Eau coincée dans l'oreille : danger, comment l'enlever ?

Après une simple douche ou, en été, après une baignade à la piscine ou à la mer, de l'eau peut être coincée dans les oreilles. Cela peut provoquer des otites. Conseils avec le Docteur Yazan Abu-Shama, chirurgien ORL.

Eau coincée dans l'oreille : danger, comment l'enlever ?
© liudmilachernetska-123RF

Comment l'eau peut-elle être coincée dans l'oreille ?

"L'eau qui s'accumule dans les oreilles provient généralement d'une douche, d'un bain ou plus largement d'une immersion en eau douce ou en mer", explique le Docteur Yazan Abu-Shama, chirurgien ORL au CHRU de Nancy. "C'est d'ailleurs un motif très fréquent de consultation pendant et après les vacances d'été". L'eau rentre dans le conduit auditif, qui est légèrement incliné jusqu'au tympan, et ne parvient plus à ressortir. "Le tympan ne peut plus vibrer correctement et la transmission sonore est en partie bloquée par l'eau ou le cérumen accumulé dans le conduit auditif externe." "Si la sensation de sons étouffés persiste pendant plusieurs jours, il est probable que l'eau ait fait gonfler le cérumen dans le conduit auditif". C'est le bouchon d'oreille qui se forme. Des gouttes auriculaires peuvent ramollir le bouchon pour l'aider à s'éliminer.

Est-ce dangereux d'avoir de l'eau dans les oreilles ? 

"Le risque d'avoir de l'eau stagnante dans un corps aux alentours de 37 degrés, est la multiplication de bactéries et de champignons qui vont entrainer de multiples infections locales", résume le spécialiste. Deux types d'infection sont alors possibles. "Tout d'abord, une otite externe bactérienne (ou otite du baigneur) au niveau de la peau du conduit auditif. C'est une infection douloureuse, le plus souvent due à la stagnation d'eau et aux traumatismes du conduit auditif. Elle se traite avec des gouttes contenant des antibiotiques, qui apportent un soulagement rapide". Pour soulager la douleur, des antalgiques classiques comme le paracétamol peuvent être prescrits. En revanche, pas de baignade pendant quelques jours. "L'autre type d'infection – l'otite fongique ou otomycose - est liée à la prolifération de champignons", reprend le médecin. C'est une infection aiguë et fréquente, qui affecte l'épithélium du conduit auditif externe". Elle se traite avec des gouttes anti fongiques et est généralement moins douloureuse que l'otite externe bactérienne. "Elle va parfois générer une sensation de grattage désagréable voire un écoulement de l'oreille". "Il faut aussi rappeler que la présence d'eau dans l'oreille peut aussi être dangereuse pour des patients présentant un antécédent de chirurgie de l'oreille ou une perforation du tympan. La baignade sous l'eau leur est interdite sans l'aval de leur médecin traitant ou leur chirurgien".

Quand et qui consulter ? 

"Si en présence d'eau dans l'oreille, les douleurs persistent au-delà de 48 heures, il faut consulter un médecin, conseille le Dr Abu-Shama. Un généraliste peut enlever le bouchon avec une petite poire. S'il y a une infection, mieux vaut consulter un ORL".

On évitera d'insérer des corps étrangers comme un coton tige.

 Comment enlever de l'eau coincée dans l'oreille ?

"Dans la majorité des cas, il suffit de pencher la tête sur le côté ou de sautiller légèrement pour déclencher l'écoulement, note le médecin. Pensez aussi à vous coucher un long moment sur le côté de l'oreille bouchée, l'eau devrait finir par s'échapper". L'utilisation d'un sèche-cheveux peut également aider à sécher correctement le conduit auditif et à éliminer l'eau à l'intérieur des oreilles. "Attention toutefois à ne pas tenir le sèche-cheveux trop près de l'oreille et bien régler le niveau de chaleur au minimum afin d'éviter les brûlures". Par principe, on évitera d'insérer des corps étrangers (bougies auriculaires, cure oreille, coton tige…) dans l'oreille. "Cela risque d'agresser la peau à l'intérieur du conduit, d'accélérer la prolifération de cérumen et de provoquer un bouchon". Pour se nettoyer les oreilles, l'ORL conseille d'utiliser un peu de gel douche quand on se lave. "Il suffit d'en placer un peu à l'entrée du conduit et de mettre le pommeau de douche – en jet léger – 2 à 3 fois par semaine. On rince et on sèche bien avec une serviette propre".

Merci au Docteur Yazan Abu-Shama, chirurgien ORL au CHRU de Nancy pour sa participation.

ORL