Covid France : nouvelles mesures, nouveau variant, autotest enfant

"Covid France : nouvelles mesures, nouveau variant, autotest enfant"

CORONAVIRUS FRANCE. Parmi les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement : l'ouverture de la 3e dose aux majeurs, le conditionnement du pass sanitaire à la dose de rappel et le délai des tests raccourci à 24h. Nouveau variant détecté, ouverture de centres de vaccination... Infos et chiffres.

[Mis à jour le 26 novembre 2021 à 11h03] Avec plus de 33 000 cas au cours des dernières 24h, "la France connaît à son tour une 5e vague. Elle sera sans conteste plus forte, plus longue que cet été, en cause les conditions climatiques automnales et hivernales", a alerté le ministre de la Santé Olivier Véran qui a tenu une conférence de presse ce jeudi à 12h30, en compagnie de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale. et de Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. "Je ne vous annoncerai ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des commerces, ni restriction de déplacement" a insisté le ministre. 

Plusieurs mesures ont été annoncées :

  • la dose de rappel élargie à tous dès 18 ans, conformément à la recommandation la HAS de ce jeudi matin. "Cela concerne 25 millions de Français dont 6 millions qui ont déjà reçu leur rappel. Il reste encore 19 millions de Français qui doivent recevoir leur dose de rappel. Nous les invitons à se faire vacciner dans les deux mois, indique Olivier Véran. Il y aura des vaccins pour tout le monde. Plus de 25 millions de vaccins de messagers sont actuellement stockés dans les établissements, mais également chez les médecins et les pharmacies en ville".
  • un délai de 5 mois contre 6 entre la primo-vaccination et la dose de rappel (comme c'est le cas en Italie ou à Singapour) : la HAS a aussi validé cette recommandation jeudi matin. Pour les Français âgés de 18 à 64 ans, le pass ne sera plus actif si le rappel est fait sept mois après la dernière injection. "Vous aurez deux mois pour recevoir votre rappel et ainsi conserver le bénéfice de votre pass sanitaire", a déclaré Olivier Véran
  • Pour ceux qui ont été infectés, "la règle est simple : une infection = une injection. Si vous avez été infecté et que ça fait plus de 5 mois que vous avez eu votre dernière injection, il faut faire le rappel", indique le ministre.
  • le conditionnement du pass sanitaire à la dose de rappel à partir du 15 janvier.
  • la validité des tests PCR réduite à 24h contre 72h dès le lundi 29 novembre
  • le masque est de nouveau obligatoire en intérieur dans les lieux recevant du public, même où le pass sanitaire est exigé
  • une modification des règles en cas de cas positif covid à l'école dès la semaine prochaine : "Il n'y aura plus de fermetures systématiques de classes en école primaire dès le premier cas de Covid-19 mais un dépistage systématique de tous les élèves", a indiqué Jean-Michel Blanquer ce jeudi 25 novembre. Autrement dit, les enfants qui présentent un test négatif pourront revenir en classe. Ces tests pourront être réalisés par les responsables légaux. Le protocole 2 est maintenu dans les écoles. La vaccination des enfants démarrera début 2022 au plus tôt
  • l'autorisation de la prescription des traitements anti-Covid dans les pharmacies, dont le Molnupiravir"Ce médicament sera réservé aux personnes qui sont à risque de faire des formes graves, qui ont plus de 65 ans et sont symptomatiques ou parce qu'elles ont des maladies chroniques", a détaillé Olivier Véran.
  • la vaccination des enfants ne se fera pas avant 2022. L'Agence européenne du médicament (EMA) a approuvé le vaccin de Pfizer pour les enfants de 5 à 11 ans, ouvrant la voie à une vaccination au sein de ce groupe d'âge dans l'Union européenne.

Ces mesures sont prises pour "sauver les fêtes de fin d'année" et "ne pas avoir à en revenir à des mesures de jauges, encore moins de fermetures, de couvre-feu ou de confinement" avait expliqué Gabriel Attal, la veille de la conférence de presse d'Olivier Véran. Partout en Europe, les restrictions ont été durcies. En Italie, les non vaccinés ne pourront plus avoir accès aux restaurants, bars, cinémas, théâtres, discothèques et salles de musculation à partir du 6 décembre. En Belgique depuis le 22 novembre, le port du masque et le télétravail redeviennent obligatoires  - au moins 4 jours par semaine jusqu'au 13 décembre, puis 3 jours - pour les emplois qui le permettent. L'Autriche a reconfiné sa population. Morts, cas, hospitalisation, réanimation, carte : tout savoir sur l'épidémie de Covid actuellement en France.

