Urticaire : causes, symptômes, que faire en cas de crise ?

L'urticaire est une éruption cutanée fréquente, peu souvent d'origine allergique. Il faut distinguer urticaire aiguë et urticaire chronique. Photos, symptômes, causes et traitement. Eclairage du Pr Marie-Sylvie Doutre, dermatologue au CHU de Bordeaux.

Définition : qu'appelle-t-on "urticaire" ?

"L'urticaire est une dermatose qui a trois caractéristiques principales : elle est prurigineuse (cela gratte), elle est fugace (les plaques d'urticaire restent quelques minutes à quelques heures puis disparaissent et apparaissent ailleurs)", définit le Pr Marie-Sylvie Doutre, dermatologue au CHU de Bordeaux et membre du Groupe Urticaire de la Société Française de Dermatologie (SFD). Il existe deux formes d'urticaire :

  • l'urticaire aiguë ou crise d'urticaire. "L'urticaire aiguë dure quelques heures ou quelques jours et ne revient plus. C'est extrêmement fréquent car 15 à 25% de la population a fait ou fera une crise d'urticaire", informe le Pr Marie-Sylvie Doutre.
  • l'urticaire chronique, "une forme moins fréquente. Elle touche environ 0,5% à 2% de la population. Lorsque l'urticaire se reproduit tous les jours ou tous les deux jours pendant plus de 6 semaines, c'est une forme chronique" complète-t-elle.

Symptômes : plaques, démangeaisons, œdème...

L'urticaire, aiguë ou chronique, correspond à l'apparition de plaques rose-rouge, comme des piqûres d'ortie, qui démangent. Elles changent d'endroit au cours d'une même journée, parfois très rapidement, pouvant même disparaître complètement quelques heures ou quelques jours puis réapparaître ensuite. "Il peut y avoir en plus des plaques un œdème du visage, des yeux, des paupières", précise le Dr Marie-Sylvie Doutre.

Photos de poussées d'urticaire

© Taweesak Attanak - 123RF
© Wasan Soisong - 123RF

Causes de l'urticaire : froid, allergies, stress, virus...

Urticaire aiguë

Les causes de l'urticaire aiguë sont très nombreuses. "L'urticaire peut avoir des causes alimentaires, médicamenteuses, infectieuses (les infections virales notamment peuvent s'accompagner d'une crise d'urticaire), être provoquée par un contact avec des végétaux (orties), des animaux (méduse ou chenille processionnaire du pin par exemple). Les allergies sont très rarement en cause dans l'urticaire. "Beaucoup de réactions d'urticaire ne correspondent pas au mécanisme physiopathologique de l'allergie, mécanisme immunologique lié à des anticorps de type IgE" explique le Pr Marie-Sylvie Doutre. "Il faut cependant dépister un éventuel problème d'allergie car les réactions peuvent aller jusqu'à un choc anaphylactique" prévient-elle. C'est pourquoi devant une urticaire aiguë l'interrogatoire est important. Si nécessaire, un bilan allergologique est réalisé.

Une consommation exagérée de certains aliments riches en histamine, comme le chocolat, les crustacés, le thon ou les fraises par exemple, peut favoriser une poussée au cours de  l'urticaire chronique. C'est aussi le cas de médicaments comme l'aspirine, les anti-inflammatoire non stéroidiens, la morphine et la codéine.

Urticaire chronique

Les urticaires chroniques ne sont quasiment jamais d'origine allergique. "10 à 15% des urticaires chroniques sont dues à des facteurs physiques : le froid, le soleil, une réaction à l'effort", indique-t-elle. Ces urticaires inductibles par le soleil, le froid ou l'effort sont nommées urticaires solaires, urticaire au froid, urticaire cholinergique (urticaire à l'effort). "Mais le plus souvent, ce sont des urticaires chroniques spontanées, appelées ainsi car très souvent on ne retrouve pas la cause précise " informe la dermatologue.  

Urticaire géant

L'urticaire désigne une réaction inflammatoire de la peau qui se manifeste par des plaques rouges accompagnées de démangeaisons qui évoquent une piqûre d'ortie. On parle d'urticaire géant ou généralisé lorsque les plaques sont réparties sur plusieurs parties du corps et se rejoignent. Il peut être causé par un aliment (arachides, crustacés, fromage...), la poussière, une substance chimique, une piqûre d'insecte, un médicament ou le stress. Le traitement repose sur les antihistaminiques et les corticostéroïdes

Urticaire cholinergique

Il est déclenché par la chaleur, le stress ou les efforts.

Diagnostic : quand et qui consulter ?

Une urticaire aiguë doit donner lieu à une consultation chez le médecin traitant qui renvoie si besoin son patient vers un dermatologue ou un allergologue. "Il est conseillé de consulter assez rapidement car si vous tardez vous ne saurez plus ce que vous avez fait ou mangé la veille, or nous avons besoin de le savoir pour trouver la cause", souligne le Pr Marie-Sylvie Doutre. Une urticaire chronique doit être prise en charge par un dermatologue. "Lorsque le traitement habituel par antihistaminiques n'est pas suffisant, une prise en charge spécialisée dans une consultation hospitalière est nécessaire afin d'envisager d'autres thérapeutiques", indique la dermatologue.

Traitement : comment soigner l'urticaire ?

Antihistaminiques

La grande majorité des urticaires aiguës sont traitées par des médicaments antihistaminiques. "Ce traitement est pris pendant une dizaine de jours pour calmer la poussée", détaille la dermatologue. Quand la crise d'urticaire s'accompagne de manifestations digestives (diarrhée, vomissements), respiratoires (toux, essoufflement) de malaise, d'une chute de la tension artérielle, elle doit être traitée en urgence avec un traitement injectable (adrénaline).

Le traitement médicamenteux d'une urticaire chronique, lorsqu'aucune cause ni facteur de risque n'est retrouvé, consiste à administrer "un antihistaminique de 2ème génération, mieux toléré avec moins d'effets secondaires, à raison d'un comprimé par jour, parfois jusqu'à 4 (il s'agit alors d'une prescription hors AMM) pour que cela soit efficace" informe la dermatologue.

Anticorps monoclonal

"Pour les personnes ayant une urticaire chronique spontanée résistant au traitement antihistaminique, est commercialisé depuis quelques année un anticorps monoclonal, l'Omalizumab (Xolair®) qui donne de bons résultats", complète-t-elle. Ce traitement, avec une prescription initiale hospitalière, n'est nécessaire que pour une petite proportion de patients.

Solutions naturelles 

"Sur le plan scientifique rien n'a été étudié" informe la dermatologue. Son conseil : se rappeler que même des produits naturels, plantes, huiles essentielles peuvent donner des réactions cutanées.

Merci au Pr Marie-Sylvie Doutre, dermatologue au CHU de Bordeaux et membre du Groupe Urticaire de la Société Française de Dermatologie (SFD).

Urticaire : causes, symptômes, que faire en cas de crise ?
Urticaire : causes, symptômes, que faire en cas de crise ?

Sommaire Définition Symptômes Photos Causes • Urticaire aiguë/Crise d'urticaire • Urticaire chronique • Urticaire géant • Urticaire cholinergique Diagnostic Traitement • Antihistaminiques • Anticorps...

Autour du même sujet