.  

Merci au Dr Pascale Longuet-Flandre, chef de service Infectiologie-Antibiothérapie du centre hospitalier d'Argenteuil

Définitions et conseils