Actualités du Covid

  • Nouveau variant en Afrique du Sud. "Nous avons malheureusement détecté un nouveau variant qui constitue une source de préoccupation en Afrique du Sud", a indiqué le virologue Tulio de Oliveira, lors d'une conférence de presse du 25 novembre. Ce variant baptisé B.1.1.529 présenterait un nombre "extrêmement élevé" de mutations. Il serait potentiellement résistant aux vaccins. A date, 22 cas ont été signalés, touchant principalement des jeunes, selon l'Institut national des maladies transmissibles (NICD). Dans ce contexte, la Commission européenne a proposé de suspendre les vols en provenance de la région d'Afrique australe, a annoncé vendredi sa présidente Ursula von der Leyen. La France a décidé de suspendre les vols en provenance d'Afrique du Sud, du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, du Mozambique, de Namibie et d'Eswatini (ex-Swaziland). L'Allemagne et l'Italie ont interdit ce vendredi l'entrée de leur territoire à toute personne ayant séjourné en Afrique australe "au cours des 14 derniers jours".
  • Autotest pour les enfants. Un nouvel autotest antigénique, commercialisé par l'entreprise française AAZ , sera prochainement disponible en pharmacie pour les enfants de moins de 15 ans. Rapide et indolore, il sera mieux toléré par les plus jeunes que les test PCR et pourrait permettre de tester beaucoup plus souvent les enfants, notamment dans les écoles. Avec une fiabilité de 97 à 98%, il sera vendu à 5.20 euros l'unité et sera pris en charge s'il est réalisé en pharmacie.
  • Ouverture de centres de vaccination. Invité du 20h de TF1 ce jeudi 25 novembre, Olivier a annoncé l'ouverture de 300 centres de vaccination afin de couvrir la campagne de rappel anti Covid. "Nous avons largement assez de vaccins en stock pour pouvoir vacciner tous ceux qui doivent être vaccinés, incluant celles et ceux qui décideraient à recevoir leur première injection et tous ceux qui doivent recevoir leur rappel", tient à rassurer le ministre de la Santé.
  • Classes fermées. Le ministère de l'Education nationale a indiqué, dans son bulletin hebdomadaire du 26 novembre, que 74 structures scolaires et 8 890 classes étaient actuellement fermées, soit 1.7% de la totalité des classes. Près de 22 000 élèves étaient positifs au Covid sur les 7 derniers jours. 
  • Règles au travail. Le télétravail doit être favorisé, lorsqu'il est possible, insiste la ministre du Travail Elisabeth Borne ce vendredi sur FranceInfo. Le masque est obligatoire "dès qu'on est à plusieurs dans un bureau". La ministre indique avoir "demandé à l'inspection du travail de renforcer ses contrôles", constatant un relâchement des gestes barrières.
  • Record sur Doctolib. La plateforme a enregistré 1,25 million de rendez-vous le jeudi 25 novembre pour la dose de rappel, suite aux annonces du gouvernement.
  • Nouvelles mesures. Les Pays-Bas et la Belgique s'apprêtent à prendre de nouvelles mesures pour freiner la circulation du virus. Lors d'une conférence de presse, prévue vendredi soir, le Premier ministre Mark Rutte des Pays-Bas pourrait annoncer la fermeture des bars et des restaurants à 17 heures, au lieu de 20 heures, ont rapporté les médias locaux. Le Premier ministre belge Alexander De Croo doit réunir en urgence les chefs des exécutifs des entités fédérées.
  • Suspension des vols Maroc/France. Face à la hausse des cas en Europe, le Maroc a annoncé suspendre toutes ses liaisons aériennes avec la France à partir du dimanche 28 novembre à 23h59, a annoncé le Comité interministériel de coordination et de suivi du dispositif régissant les voyages internationaux pendant la pandémie. "On invite nos ressortissants à revenir en France puisqu'on ne sait pas combien de temps cette mesure va durer", a signalé Gabriel Attal ce vendredi sur BFMTV.
  • Levée du couvre-feu en Guyane. Le préfet de Guyane Thierry Queffelec a annoncé le jeudi 25 novembre la levée complète du couvre-feu dans le département de la Guyane à compter du lundi 29 novembre. Restaurants, salles de sport et lieux de culture pourront ouvrir après 23h30. 
  • "Sur la base des résultats des données de modélisation transmises par l'Institut Pasteur" la Haute Autorité de Santé valide la réalisation d'une dose de rappel du vaccin à tous les adultes à partir de 18 ans au bout de 5 mois contre 6 mois dans un communiqué publié jeudi matin. La HAS considère que le contexte épidémique préoccupant justifie une accélération de la campagne vaccinale en raccourcissant le délai entre primovaccination et dose de rappel. La HAS rappelle que la précédente recommandation d'élargir la campagne de rappel aux plus de 40 ans se fondait sur le seul bénéfice individuel démontré par les études en vie réelle (en termes de risque d'hospitalisation, de forme sévère et de décès). Les éléments de modélisation permettent d'apporter des arguments solides en faveur d'un bénéfice populationnel d'un élargissement de la campagne de rappel.
  • En Italie, le gouvernement a décidé que les non vaccinés ne pourront plus avoir accès aux restaurants, bars, cinémas, théâtres, discothèques et salles de musculation. Seules les personnes vaccinées et celles guéries depuis moins de six mois pourront y accéder. Ces mesures entreront en vigueur à partir du 6 décembre et seront valables jusqu'au 15 janvier,

Y a-t-il un risque de confinement en France ?

En France, confiner les non-vaccinés n'est "pas nécessaire" selon Emmanuel Macron

La France connaît actuellement une hausse du taux d'incidence dans toutes les classes d'âge et dans toutes les régions. Face à cette 5ème vague épidémique, le pays remet en place des mesures plus restrictives. Parmi elles, la question du reconfinement est à nouveau évoquée. Pour "sauver les fêtes de fin d'année" et "ne pas avoir à en revenir à des mesures de jauges, encore moins de fermetures, de couvre-feu ou de confinement dans notre pays", "des orientations claires ont été définies dans trois directions". Elles seront annoncées le jeudi 25 novembre lors d'une conférence de presse d'Olivier Véran. "Il ne faut jamais rien exclure par principe, avait indiqué Gabriel Attal le 17 novembre. Mais "pour le moment, il est absolument hors de question de parler de reconfinement dans notre pays parce qu'on a un taux de vaccination très élevé." En France, l'idée de confiner les non-vaccinés n'est pas non plus à l'ordre du jour selon Emmanuel Macron, interviewé le 18 novembre par La Voix du Nord. Selon lui, c'est une mesure "pas nécessaire" en France. "Les pays qui confinent les non-vaccinés sont ceux qui n'ont pas mis en place le pass", précise-t-il. Par exemple, l'Autriche a décidé de reconfiner les personnes non vaccinées et vaccinées dès l'âge de 12 ans. L'Allemagne quant à elle prévoit de limiter l'accès à certains lieux publics aux personnes non vaccinées. Pour rappel, la France a connu 3 confinements à cause de l'épidémie de Covid : 

  • du 17 mars 2020 au 11 mai 2020 (1 mois et 23 jours)
  • du 30 octobre au 15 décembre 2020 (1 mois et 14 jours)
  • du 3 avril au 3 mai 2021 (28 jours).

Comment évolue l'épidémie de Covid en France ?

Depuis le 1er novembre, la circulation du SARS-CoV-2, virus responsable de la pandémie de Covid-19, s'est intensifiée sur le territoire métropolitain, et la hausse des nouvelles hospitalisations et des admissions en soins critiques s'est accentuée, confirmait Santé Publique France le 25 novembre. Le taux de reproduction effectif a également augmenté de façon marquée et atteignait 1,59. Au niveau national, le taux d'incidence était de 193 cas pour 100 000 habitants et dépassait 200/100 000 chez les 6-14 ans et les 20-49 ans. La majorité des régions métropolitaines présentaient également un taux d'incidence supérieur ou proche de 200/100 000.

Courbe du taux d'incidence en France du Covid
Courbe du taux d'incidence en France du Covid © Santé publique France

Quels sont les chiffres du Covid aujourd'hui ?

Les chiffres de l'épidémie de Covid-19 en France sont publiés quotidiennement par le site Carte-et-données et Dashboard du gouvernement et par Santé Publique France. Les chiffres de la vaccination sont publiés quotidiennement par le ministère de la Santé.

Nombre de cas de Covid (25 novembre) Nombre de morts du Covid  Nombre de personnes en soins critiques R0 (20 novembre) Pourcentage de Français complètement vaccinés (25 novembre) 
7 516 746 118 777 (+72 en 24h) 1 499 1.59 (gouvernement.fr) + 14.26% 75,3%

Combien de cas de coronavirus en France ?

Nombre de cas de Covid (25 novembre) Evolution sur 24 heures Nombre moyen de nouveaux cas confirmés quotidiens (22 novembre) Taux d'incidence (22 novembre) Evolution du taux d'incidence sur 7 jours 
7 516 746 +33 464 20 077 212.94/100 000 habitants 

+77%

Combien de nouveaux cas en 24 heures ?

Le 25 novembre 2021, selon le Tableau de bord du gouvernement, le nombre de nouveaux cas confirmés de Covid est de 33 464 depuis la veille. 

Combien de cas Covid à l'hôpital et en réanimation ?

  Nombre de patients Covid hospitalisés   Evolution sur les 7 derniers jours  Nombre de patients Covid en soins critiques Evolution sur les 7 derniers jours  Taux d'occupation des lits en en réanimation ou en soins intensifs  
Au 25 novembre 2021 8 981

+15%

1 499 +12%

30% (+12%)

Nombre de personnes actuellement hospitalisées par région au 25 novembre 2021 (source : gouvernement.fr)

Région Nombre de personnes actuellement hospitalisées Evolution en 7 jours
Auvergne-Rhône-Alpes 969 +39%
Hauts-de-France 829 +12%
Provence-Alpes-Côte d'Azur 1044 +18%
Grand Est 664 +30%
Occitanie 741 +23%
Normandie 412 +8%
Nouvelle-Aquitaine 638 +1.8%
Centre-Val de Loire 342 +8%
Bourgogne-Franche-Comté 306 +39%
Bretagne 301 +1.7%
Corse 44 +33%
Pays de la Loire 385 +16% 
Île-de-France 1878 +6.4%
Guadeloupe 143 -2.7%
Martinique 147 +30%
Guyane 43 +4.9%
La Réunion 91 +14%
Mayotte 4 +100%

Quels sont les chiffres par département ?

La page Carte et Données du gouvernement publie quotidiennement les chiffres de l'épidémie par département : les cas confirmés, le taux d'incidence, les nouvelles hospitalisations, les nouvelles entrées en soins critiques, le nombre de personnes hospitalisées ou en réanimation, le nombre de vaccinés... Le ministère de l'Education nationale publie également une carte des départements permettant de connaître le protocole sanitaire applicable dans les écoles, collèges et lycées selon son département. Cette carte est mise à jour chaque semaine, en fonction de l'évaluation de la circulation du virus. Enfin, la plateforme Géodes de Santé publique France met à jour quotidiennement le taux d'incidence par département en France. Le bleu le plus clair correspond aux taux d'incidences les plus bas et le bleu foncé aux taux d'incidence les plus élevés. 

Quel est le taux d'incidence du Covid en France ?

Le 22 novembre, selon les chiffres de Santé Publique France, le taux d'incidence du virus de la Covid est de 212.9 cas pour 100 000 habitants, soit largement au-dessus du seuil d'alerte qui est fixé à 50. Il a augmenté de 77% en une semaine. Le taux d'incidence dépassait le seuil de 200 chez les 6-10 ans (346, +111%) et les 11-14 ans (212, +81%). Le taux d'incidence correspond au nombre de cas positifs au Covid-19 pour 100 000 habitants. C'est un indicateur important que le gouvernement prend en compte pour décider de mettre en place de nouvelles restrictions ou de les lever. 

Quel est le taux d'incidence à Paris ?

Le 22 novembre, selon les chiffres du gouvernement, le taux d'incidence à Paris est 290 cas pour 100 000 habitants, soit en hausse de 85% sur les 7 jours précédents. 

Courbe du taux d'incidence à Paris au 22 novembre 2021
Courbe du taux d'incidence à Paris au 22 novembre 2021 © Gouvernement.fr

Que montrent les cartes de suivi de l'épidémie ?

Les cartes permettent de voir en un clin d'œil la situation épidémique par département ou par commune, mais aussi la classification des pays où on peut voyager ou pas, la couverture vaccinale, le protocole sanitaire à l'école, les zones où le port du masque redevient obligatoire... 

Combien de Français sont vaccinés contre le Covid ?

La vaccination contre le Covid-19 continue de se poursuivre en France avec les vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen. Depuis le début de la campagne de vaccination en France et jusqu'au 25 novembre, 51 836 108 personnes ont reçu au moins une injection (soit 76,9 % de la population totale) et 50 749 261 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 75,3 % de la population totale). Depuis le début de la campagne de rappel, 6 311 982 personnes ont reçu une dose de rappel.

Combien de morts du Covid-19 en France ?

118 777 décès du Covid sont recensés en France au 25 novembre 2021 dont 91 865 à l'hôpital (+72 au cours des 24 dernières heures), selon le Tableau de bord du gouvernement. Ce chiffre ne comprend pas les décès à domicile.

Cet article est mis à jour quotidiennement par Aurélie Blaize et Anaïs Thiébaux.